<![CDATA[Journal La Revue - Un Monde à Vie :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php Wed, 15 Aug 2018 06:35:30 -0400 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Un Monde à Vie :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Pourquoi adopter un mode de vie végane? ]]> Camille Poulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=854 Que ce soit pour des raisons éthiques, environnementales ou de santé, de plus en plus de gens (athlètes professionnels y compris) se tournent vers ce mode de vie qui vise à diminuer la souffrance animale en excluant la consommation de produits animaux (viande, produits laitiers, œufs) et l’achat de cuir, de fourrure ou de produits testés sur les animaux.

Dans les dernières années, le nombre de personnes véganes a augmenté grâce à la diffusion de connaissances par Internet. D’une part, la consommation d’animaux et de produits dérivés (comme les œufs et le lait) est aujourd’hui très problématique sur le plan éthique en raison des conditions d’élevage atroces que subissent les bœufs, porcs, vaches et poulets au quotidien. Entassés les uns sur les autres, engraissés avec de la nourriture dénaturée (grains céréaliers plutôt qu’herbe) et «boostés» aux antibiotiques, ils ont une vie emplie de souffrance parce qu’ils sont traités comme de simples biens de consommation plutôt que comme des êtres vivants.

D’autre part, les produits animaux ont une empreinte écologique énorme et donc un impact négatif considérable sur notre planète. L’élevage de bœufs pour la viande rouge produit à lui seul la déforestation de l’Amazonie et d’immenses parts de forêt, la production de plus de gaz à effets de serre que tous les moyens de transport réunis (à cause du méthane rejeté par les vaches) et la pollution des cours d’eau. C’est sans compter la quantité phénoménale d’eau et de nourriture utilisée pour produire 1 kg de steak (qui aurait pu servir à prendre 365 douches et à nourrir plusieurs personnes).

Finalement, la consommation de produits comme le lait animal, que l’on associe généralement à une bonne santé, influence en fait fortement le développement de maladies inflammatoires chroniques de notre société moderne comme l’ostéoporose, le cancer, l’arthrose et l’arthrite.

Vous voulez en savoir plus sur les raisons qui incitent à adopter un mode de vie végane ou, encore mieux, connaître comment effectuer de tels changements? Découvrez dès maintenant l’article détaillé écrit à ce sujet par Camille de Mon Régal Végétal sur le blogue d’Un Monde à Vie!

]]>
Tue, 14 Aug 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Chasse-moustiques efficaces et sans danger]]> Charlène Bourgon http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=842 La belle saison qui est enfin à nos portes arrive avec son lot de questionnements. À la boutique, nous adorons nous faire poser la question sur les alternatives disponibles afin de se protéger des désagréments de l'été, dont les moustiques.

Les personnes soucieuses de leur santé ainsi que de l'environnement optent, sans aucun doute, pour des chasses-moustiques naturels. Ce ne sont pas les choix qui manquent! En effet, une multitude de compagnies offre de merveilleuses alternatives, ce qui témoigne de la hausse de la demande année après année.

Cette croissance s'explique par la mauvaise presse des répulsifs chimiques avec les listes d'ingrédients qui en effraient plus d'un (nous les premiers!) et poussent les clients à mieux choisir leur produit. Est-ce que les chasses-moustiques naturels sont vraiment efficaces? Évidemment, la réponse est oui. Les huiles essentielles font un travail exceptionnel! Ces puissantes petites molécules nous protègent et ne sont pas dangereuses. Les bébés et les femmes enceintes peuvent également utiliser des formules adaptées. La citronnelle, la lavande, l'épinette et l'eucalyptus citronné en sont quelques exemples. Les huiles essentielles sont tellement incroyables! Savez-vous que l'eucalyptus citronné est un excellent répulsif à moustiques en plus de guérir une piqûre instantanément? C'est ce qu'on appelle le pouvoir de la nature. De plus, éviter de s'appliquer des substances toxiques cancérigènes sur la peau est un choix judicieux.

Venez nous rencontrer pour sentir les produits afin de choisir celui que vous préférerez! Pour les personnes qui aiment fabriquer leur propre produit, nous avons aussi la sélection des huiles essentielles pures afin que vous puissiez les utiliser comme vous le désirez.

]]>
Tue, 05 Jun 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[La richesse d'une « mauvaise herbe »!]]> Charlène Bourgon http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=805 L'ortie pousse et se propage à une vitesse fulgurante partout au Québec de façon parfois indésirable, et pourtant, on ne peut qu'être émerveillé par ses vertus santé incroyables.

Nutritive, l’ortie est une plante qui possède à elle seule une multitude de propriétés thérapeutiques. Les nombreux nutriments (vitamines et minéraux) qu’elle contient lui procurent des qualités précieuses. Grâce à eux, elle reminéralise l’organisme en profondeur, et ce, sur une longue période de temps lorsqu'on la consomme sur une base régulière. Réputée pour son abondance en fer et en vitamines qui facilitent son absorption, elle peut, entre autres, contribuer à prévenir l’anémie. Consommer 4 tasses (une cuillère à thé d'ortie par tasse) quotidiennement procure une énergie soutenue au corps, aide à contrer des douleurs articulaires, soutient une saine irrigation des voies urinaires et prévient la formation de calculs rénaux.

De plus, l'ortie est une herbe à considérer pour le traitement des allergies saisonnières. Les résultats sont encore meilleurs lorsque la prise d'ortie débute 2 à 3 mois avant le début de la saison des allergies. C'est donc la période parfaite pour l'intégrer à son quotidien! À l’Éco-Boutique, nous offrons les herbes de la Clef des champs, et la compagnie Land Art a mis en marché un concentré d'ortie liquide qui peut se consommer à raison de 10 ml par jour, afin d'offrir une alternative à l'infusion. Il s'agit d'un format pratique et très efficace.

Gardez l'œil ouvert! Qui sait? Peut-être que de l'ortie se cache sur votre terrain et que vous serez tenté de la conserver!

]]>
Tue, 03 Apr 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Comprendre, tester et traiter les parasites, bactéries, SIBO, moisissures et candida]]> Suzie Turcotte http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=792 Vous souffrez de ballonnements, de gaz, de reflux ou de fatigue après les repas? Cet atelier de 3 h pourrait vous outiller pour diminuer ces malaises. Détrompez-vous, les parasites ne sont pas observés uniquement chez les gens ayant voyagé, mais aussi chez les gens étant toujours restés au Québec.

D'ailleurs, il est très fréquent de voir, surtout chez les gens aux prises avec une maladie chronique, intestinale ou auto-immune, une infection soit de parasites, de vers, de bactéries, de SIBO, de moisissures ou de candida. Cela est à la fois une des causes de plusieurs symptômes, mais aussi une conséquence d'un système digestif déficient et d’un intestin en mauvaise santé. Lorsque l'intestin est hyperméable, il laisse entrer des aliments non digérés (ce qui provoque des intolérances) et permet aussi aux intrus non désirés de pénétrer la muqueuse et de déclencher le système immunitaire de façon anormale.

Dans cet atelier, je vous parlerai plus en détail des infections suivantes et des symptômes qu’elles peuvent causer; 

  • SIBO

  • Parasites et H pylori 

  • Candida 

  • Moisissures

  • Bactéries 

    Aussi, je vous parlerai des tests en laboratoire, de la façon de réparer votre muqueuse intestinale et des traitements généraux antiparasitaires, antibactériens et antifongiques pour les enrayer doucement du corps. 
    Cet atelier est offert dans la salle de yoga de l’Éco-Boutique Un Monde à Vie au coût de 60 $ le samedi 31 mars de 9 h 30 à 12 h 30.

    Vous pouvez réserver cet atelier ou l’acheter en ligne au www.suzieturcotte.com.

]]>
Tue, 06 Mar 2018 00:00:00 -0500
<![CDATA[Comprendre, tester et éviter les métaux lourds]]> Suzie Turcotte http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=776 Même si les métaux lourds font partie naturellement de notre écosystème, il ne faut pas négliger leur présence souvent en trop grande quantité dans notre corps.

En effet, nos corps, de plus en plus affaiblis par une alimentation pauvre en nutriments, ont davantage de difficulté à éliminer les métaux naturellement présents. Avec la pollution industrielle, les engrais chimiques et les pesticides, notre corps doit relever un réel défi pour conserver son état naturel.

Ces contaminants, nous les appelons des «perturbateurs endocriniens», c’est-à-dire qu’ils empêchent les hormones de jouer leur rôle de régulation, en plus de provoquer des désordres dans la croissance et le comportement des enfants.

Ainsi, plusieurs maladies montrent vraiment un lien très fréquent avec l'intoxication aux métaux lourds, dont celles-ci :

- TDA, TDAH, TSA (autisme)

- Troubles de l'humeur, dépression

- Fatigue et douleurs chroniques, fibromyalgie

- Vers, virus, parasites, sibo, candida

- Migraine, maux de tête, etc. 

Il est important, en cas de doute, de passer des tests pour découvrir quel métal ou quels métaux sont en quantité trop élevée dans votre organisme, et choisir les produits naturels adéquats pour nettoyer l’organisme sécuritairement.

À l’Éco-boutique Un Monde à vie se tiendra un cours, le dimanche 11 février de 9 h 30 à 12 h 30, dans lequel seront abordés les métaux lourds les plus communs, les différents symptômes qu'ils causent et la façon de réduire votre exposition à ces derniers.

Finalement, je vous parlerai des différents tests de détection des métaux lourds disponibles sur le marché : cheveux, urine, fécal et leurs applications spécifiques, car ils nous donnent des données différentes sur le temps d'exposition et leur mode d'excrétion.

En terminant, vous saurez interpréter vos résultats, connaîtrez les méthodes afin de les éliminer et d'éviter d’ingérer d'autres métaux lourds à l’avenir.

]]>
Tue, 06 Feb 2018 00:00:00 -0500
<![CDATA[Les bienfaits des huiles végétales pour la peau]]> Charlène Bourgon http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=752 Pratiquement chaque semaine, de nouveaux sérums, crèmes et lotions naturels font leur apparition sur le marché. Les compagnies consciencieuses ont compris l'importance de choisir des ingrédients de qualité et non toxiques pour la peau.

C'est une excellente nouvelle pour le consommateur, puisque plusieurs entreprises québécoises offrent des produits tous aussi efficaces les uns des autres, que ce soit Zorah, Joanesens, Bioéternel ou Mont Écho.

Pour les personnes qui recherchent une façon encore plus simple de prendre soin de leur peau, les huiles végétales neutres biologiques sont une excellente alternative. Il s'agit de la matière première de la plupart des produits cosmétiques naturels du marché. Leur utilisation à leur état brut non transformé se révèle très bénéfique pour la peau. Afin de faire découvrir les merveilleuses propriétés de quelques huiles végétales, la compagnie New Roots a mis sur le marché un coffret collection de quatre huiles exotiques qui gagnent à être connues. Il s'agit de l'huile d'argan (excellent antirides reconnu aussi pour le traitement des cheveux et des ongles), l'huile de rose musquée (réduit et prévient les rides tout en unifiant le teint) et celle de tamanu (surtout utilisée topique sur des coupures, égratignures ou piqûres d'insectes). La quatrième bouteille se nomme l'huile pour les Amants de la peau. Il s'agit d'un mélange unique de cinq huiles végétales qui offrent une hydratation en profondeur ainsi qu'une activité antioxydante hors pair.

Au mois de novembre à l'Éco-Boutique un Monde à vie, le coffret est en promotion à 25 % de rabais. Une belle occasion de les intégrer dans sa routine beauté ou, à l'approche des fêtes, de les offrir en cadeau!

]]>
Tue, 07 Nov 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[Le baobab et le moringa : deux superaliments riches en nutriments!]]> Camille Poulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=741 Nous entendons de plus en plus parler des « superaliments », ces aliments aux valeurs nutritionnelles plus élevées que la moyenne, mais il y en a aujourd’hui tellement sur le marché qu’on ne sait parfois plus lesquels choisir.

Si vous cherchez à intégrer un superaliment à votre alimentation pour augmenter votre apport en nutriments spécifiques, rien de mieux que de cibler des produits contenant de bonnes quantités de vitamines et de minéraux. Jetons un œil à deux de mes superaliments préférés, le baobab et le moringa.

Le baobab est une poudre issue du fruit des baobabs, ces arbres africains gigantesques et centenaires. Il possède un agréable goût léger et sucré qui s’intègre bien aux smoothies, aux sorbets et aux desserts crus. Il est une bonne source de calcium biodisponible (pour la santé des os et les contractions musculaires) et de vitamine C (amie du système immunitaire, elle aide par exemple à diminuer les symptômes du rhume; 1 c. à table contient 40 % de l’apport quotidien recommandé). Il possède une valeur antioxydante intéressante et est également une source de fer, de vitamine B6 et de magnésium.

Le moringa, lui, se retrouve sous forme de poudre verte et est actuellement considéré comme l'un des « rois » des superaliments. Issu de la feuille de l’arbre de moringa qui pousse dans les régions chaudes comme le sud de l’Inde (premier producteur mondial), il est reconnu pour sa richesse en fer (15 % de l’apport quotidien dans 2 c. à thé), en calcium, en potassium, en vitamine C et K, en vitamines B (surtout la B6), en bêta-carotène (provitamine A), en fibres, en antioxydants et en acides aminés (composantes des protéines).

Idéals à intégrer dans les déjeuners santé, ces superaliments riches en nutriments, vous n’avez pas fini d’en entendre parler!

En plus, tous ces supersaliments sont disponibles à l'Éco-Boutique Un Monde à Vie!

]]>
Tue, 17 Oct 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Manger des protéines complètes dans une alimentation végétale]]> Camille Poulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=729 L’alimentation végétale (sans produits animaux) connaît un essor de plus en plus grand pour des raisons de santé, d’éthique et d’environnement. Cependant, ces manières de s’alimenter peuvent parfois faire peur lorsqu’on ne connaît pas d’autres façons de manger que celle où la viande fait toujours partie intégrante des repas.

L’un des mythes les plus courants par rapport à l’alimentation végétalienne est la possibilité d’être carencé en protéines. On pense souvent que seules les protéines animales (comme la viande, les œufs ou les produits laitiers) sont une source suffisante pour notre organisme. Or, il n’en est rien : il est également très facile de manger des protéines complètes en ne consommant que des plantes.

Les protéines sont des molécules composées d’un assemblage d’acides aminés. Il existe 22 acides aminés entrant dans la composition des protéines; 13 d’entre eux sont synthétisés par notre corps, tandis que les 9 autres doivent impérativement être fournis par l’alimentation. Pour qu’une protéine soit dite complète, elle doit donc contenir les 9 acides aminés essentiels.

Il existe plusieurs protéines naturellement complètes chez les végétaux : le soya (de préférence biologique) retrouvé dans le tofu et le tempeh, le quinoa et le sarrasin en font partie. Par la suite, certains groupes d’aliments vont contenir presque tous les acides aminés essentiels, sauf un. On dit que les légumineuses sont déficientes en méthionine, alors que les céréales, les noix et les graines sont déficientes en lysine.

Il suffit donc, pour avoir une protéine complète (et une alimentation équilibrée!), de consommer dans sa journée des légumineuses (haricots, lentilles, pois chiches, idéalement germés) ainsi que des céréales (riz complet, maïs, pain, pâtes), des noix ou des graines, ou encore des protéines complètes telles que mentionnées ci-haut. De cette façon, on s’assure d’avoir tous les acides aminés et les nutriments dont notre corps a besoin pour bien fonctionner!

]]>
Tue, 19 Sep 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Une collation santé et rapide : les boules d’énergie]]> Camille Poulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=721 De plus en plus de gens se préoccupent de faire des choix santé en ce qui concerne l’alimentation.

Or, il est parfois difficile de consommer des collations saines quand on achète des barres préparées, souvent emplies de sucre raffiné, de sel et d’ingrédients peu nutritifs. La solution? Préparer ses propres boules d’énergie, une collation rapide et facile généralement constituée de noix (amandes, noix du Brésil, cajous…), de fruits séchés (dattes, canneberges, abricots…) et de graines (chia, tournesol, citrouille…). Elles permettent de combler une fringale tout en rehaussant le niveau d’énergie grâce à leurs bons glucides, leurs protéines et leurs acides gras de qualité qui viennent stabiliser la glycémie.

Pour créer une boule d’énergie, il suffit de mélanger des noix broyées avec des fruits séchés (prétrempés 30 minutes) pour former une pâte, puis d’y ajouter des ingrédients au choix comme du riz soufflé, des éclats de cacao cru, des graines de chia ou du sarrasin germé déshydraté. Afin d’augmenter le contenu nutritionnel des boules d’énergie, il est également possible d’y intégrer un ou plusieurs superaliments (des aliments riches en vitamines et minéraux) comme la spiruline, la maca, l’açai, le baobab ou le lucuma.

Venez en apprendre davantage lors de l'atelier du 26 août à 10 h 30, c'est gratuit! Vous aurez tous les outils pour en faire à la maison et en savourer quotidiennement!

]]>
Tue, 22 Aug 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[La germination]]> Camille Poulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-un-monde-a-vie-20.php?art=710 Vous avez probablement tous déjà mangé ou cuisiné des légumineuses, que vous avez achetées en conserve ou fait cuire vous-mêmes. Pourtant, de plus en plus, on entend parler d’une autre façon de préparer les légumineuses de manière à optimiser leur potentiel nutritif : il s’agit de la germination.

Autrefois, il était d’usage de faire tremper et germer ses légumineuses et même ses céréales. Nos ancêtres avaient découvert que lorsqu’ils ramenaient les graines à la vie avant de les manger, ils éprouvaient moins d’inconforts digestifs, et ce n’est pas pour rien : les protéines végétales contiennent des facteurs antinutritionnels nommés acide phytique et inhibiteurs d’enzymes qui sont pratiquement tous éliminés lors de la germination.

Qu’est-ce que la germination? C’est l’éveil du potentiel de vie qui sommeille en chaque semence pour bénéficier de ses propriétés. Il existe une grande variété de graines que l’on peut faire germer : les céréales (riz, quinoa, sarrasin, fenugrec et autres), les légumineuses (pois chiches, lentilles vertes, brunes ou françaises, fèves mung, pois jaunes, haricots azuki, blancs, noirs, rouges, blancs à œil noir, et d'autres encore), les graines mucilagineuses (luzerne, radis, trèfle rouge, moutarde, brocoli) et même le tournesol.

Il est facile de faire la germination à la maison : cela est plus sanitaire (car les germinations sont souvent rincées et mangées fraîches) et plus économique (un sac de pois chiches secs bio coûte moins cher qu’une conserve et le nombre de portions à l’intérieur est bien plus élevé). C’est également plus sain : plus aucun ballonnement associé aux légumineuses, une meilleure absorption des nutriments comme le fer et une quantité de vitamines et de minéraux décuplée. Chaque mois, L’Éco-Boutique Un Monde à vie offre un atelier gratuit, afin d’apprendre à faire ses germinations à la maison. Voilà l’occasion parfaite pour se familiariser avec ce monde incroyable rempli de vitalité, de saveurs et de santé!

]]>
Tue, 13 Jun 2017 00:00:00 -0400