0° Terrebonne, dimanche 26 mars 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
Le Trait d'Union

La Revue

L'hebdo des gens d'action

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 51 ans et compte plus de 25 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait plus de 15 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Distance

Mardi 14 mars 2017

Par Gilles Bordonado

La décision de la Ville de Terrebonne de resserrer les règles touchant l’éthique des élus et des fonctionnaires de la Municipalité est excellente. Elle est une autre démonstration du désir du maire Stéphane Berthe de démarquer son administration de la précédente.

Alors que se dessine un positionnement de plus en plus marqué des forces en présence, Stéphane Berthe met toutes les chances de son côté en se distançant de l’administration Robitaille dont il était membre comme conseiller municipal.

Cette semaine, la sortie dans notre publication de Céline Durand semble être un premier pas vers l’officialisation de sa candidature à la mairie en tant que cheffe d’Ici Terrebonne. Celle-ci s’ajoute aux candidatures de Marc-André Plante de l’Alliance démocratique de Terrebonne, annoncée il y a quelques mois, et d’Antoine Hanachian d’Action Terrebonne.

Comme Stéphane Berthe semble mener des consultations intenses, fort est à parier que le projet l’intéresse.

S’il se laisse tenter, il devra pratiquement rebâtir à neuf, ce qui serait une plus-value pour lui dans le contexte de renouveau se dessinant à Terrebonne. À ses côtés, il ne resterait qu’une poignée d’élus de l’Équipe Robitaille. On en compte potentiellement un maximum de sept sur les 17 postes disponibles, en incluant Stéphane Berthe lui-même.

Paul Asselin et Marie-Josée Beaupré ont annoncé leur retour, alors qu’on sait déjà que Michel Morin et Marc Campagna se retirent. C’est donc dire que si les conseillers sortants de l’Équipe Robitaille dont l’avenir n’est pas encore connu décident de se retirer (Marie-Claude Lamarche, Clermont Lévesque, Jean-Guy Senécal, Sylvain Tousignant et Frédéric Asselin), il y aurait plus d’ex-conseillers de l’Équipe Robitaille à l’Alliance démocratique de Terrebonne (ADT) que dans la future équipe Berthe! Surprenant, tout de même.

Pour mémoire, rappelons que l’ADTa récemment accueilli quatre ex-conseillers de l’Équipe Robitaille (Réal Leclerc, Claire Messier, Brigitte Villeneuve et Nathalie Bellavance), qui avaient démissionné avec fracas de leur ancienne formation en août dernier.

Plusieurs électrons libres complètent le tableau. Que fera André Fontaine, conseiller indépendant, mais ami bien connu de Céline Durand? Que fera Robert Brisebois, candidat indépendant annoncé? Alors que l’ADTet Ici Terrebonne sont en marche, que se passe-t-il avec Antoine Hanachian, dont les démarches passent sous le radar actuellement ?

Des questions qui trouveront leurs réponses bientôt.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités