-9° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Silence radio

Mardi 1 mars 2016

Par Gilles Bordonado

Le projet d’aérodrome de Mascouche-Terrebonne présenté par la Corporation de l’aéroport de Mascouche et soutenu par Transport Canada promet des confrontations majeures avec les villes de Terrebonne et de Mascouche, qui n’ont été aucunement consultées sur le projet.

Comme vous l’apprend La Revue cette semaine, la Corporation a choisi de développer un projet d’aérodrome à deux pistes, initiative qui chevauche les territoires de Terrebonne et de Mascouche.

La première piste nord-sud est située sur le côté nord de l’autoroute 640, à l’est de la montée Dumais. Elle voisine l’usine Saramac. La seconde piste est une piste est-ouest qui exigera de déboiser une partie de forêt. Cette piste borde le site d’Écolosol, une firme spécialisée dans le traitement de sols fortement contaminés. C’est là que se trouve l’ancien site des Vidangeurs de Montréal, un site d’enfouissement abandonné par ses anciens propriétaires et qui recèle des BPC et des hydrocarbures confinés dans des cellules de protection sous les bons soins du ministère de l’Environnement au cours des années 1990 et dans les années 2000.

Sur leur projet d’aérodrome, les gens de la Corporation ont d’ailleurs décidé d’en dire le moins possible, inspirés qu’ils le sont sûrement par ce qui s’est déroulé dans le cas de l’aéroport de Neuville, près de Québec. Ce projet très public, qui s’est concrétisé finalement, a été vigoureusement dénoncé par la municipalité et de nombreux citoyens. Dans notre cas, la Corporation a refusé de dire quoi que ce soit au journaliste de La Revue, nous référant à une adresse de courriel inscrite dans l’avis public présenté cette semaine dans notre publication. Évidemment, nous n’avons pas eu de réponse à nos questions. Même son de cloche du côté de Transport Canada, à qui une demande écrite a été formulée. L’organisme fédéral ne nous répondra pas avant 30 jours, semble-t-il.

J’aimerais vous dire que le projet est socialement acceptable, que l’orientation des pistes aura un minimum d’impact sur les citoyens, que les pilotes entendent proposer des horaires respectueux des citoyens, que leur projet aura un effet intéressant sur l’économie régionale, mais je ne peux, comme notre journal d’ailleurs, rien vous dire, car c’est le silence radio total. Visiblement, on mise sur la discrétion pour faire passer ce projet, ce qui n’a rien de rassurant, à mon avis.

Dommage, car ce silence laisse place à toutes les spéculations, ce qui apportera sans nul doute une certaine opposition.

Mais c’est là le choix de la Corporation, de ses promoteurs et de leurs conseillers. On verra bien ce que la période de «consultation facultative» apportera.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives