-5° Terrebonne, mardi 21 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Une conduite responsable

Mercredi 16 décembre 2009

Par Gilles Bordonado

Le temps des fêtes est une période précieuse pour se retrouver en famille et festoyer. Depuis des années, la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) déploie des énergies colossales pour sensibiliser la population aux risques inhérents à la conduite automobile avec les facultés affaiblies. Et ça porte ses fruits.

L'alcool au volant demeure, avec la vitesse, l'une des principales causes d'accidents avec décès sur les routes du Québec.

De 2003 à 2007, annuellement, les accidents dus à l'alcool ont causé 31 % des décès, 16 % des blessés graves et 5 % des blessés légers. En chiffres nets, cela représente plus de 200 décès, 600 blessés graves et 2 300 blessés légers. Toutefois, en un peu plus de 25 ans, l'amélioration a été remarquable. De 1978 à 2007, le nombre de décès imputables à l'alcool au volant est passé de 800 à 200.

Comme le dit si bien la SAAQ sur son site Internet : «Si des centaines de vies humaines ont pu être épargnées au cours des vingt dernières années, c'est grâce à des stratégies d'intervention qui combinent la prévention, par des campagnes de masse et des activités de sensibilisation, la législation, par des lois plus sévères, et le contrôle, par le travail effectué sur le terrain par les policiers.»

Parmi les programmes que l'organisme soutient, notons Opération Nez rouge, dont il est un commanditaire principal.

Depuis sa création en 1984, Opération Nez rouge a effectué plus de 1,5 million de raccompagnements. Près de 800 000 bénévoles y ont œuvré en 25 ans. Les organisateurs ici comme ailleurs au Canada ont amassé plus de 18,5 M$, qui ont été intégralement remis à des organismes voués à la jeunesse et au sport amateur. Dans notre région, c'est une organisation associée à la Maison des jeunes de Mascouche qui est à pied d'œuvre depuis quelques années, desservant la MRC Les Moulins, mais aussi Repentigny et Charlemagne.

Nez rouge, en plus des nombreuses actions de la SAAQ, a eu un impact notable en particulier chez les jeunes qui ont grandi avec ce service. Les jeunes sont de plus en plus responsables lorsqu'ils conjuguent alcool et volant. D'ailleurs, bon an, mal an, plus de 40 % des bénévoles de l'Opération Nez rouge sont âgés de moins de 29 ans.

Le journal La Revue et son journal associé, Le Vaillant de la Rive, à Repentigny, Le Gardeur et Charlemagne, sont fièrement commanditaires médias d'Opération Nez rouge dans le sud de Lanaudière. Je vous invite à utiliser ses services ou à donner quelques heures de bénévolat. Pour avoir vécu ce don de soi comme chauffeur à trois reprises depuis la fondation de l'organisme, je peux vous assurer qu'il s'agit là d'une expérience précieuse que les gens apprécient. Leur chaleur et leur générosité vous réconforteront.

Donc, si vous avez pris un petit coup, appelez un parent, un ami, un taxi, ayez un chauffeur désigné, prenez le transport en commun, dormez sur place ou appelez Opération Nez rouge Mascouche-Repentigny au 514 907-3156.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

  • A. Anonymous
    Jeudi, 20 octobre 2011 13:19:53
    Effectivement, le temps des fêtes est un précieux moment pour se retrouver en famille mais aussi un des moments de la vie ou on peut se prouver à nous même que nous sommes des personnes responsables. Pouvez-vous m'expliquer comment quelqu'un peut à répétition enfreindre considérablement les limites de vitesses dans une zone de 40 km/h tout en demeurant sur cette même rue où s'amuse régulièrement des enfants à l'extérieur? Est-ce qu'une pancarte demandant de ne pas dépasser la vitesse et qui serait installé au milieu de la rue serait vraiment nécessaire pour faire ralentir ces personnes inconscientes? Svp, pour ceux que le chapeaux fait, cesser de parler (ou d'écrire...) et agissez, la vie d'enfants en dépend.

Publicités

Derniers articles

Archives