5° Terrebonne, vendredi 24 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

le blogue de Manon Charbonneau, massothérapeute

Fil RSS

À propos de l'auteur

Manon Charbonneau est éducatrice physique et massothérapeute agréée, ainsi que membre de la Fédération québécoise des massothérapeutes agréés.

Massage suédois : détente ou thérapeutique?

Mardi 4 octobre 2016

Par Manon Charbonneau

Plusieurs besoins peuvent vous amener à consulter en massothérapie : optimiser votre performance, enlever des raideurs, soulager une douleur, réduire votre niveau de stress, etc. Une multitude de techniques s’offrent à vous. Le but des articles des trois prochains mois est d’en survoler quelques-unes.

Débutons par la plus classique et la plus populaire : le massage suédois. Il a comme fonction principale le relâchement musculaire. Il se caractérise par un enchaînement de manœuvres appliquées sur la masse musculaire ou les articulations et sert à remettre en état des muscles fatigués, atones ou inhibés.

Comment faire la nuance entre massage de détente et massage thérapeutique? En général, on croit que plus un massage est fort, plus il est thérapeutique. Mais en réalité, la profondeur et l’intensité des manœuvres dépendront toujours des besoins du client, de sa sensibilité et de la façon dont son corps réagit à la pression.

On parlera d’un travail thérapeutique lorsqu’une personne présente des tensions ou douleurs dans une région bien précise (par exemple : épaules, cou). L’accent du traitement sera alors plus spécifique et visera le relâchement des contractions de la région ciblée.

Ainsi, peu importe la raison, n’hésitez pas à venir me consulter. Je m’assurerai de bien cerner vos besoins et vous proposerai un traitement qui répondra à vos attentes.

Le mois prochain : à qui s’adresse le massage sportif?

Offre spéciale : Sur présentation de cette chronique, obtenez 10 $ de réduction lors de votre première consultation. Valable jusqu’au 28 octobre 2016.

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités