-2° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Tic-tac, tic-tac, tic-tac...

Mercredi 17 février 2010

Par Gilles Bordonado

Non, ce n'est pas le bruit d'une bombe à retardement... C'est le bruit des secondes, des minutes, des heures, des semaines, des mois, des années qui s'écoulent depuis l'annonce du Train de l'Est, qui devrait emmener les citoyens de la seconde zone que nous habitons vers le centre-ville de Montréal...

Il y a un «mais», même un double «mais»

À l'occasion d'une conférence de presse tenue lundi en fin d'après-midi, les ministres Boulet et Courchesne, accompagnées du président de l'Agence métropolitaine de transport (AMT), Joël Gauthier, nous ont appris que le projet était toujours sur les rails.

Mais il y a un «mais». Je dirais même qu'il est double, ce «mais».

Premièrement, selon M. Gauthier, qui préside l'organisme responsable de la réalisation du projet, il en coûtera maintenant 435 M$ pour réaliser les travaux du Train de l'Est, contre 300 M$ à son annonce en 2006 par le premier ministre Jean Charest, une hausse de 45 % des coûts. Deuxième «mais», les premiers passagers ne pourront monter dans le train à partir de Mascouche qu'à l'été 2012; en tout cas, c'est ce que promettent les deux ministres. Et à votre place, je serais aussi assez avisé de ne pas baser ma vie professionnelle sur la venue du train à cette date, car personne ne sera surpris d'apprendre, en cours de route, que le projet vit un problème ou un autre qui mènera plus loin les délais d'embarquement des premiers passagers. Et ne me dites pas que je suis pessimiste...

Délais, délais, délais

Pour mémoire, je rappellerai que ce projet a été lancé à la fin des années 1980. Les passagers doivent alors prendre la direction de Laval pour se rendre à Montréal par les rails du Canadien Pacifique.

Le gouvernement du PQ est le premier à s'engager formellement. En 2003, il promet le train pour l'automne 2004, mais ne livre pas la marchandise. Le projet est de 47,5 M$, mais n'inclut pas le matériel roulant. Le PQ est défait par les libéraux, qui arrivés au pouvoir, font traîner le projet en longueur.

En 2005, coup de théâtre, l'AMT annonce, à la surprise générale, un tracé vers le centre-ville par Repentigny et l'est de Montréal. L'AMT parle alors d'une réalisation de ce projet en 2007.

Déjà que je ne suis pas un fan du circuit vers Repentigny, vous comprenez mon scepticisme vis-à-vis, ce nouvel engagement. On lancerait les travaux cet été et on monterait dans le train en 2012... J'ai hâte de voir les «pépines» à l'œuvre...

Tic-tac, tic-tac, tic-tac, c'est aussi le bruit que fera votre montre pendant les longues heures que vous resterez dans votre voiture à faire le pied de grue sur la 25 avant que le train n'entre en gare. Bon courage!

 

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives