-8° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Gilles Bordonado

Fil RSS

À propos de l'auteur

De pigiste les week-ends à ses débuts, Gilles Bordonado est devenu journaliste, rédacteur en chef, directeur adjoint avant de devenir propriétaire de La Revue en juillet 2004. Ayant grandi à Mascouche, il a 52 ans et compte près de 30 ans de journalisme. Tout ceci fait qu'il connaît la région comme sa poche et toutes les histoires et les petites histoires du coin.

Il aime parler d'actualité et de politique. Et oui il est progressiste et souverainiste (et il s'assume et l'assume), ce qui ne l'empêche pas d'être critique envers ce mouvement. Il prône le GBS (Gros bon sens), pas le GPS, bien qu'il en aurait bien d'un à l'occasion de ses prédictions pas très bonnes en temps d'élections ou de séries éliminatoires de hockey.

Réputé pour avoir une opinion sur tout, cela fait 20 ans qu'il signe une chronique dans La Revue. Très critique, il juge signer une super chronique sur 10, « surtout quand il est fâché ». C'est d'ailleurs celles-ci qui génèrent le plus d'intérêt. Il lui arrive ainsi quelques fois d'en mettre un peu plus que le client en demande. Mais finalement vous semblez aimer ça. Donc vous l'encouragez... Il en va de même quand vous lui écrivez. Alors à vos claviers !

Brèves

Vendredi 19 novembre 2010

Par Gilles Bordonado

Je ne filais pas pour philosopher de politique cette semaine. Je vous offre une série de brèves inspirées de mon quotidien personnel et professionnel.

  

Une citation inspirante

D'entrée de jeu, j'en profite pour remercier le député Mathieu Traversy du bel honneur qu'il m'a fait, à moi comme à sept autres Moulinois, en me remettant la Médaille de l'Assemblée nationale. 

Je remercie les nombreuses personnes qui m'ont fait parvenir de gentils messages et en particulier ma fille Émilie, qui m'a envoyé une citation inspirante que je partage avec vous.

«Le destin n'est pas une question de chance. C'est une question de choix : il n'est pas quelque chose qu'on doit attendre, mais qu'on doit accomplir.»

Elle est de William Bryan, avocat et homme politique américain. Pour en savoir plus sur lui : fr.wikipedia.org/wiki/William_Jennings_Bryan.

Une popularité fulgurante

Les derniers événements sur le plan municipal vous ont rendus impatients. En effet, la popularité du site Internet de La Revue a atteint des sommets, en particulier les mardis soirs alors que les textes du journal du mercredi sont mis en ligne. En novembre, l'achalandage a connu une croissance exponentielle de 20 % par rapport à octobre.

Les affaires municipales vous ont attirés, entre autres les déclarations du maire Robitaille, le texte «Mascouche sous enquête», notre entretien exclusif avec Normand Trudel, le retrait des deux maires et mon texte de blogue portant sur ce sujet.

Mais l'article le plus consulté depuis novembre n'a rien de politique. Le plus lu : «Les RSG veulent être entendus» (RSG = responsables de services de garde). Comme quoi il n'y a pas que l'avenir de nos maires qui intéresse les gens...

Aider les plus démunis

Les témoignages de notre rédacteur en chef, Kevin Riopel, que nous avons mandaté pour suivre l'organisme Puits Eau Mali, sont bouleversants. Accompagnant Nicole Meunier et Jean-Pierre Monette dans cette grande mission, Kevin raconte ce périple en Afrique noire et l'impact sur place des campagnes de financement que le couple mène chez nous.

Nicole est aussi très touchante. Dans un courriel envoyé dimanche matin, elle souligne que le groupe est arrivé au village de Dondoli, dont le puits est financé en grande partie par La Revue.

«On nous a accueillis avec de la danse et des chants. Nous sommes passés voir l'ancien puits auquel les gens s'abreuvaient, mais ce puits est complètement contaminé par les eaux souterraines. Il y a eu beaucoup de pluie, et ces eaux ont contaminé la nappe qui rejoignait le puits. Je peux vous jurer que nous arrivons à temps avec ce forage, car les femmes vont s'abreuver dans un marigot... qui n'est pas diable mieux! Quelle chance ils ont, nous ont-ils dit... L'hiver arrive ici avec sa sécheresse, alors ils y échapperont en ayant de l'eau saine pour la vie.»

Je n'ai rien à ajouter. Donnez.

 

Gilles Bordonado

Président-directeur général

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités

Derniers articles

Archives