5° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Myopie

Mardi 5 avril 2016

Par Gilles Bordonado

Rien ne va plus du côté du gouvernement Couillard. Après les descentes de l’UPAC, l’arrestation de l’ex-ministre Normandeau, l’économie québécoise qui a du plomb dans l’aile, les entreprises d’ici qui sont vendues à des intérêts étrangers et maintenant l’affaire Côté/Hamad, voilà que l’opposition se positionne sérieusement sur l’échiquier politique.

Le PQ en général, la CAQ et son chef, François Legault, et Québec solidaire, surtout Amir Khadir, occupent une grande place dans les médias. Ils tapent fort sur le gouvernement Couillard, tels des toréadors sur un taureau touché qui court dans tous les sens sans vision claire des problèmes qui l’entourent.

La chroniqueuse Lise Ravary, du Journal de Montréal, a frappé juste dans un récent article soulignant le manque de vision et d’âme du monocorde premier ministre du Québec, qui commente avec une même émotion le décès tragique de Jean Lapierre, l’annonce de millions en investissements ou son grand bonheur de réaliser l’équilibre budgétaire. On se questionne quand on le voit miser sur ce seul objectif si peu emballant, d’autant plus que le contribuable sait que cet équilibre se fait sur son dos, étouffé qu’il est sous une multitude de taxes déguisées.

Philippe Couillard erre en se convainquant que les citoyens continueront à lui donner leur appui devant ses décisions politiques questionnables et les scandales avérés ou potentiels soulevés dans l’actualité. Le PLQ n’est au pouvoir que grâce à la division du vote, et il n’est pas loin, le moment où ses opposants se positionneront comme des alternatives au PLQ viables.

Fort est à parier que les souverainistes québécois, du PQ, d’Option nationale et même de Québec solidaire, ne permettront pas à un autre gouvernement fédéraliste libéral ou conservateur de prendre le pouvoir. Pariez sur un rassemblement des forces indépendantistes pour l’élection du 1er octobre 2018. À eux trois, ils représentaient, dans le dernier sondage Léger, plus de 40 % du vote. Une coalition PQ-QS obtenait même 47 % d’appuis chez les francophones. C’est bien assez pour prendre le pouvoir aisément et le partager.

Du côté de la CAQ, François Legault joue à fond la carte nationaliste, qui manque tant au PLQ de Philippe Couillard. Plus fédéraliste que ça, tu meurs. Robert Bourassa et Jean Lesage doivent se retourner dans leurs tombes actuellement. Et Legault espère en ratisser large, autant chez le PLQ que chez le PQ. Reste à voir ce que feront les libéraux au pouvoir. Sans vision claire, sans âme et au cœur de nouveaux scandales, ils vont à leur perte. On souffre de myopie et on ne voit pas l’ombre d’une paire de lunettes ou de verres de contact à l’horizon…

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives