5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Respect de part et d’autre

Mardi 5 juillet 2016

Par Gilles Bordonado

La présence potentielle d’un lieu de culte musulman sur le territoire de Mascouche crée une certaine commotion chez les voisins du «centre communautaire» que certains membres de cette communauté gèrent à cet endroit.

Avec les événements qui surviennent à travers le monde et qui sont survenus au Québec avec des «loups solitaires», certains citoyens voient le mal islamique radical partout et, si ça peut se comprendre, c’est tout de même malheureux.

Si les musulmans n’ont clairement pas le droit de disposer d’un lieu de culte à cet endroit, je rappelle cependant que la Charte des droits et libertés du Canada et son pendant du Québec donnent parfaitement le droit aux musulmans de pratiquer leur foi comme tout le monde.

Je pense que de plus en plus de musulmans en ont assez de voir les fanatiques islamiques, dont ceux de Daesh ou de l’État islamique, ternir l’image de leur religion sur la planète et sont de plus en plus actifs à dénoncer ces fanatiques.

On sent clairement qu’il y a une vague de fond contre ces terroristes non seulement chez les Occidentaux, bien sûr, mais aussi dans bon nombre de pays arabes et de confession musulmane.

Entre-temps, il faudra que les musulmans du Québec respectent toutes les lois, tous les règlements et les valeurs édictés par notre société et nos gouvernements, qu’ils soient municipal, provincial ou fédéral. Mais il faudra aussi, en contrepartie, que nous fassions preuve de ce même respect envers l’autre.

***

Une inquiétude bien justifiée

Dans un tout autre registre, les femmes mascouchoises ont raison d’être inquiètes alors qu’un homme aurait attaqué trois d’entre elles dans le parc du Grand-Coteau. Il est pour le moins préoccupant de voir ce phénomène se produire dans notre région, surtout dans un lieu public du genre.

Certains seront tentés de dire qu’il n’y a rien de surprenant à ce que ce genre d’événements arrivent chez nous comme c’est le cas dans les grandes villes. Ces dernières années, on a vu des faits divers survenir ici que nous n’avions jamais eu à vivre auparavant. C’est le triste sort qui attend les villes en croissance.

Quant à l’agresseur du parc, il est à espérer que ce malade dans la tête se fasse pincer et que l’action de la Sûreté du Québec portera ses fruits.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives