<![CDATA[Journal La Revue - Julie Doucet, pharmacienne :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php Fri, 24 Nov 2017 18:53:39 -0500 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Julie Doucet, pharmacienne :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Cap vers le sud?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=618 Voici un petit guide du voyageur aguerri.

            Avant le départ :

  • Renouvelez vos médicaments d'ordonnance en y gardant l'étiquette de la pharmacie. Il est bien d'avoir dans ses documents de voyage une liste à jour de vos médicaments.

  • Selon la destination ou les activités, vous aurez peut-être besoin de médicaments contre la malaria ou la diarrhée du voyageur et de mettre à jour votre vaccination. Votre pharmacien et votre infirmière peuvent vous prescrire les médicaments ou vaccins nécessaires à votre condition.

  • Idéalement, transportez toujours vos médicaments dans votre bagage à main. Vous risquez moins de les perdre et seront conservés à la bonne température.

  • Demandez à votre pharmacien de vous aider à préparer une petite trousse de premiers soins selon votre condition et les membres de votre famille qui vous accompagnent.

     Durant le séjour :

  • La modération a toujours bien meilleur goût. Soyez prudent dans vos choix alimentaires.  Privilégiez les aliments bien cuits et les aliments qui peuvent être pelés. 

  • Lavez-vous régulièrement les mains.

  • Hydratez-vous bien.

  • Évitez une longue exposition au soleil.

  • Reposez-vous. C'est fait pour ça les vacances.

     Au retour :

  • Il n'est pas rare de revenir de vacances avec des petits maux. N'hésitez pas à communiquer avec votre professionnel de la santé.

]]>
Tue, 29 Nov 2016 00:00:00 -0500
<![CDATA[Pourquoi est-il important de se vacciner contre la grippe?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=589 La grippe, ou l'influenza, est une infection virale importante qui entraîne de la fièvre, une faiblesse générale, des courbatures et des maux de tête. Après une grippe, certaines personnes peuvent ressentir les malaises sur plusieurs jours. Le vaccin contre la grippe est la meilleure protection contre les virus de l'influenza. Les gens vaccinés récupèrent plus rapidement de cette infection et surtout évitent de propager la maladie à d'autres membres plus vulnérables. L'influenza ne peut être prise à la légère. Les enfants, les gens souffrant de maladies chroniques et les personnes âgées sont susceptibles de subir des complications graves comme des bronchites et des pneumonies pouvant, dans certains cas, entraîner des hospitalisations ou être mortelles.

Comme les virus de l'influenza ont la capacité de se «transformer», il est important de se faire vacciner en début de saison de la grippe pour être protégé lorsqu'elle commence à circuler dans votre entourage. Sachez que le vaccin contre la grippe protège contre plusieurs virus différents d'influenza.

En plus du vaccin, il est important de respecter les règles d'hygiène de base comme se laver les mains régulièrement et tousser dans son coude.

Prenez rendez-vous en ligne à www.pharmaprix.ca/services/1834

]]>
Tue, 18 Oct 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Souffrez-vous de douleurs chroniques?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=582 Ces douleurs pourraient être attribuables à de l'arthrite. Arthrite signifie inflammation d'une articulation.  Il existe plus de 100 formes différentes d'arthrite. Elle peut s'attaquer à une ou plusieurs articulations, ou être auto-immune et s'attaquer à différentes parties du corps. Parmi les différentes formes d'arthrite figurent l'arthrose et l'arthrite rhumatoïde.

L'arthrose est provoquée par une détérioration du cartilage, ce qui entraîne le frottement des os les uns contre les autres et occasionne de la douleur, de la raideur et, finalement, une perte de l'usage de la partie atteinte. 

Les signes et symptômes associés à l'arthrose sont :

  • Douleur et raideur pendant plus de deux semaines;

  • Raideur articulaire à la sortie du lit ou après une période d'inactivité et qui dure moins de 30 minutes;

  • Crépitation articulaire.

     

    Dans l'arthrite rhumatoïde, c'est le système immunitaire qui attaque les articulations et les tissus sains, causant de l'inflammation et des lésions articulaires. Elle peut affecter également d'autres organes comme les yeux, les reins, les poumons et le cœur. L'arthrite rhumatoïde se caractérise entre autres par :

  • Raideur matinale persistant plus de 30 minutes;

  • Douleur ou inflammation aux mêmes articulations des deux côtés du corps;

  • Fatigue importante.

     

    Si vous présentez ces symptômes, n'hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

]]>
Tue, 04 Oct 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Qu'est-ce que le TDAH?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=566 Le trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) est un trouble neurologique. Certains neurotransmetteurs circulent inadéquatement l'information dans le cerveau. Les personnes atteintes éprouvent de la difficulté à contrôler leur comportement et/ou à maintenir leur concentration.

De 3 à 5 % des enfants en sont atteints. Les garçons sont trois fois plus touchés que les filles. Les symptômes apparaissent avant l'âge de sept ans et sont présents dans deux milieux de vie distincts (par ex. : la maison et l'école). Les causes sont principalement génétiques. Près de 30 à 40 % des personnes atteintes ont un membre de leur famille qui en souffre.

Le diagnostic est posé par le médecin qui se base sur des tests neuropsychologiques et les symptômes de l'enfant. Malheureusement, le TDAH ne vient jamais seul. L'enfant peut souffrir également d'autres troubles comme des troubles anxieux, d'apprentissage, de comportement et d'opposition.

Après l'évaluation neuropsychologique, le traitement sera adapté aux besoins spécifiques de l'enfant. La combinaison des traitements psychosociaux et de la médication représente la meilleure formule. La médication est introduite à faible dose puis augmentée graduellement jusqu'au soulagement des symptômes sans trop d'effets secondaires.

Votre pharmacien peut vous aider à mieux comprendre le traitement et vous donner des solutions pour minimiser les effets secondaires.

]]>
Tue, 20 Sep 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Êtes-vous à risque de développer un zona?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=487 Le zona est une infection virale causée par le virus varicelle-zona. À la suite de la varicelle, le virus reste en dormance dans vos ganglions et se réactive lorsque le système immunitaire s'affaiblit, provoquant le zona.

Le zona produit une inflammation d'un nerf qui se perçoit par des démangeaisons, une sensation de brûlure et des picotements de la peau. Un à deux jours plus tard, une douleur intense accompagnée d'une éruption cutanée sous forme de cloques apparaît. Les lésions suivent souvent un nerf. On les retrouve majoritairement au niveau du tronc (entre les côtes) et d'un seul côté du corps. Les lésions sèchent au bout de 7 à 10 jours. Près de 10 à 15 % des personnes atteintes peuvent ressentir des douleurs névralgiques importantes pendant plusieurs mois, voire des années.

Saviez-vous que 1 personne sur 3 risque de souffrir d'un zona au cours de sa vie? Si vous avez eu une varicelle, vous êtes à risque de développer un zona. À partir de 50 ans, vos risques augmentent, puisque votre système immunitaire s'affaiblit.

La vaccination est un moyen efficace pour diminuer vos risques de développer le zona et réduit de façon importante les douleurs névralgiques. Consultez votre professionnel de la santé.

]]>
Tue, 10 May 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Médicaments et sensibilité au soleil]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=442 Le beau temps est enfin arrivé à nos portes. Saviez-vous qu’il existe des médicaments sur ordonnance et en vente libre qui peuvent rendre la peau plus sensible aux rayons UVA?

Si vous prenez l’un de ces médicaments et que vous vous apprêtez à vous exposer au soleil, il est important d’appliquer un écran solaire à large spectre offrant une protection UVA et UVB.

 

Voici quelques médicaments susceptibles de causer une sensibilité au soleil :

 

Antibiotiques         

Doxycycline, tétracycline, ciprofloxacine, ofloxacine, lévofloxacine, trimethoprime

 

Antidépresseur

Doxépine, amitriptyline et autres tricycliques, millepertuis

 

Antihistaminique

Prométhazine, diphenhydramine (Benadryl)

 

Anti-acnéique

Peroxyde de benzoyle

 

Anti-inflammatoire non-stéroïdien

lbuprofène (Adil ou Morin), kétoprofène, naproxène (Aleve), Celebrex, piroxicam

 

Médicament pour le coeur ou la pression artérielle

Spirolactone/hydrochlorothiazide, diltiazem, amiodarone, furosémide

 

Médicament contre le cholestérol

Simvastatine, atorvastatine, lovastatine

 

Médicament pour le diabète

Glipizide, glyburide

 

Neuroleptique

Chlorpromazine, fluphénazine, perphénazine, thioridazine, thiothixène

 

Sulfamide

Sulfadiazine, sulfaméthoxazole, sulfalazine

 

Si vous n’êtes pas certain si le médicament que vous prenez peut rendre votre

peau sensible au soleil, veuillez en parler avec votre pharmacien.

]]>
Tue, 05 Apr 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Une alimentation saine pour les personnes atteintes de diabète]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=421 La saine gestion de l'alimentation est la pierre angulaire de la prise en charge du diabète.

Pour un diabétique, une visite à l'épicerie peut devenir un vrai cauchemar. 

Voici quelques suggestions de bons choix alimentaires à mettre dans son panier d'épicerie.

Favorisez des légumes verts ou orange.

Mangez au moins 2 portions de poisson ou de fruits de mer par semaine.  Choisissez des produits non panés et faibles en sodium.

Au coin des charcuteries, préférez du poulet, de la dinde, du rôti de bœuf ou du jambon faible en sodium.

Lorsque vous achetez des produits laitiers, arrêtez votre choix sur des fromages de moins de 20 % de matières grasses, des yogourts sans sucre ajouté et du lait à 1 % ou écrémé.

Pour les pains, recherchez les produits faits à 100 % de grains entiers et avec au moins 2 g de fibres par tranche.

Pour contenter votre dent sucrée, recherchez des biscuits avec moins de 8 g de sucre et plus de 2 g de fibres. Si vous ne pouvez résister à un gâteau, optez toujours pour une portion individuelle.

N'oubliez pas que votre pharmacien est une excellente ressource pour fournir du soutien et des conseils dans la gestion de votre diabète.

]]>
Tue, 22 Mar 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Une perte de poids, sans nuire à votre santé!]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=415 Ce qu’il faut, c’est changer ses mauvaises habitudes de vie.

Diminuez au minimum les glucides (sucres) raffinés : céréales, pains, pâtes, biscuits, desserts raffinés, sucre blanc sous toutes ses formes, boissons gazeuses.

À vos repas, consommez une plus grande portion de protéines : légumineuses, tofu, poisson, volaille, ou viande maigre accompagnée de légumes variés (sauf la pomme de terre), portion de grains entiers non raffinés (quinoa, riz brun ou blanc basmati, millet).

Vos collations doivent être protéinées : un fruit accompagné de noix mélangées, d’une boisson protéinée, d’un yogourt maigre ou d’un fromage maigre.

Des fibres à vos repas et collations procureront une sensation de satiété plus soutenue, aidant à manger moins.

Buvez au moins un litre d’eau par jour, entre les repas, jamais en mangeant. Évitez la constipation à tout prix.

Pratiquez une ou des activités physiques, au moins 3 fois par semaine, d’une durée de 30 à 45 min chaque fois.

Vous faire aider de certains suppléments : l’acide linoléique conjuguée et le thé vert, lorsque combinés à une alimentation saine et à de l’exercice, encouragent la perte de graisse, particulièrement dans la région abdominale, et diminuent les risques de plusieurs maladies.

Veuillez vérifier auprès de votre professionnel de la santé si ces suppléments vous conviennent.

]]>
Tue, 15 Mar 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Êtes-vous prêt à prendre votre santé à cœur?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=397 Voici 6 éléments que vous pouvez prendre en main pour réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.

 

1. Saine alimentation

• Favorisez un régime faible en sel, en gras saturés ou trans, mais riche en fruits, en légumes et en grains entiers.

• Limitez votre consommation d'alcool.

2. Activité physique

• L'exercice permet d'atteindre et de maintenir un poids santé, de stabiliser le taux de sucre sanguin, réduit le stress et augmente la qualité du sommeil.

• Aussi peu que 30 minutes par jour est suffisant et bénéfique.

3. Abandon du tabac

• Après un an d'arrêt tabagique, vous avez déjà réduit de moitié vos risques de maladies cardio-vasculaires.

• Plusieurs outils sont disponibles pour vous aider à cesser de fumer.  Discutez-en avec votre professionnel de la santé.

4. Pression artérielle

• Surveillez votre tension artérielle à la maison grâce à un tensiomètre homologué.

• Consultez votre professionnel de la santé pour vous guider dans vos résultats.

5. Cholestérol

• Un excès de cholestérol sanguin aura tendance à s'accumuler sur les parois des artères, rendant celles-ci plus étroites et moins souples.

• Réduisez votre taux de cholestérol en mangeant sainement, en faisant de l'exercice physique et en cessant de fumer.

6. Glycémie

• Une personne diabétique double ses risques de maladies cardiaques et celles-ci peuvent survenir plus tôt et sont plus graves.

• Surveillez vos taux de sucre sanguin grâce à un glucomètre.

]]>
Tue, 23 Feb 2016 00:00:00 -0500
<![CDATA[Pourquoi l’hypertension est-elle un tueur silencieux?]]> Julie Doucet http://www.larevue.qc.ca/blogue-julie-doucet-pharmacienne-16.php?art=388 La pression artérielle est une mesure de l’intensité du travail de votre cœur. Plus les nombres sont élevés, plus votre cœur travaille fort, se fatigue et s’endommage.

Au moment où vous apprenez que vous souffrez d’hypertension, vous en faites probablement depuis longtemps. La pression forte exercée sur les parois de vos artères peut les avoir rendues plus rigides, ce qui a entraîné le durcissement de vos artères (athérosclérose). Votre cœur peut être endommagé, ce qui peut mener à de l’insuffisance cardiaque ou à une crise cardiaque.

La pression artérielle d’adultes en santé ne devrait pas dépasser la marque de 140/90. Chez les diabétiques ou les personnes souffrant de maladies rénales, la pression ne devrait pas être supérieure à 130/80, puisqu’ils sont plus à risque d’accidents cardiovasculaires.

L’hypertension présente rarement des symptômes tant qu’elle n’est pas très élevée. C’est pourquoi on la qualifie de tueur silencieux. À des stades très avancés, certaines personnes peuvent ressentir des étourdissements, des maux de tête ou remarquer des saignements de nez. Il est donc primordial de vérifier régulièrement sa tension artérielle.

Saviez-vous qu’un Canadien sur cinq souffre d’hypertension, mais que près de la moitié d’entre eux (42 %) ne le savent pas?

]]>
Tue, 16 Feb 2016 00:00:00 -0500