-2° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Enfin, le Vieux-Mascouche…

Mardi 30 mai 2017

Par Gilles Bordonado

Mascouche aura son «Vieux-Terrebonne». S’il n’a pas son ampleur sur le plan des attraits touristiques et de sa superficie, il n’en demeure pas moins que le Vieux-Mascouche existera bel et bien d’ici quelques années, une nouvelle attendue depuis près de 30 ans.

Si le traditionnel dîner-conférence du maire de Mascouche à la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins est souvent l’occasion pour le premier magistrat de présenter des projets qui ont déjà fait l’objet d’annonces passées, le maire Guillaume Tremblay ne manque pas d’assaisonner le tout de nouvelles plus fraîches.

En plus d’annoncer une entente imminente pour le CentrOparc — les anciens terrains de l’aéroport qui feraient l’objet d’un premier investissement de 25 M$ — le maire a fait l’annonce formelle, en public, du réaménagement majeur du chemin Sainte-Marie entre le chemin Saint-Henri et la montée Masson, voire l’avenue St-Jean, pour en faire un vrai Vieux-Mascouche. S’il avait évoqué la chose, c’est la première fois qu’il va aussi loin, présentant des images montrant un chemin Sainte-Marie à sens unique, ce qui amènerait aussi un sens unique sur Dupras.

Mascouche a besoin d’un centre historique fort où les citoyens mascouchois, voire les touristes, pourront prendre possession de ce secteur à fort potentiel économique. J’aime bien le Vieux-Terrebonne, mais il est inexplicable que Mascouche n’ait pas encore quelques bistros et petits restos coquets en son cœur. Le maire évoque une micro-brasserie, mais allons plus loin. Pourquoi ne pas y avoir quelques belles boutiques pour s’ajouter aux petits commerces du secteur?

Il faudra s’y rendre à vélo ou à pied ou profiter du grand stationnement qui sera localisé entre Dupras et Sainte-Marie. J’entends déjà les automobilistes maugréer, car il est certain que cela causera une certaine congestion routière. Il faudra qu’ils changent leurs habitudes, un bien faible prix à payer pour profiter enfin de ce nouveau havre de vie, où se côtoieront harmonieusement, souhaitons-le, résidants et commerçants.

Bravo aux Cobras

Ce petit hommage a sauté par manque d’espace la semaine dernière, mais je tenais à féliciter à nouveau les Cobras de Terrebonne pour leur formidable saison. Finir au premier rang du classement général, remporter les séries, enlever la Coupe Fred Page et se rendre en demi-finale du championnat canadien sont des exploits notables. Bravo messieurs!

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives