<![CDATA[Journal La Revue - Aménagement paysager Dumoulin inc. :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php Tue, 21 Nov 2017 06:43:41 -0500 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Aménagement paysager Dumoulin inc. :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Le jardin suspendu a la cote]]> Isabelle Lord, architecte paysagiste http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=716 Cette année, la saison estivale s’est fait grandement attendre, toutefois le beau temps semble bien vouloir s’installer! C’est alors le temps d’en profiter et de sortir sur votre balcon ou votre terrasse! Voici donc quelques trucs, aux allures de Pinterest, afin de vous aider à embellir votre environnement. Vous n’avez pas beaucoup d’espace? Aucun problème! Le jardin suspendu est un incontournable très tendance cette année. Soyez imaginatif et utilisez les structures existantes de votre environnement pour vous créer un bel arrangement. Selon le look désiré, plusieurs types de plantes produiront un effet intéressant. Cependant, la tendance de l’année est réellement aux plantes succulentes, aux graminées, aux feuillages retombants, aux fougères et à l’intégration de fines herbes dans le décor. Utilisez les textures et les couleurs de feuillage plutôt que les fleurs pour obtenir un résultat naturel ou très moderne. Ces choix de plantes vous assurent aussi un entretien minimal et elles perdureront tout au long de la saison.

  • Succulentes : Echeveria — Joubarbe — Sedum — Cotylédon — Aeonium

  • Graminées : Pennisetum «Fireworks» — Juncus effusus spiralis

  • Retombantes : Ipomea — Helichrysum — Lamiastrum — Lysimachia

Truc de pro

Une autre tendance très forte cette année consiste à créer son propre terrarium! Pour ce faire, choisissez un contenant en verre de type bol, vase, ou encore une lanterne, et suivez les étapes suivantes :

  • Étaler une bonne couche de terreau. *L’ajout de mousse de sphaigne en dessous de votre terreau est une bonne option puisque ses propriétés absorbantes permettront à votre sol de conserver davantage son humidité.

  • Faire la plantation de vos plantes préférées en vous concentrant sur la famille des plantes succulentes pour un minimum d’entretien.

  • Pour la finition, déposer des galets de rivière de différentes grosseurs afin d’ajouter de la texture et de la couleur.

Et voilà! Il ne vous reste plus qu’à l’installer dans un endroit lumineux et bien en vue afin que tout le monde puisse admirer votre petit jardin intérieur.

Photos :

http://shakemyblog.fr/jardin/pot-suspendu-noix-coco-diy/

https://deavita.fr/diy-bricolage/bons-conseils-idees-diy-fabriquer-pot-fleurs/

https://www.pinterest.com/explore/plante-grasse-ext%C3%A9rieur/

http://www.femmeactuelle.fr/deco/bricolage/je-fabrique-un-jardin-suspendu-29476

]]>
Tue, 11 Jul 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Le guide de la pelouse verte]]> Vincent Dumoulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=691 L’aménagement paysager et l’horticulture sont des domaines où les gens qui y travaillent ont souvent peu de formation et par conséquent, il est difficile de trouver des entreprises qui savent réellement comment s’y prendre avec l’entretien d’une pelouse.

Première étape, en début de saison et lorsque la température le permet, il faut enlever les détritus et la pierre que la déneigeuse aura poussés sur le terrain durant l’hiver. Cette étape doit être effectuée à l’aide d’un balai-racleur ou d’un souffleur à feuille. Une fois la pelouse et le «feutre» bien sec, il faudra déchaumer la pelouse. Un souffleur à feuille ne déchaume pas une pelouse, cette étape doit être faite manuellement à l’aide d’un balai à feuilles ou encore mécaniquement avec une déchaumeuse. La déchaumeuse mécanique fait un très bon travail, par contre, il ne faut pas rester sur place lorsqu’elle fonctionne, car on peut ainsi scarifier la pelouse. Sur les zones qui restent détrempées plus longtemps, vous pourrez utiliser un souffleur à feuille pour relever les brins de pelouse écrasée par le poids de la neige.

Une fois le gazon mort ramassé, je vous conseille fortement de terreauter la pelouse sur toute la surface, mais pas en étendant 1 po de terre. Effectivement, le mieux est d’utiliser un terreauteur qui est calibré pour étendre environ 1/8 po d’épaisseur de terreau de manière égale, sur toute la surface. Utilisez du compost ou au minimum une terre à plantation; n’utilisez pas de terre à pelouse, sinon vous gaspillerez votre argent. La terre à engazonnement est pauvre en matière organique et n’aidera pas le sol à mieux préserver l’humidité. Un bon compost est de loin la meilleure solution. Vous pouvez aussi sursemer votre gazon en même temps que vous effectuez un terreautage. Ensuite, un chaulage suivi de quatre à six fertilisations pendant le reste de la saison apportera à votre pelouse les soins nécessaires. Ajoutez l’irrigation selon les restrictions en vigueur et je vous garantis que vos voisins seront jaloux.

Pour les mauvaises herbes, le mieux est de les arracher lors de la tonte de la pelouse, mais il peut être nécessaire d’avoir recours à un contrôle de mauvaises herbes chimique. Si l’entreprise suit la recommandation du fabricant et qu’elle ne dilue pas le produit davantage, le traitement sera très efficace. Pour notre région, presque toutes les entreprises utilisent le même produit, donc si après un traitement vous ne voyez pas d’amélioration, posez-vous des questions.

La pelouse doit toujours être tondue à un minimum de 3 po de hauteur; ceci permet de s’assurer qu’elle reste dense tout en évitant la procréation d’insectes nuisibles et la poussée de plantes adventices. Assurez-vous aussi que vos lames soient bien affûtées. Au mois de juillet, pensez à faire faire un traitement contre les vers blancs, si nécessaire. L’insecte est toujours bien présent dans notre secteur. De grâce, pour protéger votre investissement, évitez les entreprises à bas prix pour l’entretien et la tonte de votre pelouse! Vous vous rendrez vite compte qu’elles ne font que raser la pelouse!

]]>
Tue, 09 May 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Votre aménagement paysager, un investissement à bien réfléchir]]> Vincent Dumoulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=678 Puisque le domaine de l’aménagement paysager n’est régi par aucune instance gouvernementale, et que vous savez que n’importe qui peut s’improviser paysagiste, vous vous questionnez sur la façon de vous assurer d'obtenir des travaux de qualité.  Voici la marche à suivre pour réaliser des travaux de pavé.

Premièrement, les normes du B.N.Q. (bureau de normalisation du Québec) sont les seules qui priment en aménagement paysager au Québec.

Pour un stationnement dans un sol argileux, l’excavation doit être minimum de 60 cm, alors qu'elle doit être de 45 cm dans un sol sablonneux. Pour ce qui est piétonnier, on parle de 45 cm dans un sol argileux et de 30 cm dans un sol sablonneux. Pour un stationnement, vous devrez excaver un minimum de 30 cm supplémentaires de chaque côté. Ainsi, si la largeur de votre stationnement prévu est de 20’, l’excavation devra avoir 22’.  Pour le piétonnier, il faut prévoir 15 cm de chaque côté. La planimétrie de l’excavation doit être parfaite, sans aucune baissière. Ensuite, il est bien important de compacter le sol jusqu’à une densité de 98 % Proctor. Vous devrez mettre un géotextile non tissé sur toute la surface et chevaucher les tissus de 25 cm. L’étape la plus importante est la mise en place et la compaction de l’infrastructure. Premièrement, la pierre utilisée doit être de la MG-20 grader M.T.Q. classe A. La pierre doit être mise en place de manière à préserver l’uniformité du mélange et doit être compactée par couches maximales de 15 cm. Vous vous assurerez ainsi que l’infrastructure se comportera exactement comme une dalle de béton et résistera aux assauts du mouvement du sol. C’est la fondation des travaux, et malheureusement, c’est l’étape la moins respectée. Nous arrivons maintenant au lit de pose. N’allez pas à plus de 2,5 cm d’épaisseur. La mise en place du lit de pose requiert des tuyaux de métal. Il doit aussi être compacté avec une plaque vibrante. Le nivellement du lit de pose se fait avec une pièce de bois ou d’aluminium parfaitement droite. Ensuite, les blocs, au moment de l’installation, doivent être bien appuyés les uns sur les autres en suivant le motif de pose. Vérifiez l’alignement et l’équerrage avec une corde de maçon. Une fois la pose terminée, il faut procéder aux coupes à l’eau des blocs, puis faire l’installation des bordures de plastique. Donnez-leur un petit angle vers le pavé, au minimum d'un clou de 25 cm par 30 cm linéaires. La dernière étape est l’installation d’un sable polymère. À ce moment, vous devrez suivre la recommandation du fabricant pour son installation.

Un aménagement paysager est un investissement onéreux qui nécessite beaucoup de machinerie, de main-d’œuvre, de transport et de matériel. Il serait donc triste de mettre votre argent aux poubelles. Petit conseil, malheureusement ou heureusement, le prix des travaux extérieurs et la qualité de ceux-ci sont très souvent liés. N’ayez donc pas peur des soumissions qui semblent être plus élevées, questionnez-vous plutôt sur la durabilité et la qualité des travaux à petit prix.

]]>
Tue, 11 Apr 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Le toit-terrasse est à l’honneur!]]> Isabelle Lord, architecte paysagiste http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=661 L’aménagement paysager s’est grandement diversifié au cours des dernières années avec l’engouement des gens face à l’idée de prolonger leurs espaces de vie à l’extérieur. Cette tendance, qui n’est pas sur le point de s’essouffler, requiert toutefois une certaine planification puisque plusieurs aspects doivent être pris en considération afin d’obtenir un aménagement qui sera autant pratique que «design».

Dans cette idée d’aménagement d'un espace de vie extérieur, les structures sont définitivement un incontournable puisqu’elles permettent, selon vos besoins, de définir un espace précis, de créer de l’intimité, de se protéger du soleil, de la pluie ou encore des moustiques. Ce sont donc vos besoins et la façon dont vous désirez utiliser votre espace extérieur qui dicteront certains de vos choix dans la planification de votre toit-terrasse. Vous pouvez penser à un salon extérieur avec un espace foyer et un coin bar, ou encore à une salle à manger avec un coin barbecue bien équipé!

Selon le budget et l’entretien, différents matériaux peuvent être utilisés tels que le bois de pruche, le bois traité, le bois de cèdre, les bois exotiques (tel que l’Ipé), ou encore les métaux tels que l’aluminium ou l’acier.

L’utilisation du bois apporte beaucoup de chaleur à un aménagement, mais il faut garder en tête qu’un entretien minimal est toujours requis afin de maximiser la longévité du produit et garder l’aspect visuel bien propre. La pruche et le bois traité permettent un bon prix pour obtenir un toit-terrasse, alors que le bois de cèdre offre un cachet différent avec sa teinte spécifique, mais il faut savoir que l’entretien demeure similaire afin de conserver la teinte du bois. Les bois exotiques, tel que l’Ipé, sont un choix haut de gamme et donc plus dispendieux, mais ils offrent une résistance supérieure puisqu’il s’agit de bois très dur. L’aluminium et l’acier sont des alternatives très résistantes qui vous confèrent une paix d’esprit en ce qui a trait à l’entretien. 

Dans cette optique, il est possible de créer la structure en métal, mais il est aussi possible de la construire en bois de pruche et de venir recouvrir le tout avec un revêtement en aluminium.  Cette option vous offre plusieurs choix de couleurs afin que le tout s’harmonise à votre aménagement. L’investissement plus élevé en vaut définitivement le coup!

Selon l’utilité prévue, plusieurs choix de finitions pour le toit sont possibles. Pour être à l’abri des intempéries et obtenir plus de confort lors des soirées fraiches, vous pouvez opter pour un toit fixe de type bardeaux, des lattes d’aluminium amovibles et étanches, ou encore une finition en polycarbonate. Pour une structure plus légère, un toit créé avec des lattes posées de façon ajourée ou encore un voile d’ombrage vous donneront un «look» intéressant et vous protègeront du soleil. 

Un toit-terrasse procure donc plusieurs avantages esthétiques et pratiques, et les modèles et les «looks» sont infinis!

]]>
Tue, 07 Mar 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[L’été 2017 arrive à grands pas et la baignade aussi!]]> Patrice Dumoulin, contremaître paysager http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=648 Eh oui! Bientôt la saison estivale et qui dit chaleur, dit baignade. Que l’on soit petit, avec le désir et l’énergie ardente de nager, ou plus vieux, avec un simple besoin de se rafraîchir, une piscine sera toujours un «must»! Nous gardons tous de très bons souvenirs des journées passées avec nos amis ou notre famille dans la cour arrière à se baigner! Certains d’entre nous possèdent déjà une piscine hors terre ou creusée, mais pour ceux qui pensent en faire l’acquisition cette année, prenez le temps de bien analyser toutes les options qui s’offrent à vous.

Il existe plusieurs types de piscines creusées, dont la piscine dite conventionnelle avec toile. Nous avons aussi celle en fibre de verre et bien sûr la piscine de béton. Toutes offrent certains avantages!

Le coût étant souvent l’un des points à privilégier, la piscine en toile est souvent plus avantageuse, mais a ses limites quant à la taille et la forme  générale ainsi qu’aux commodités intérieures (banquette, haut fond, etc.) La décoloration de la toile, ainsi que sa résistance sont à prendre en compte puisqu’il s’agit d’une dépense que plusieurs omettent de calculer.  Il existe tout de même une multitude de modèles à votre disposition et pouvant combler vos attentes.

En ce qui concerne la piscine de béton, il n’y a pas de limite tant au niveau de la finition intérieure (céramique, pierre naturelle, peinture, etc.) qu’aux éléments pouvant être intégrés (plage, spa, cascade, banquette, grotte, bar, etc.). Nous parlons ici de l’univers du sur-mesure, vous n’avez qu’à penser aux flamboyantes piscines des sites hôteliers. Malheureusement, elles sont souvent hors de prix et coûteuses d’entretien, mais pour ceux qui aiment l’unique et l’extravagant, la piscine de béton est un incontournable!

 

Offrant plusieurs choix de formes et une multitude d’agréments intérieurs tels que banquette, spa et marches pleine largeur, la piscine de fibre de verre présente beaucoup d’avantages s’apparentant à la piscine de béton. De plus, la durabilité des revêtements de gel confère aux piscines de fibre un net avantage sur les piscines conventionnelles puisqu’il n y a pas de coûts reliés au remplacement de la toile. Il y a d’ailleurs différentes couleurs et finis disponibles, afin de créer plusieurs effets personnalisés et très design. Elles sont néanmoins difficiles à réparer, il est donc bien important de ne pas en négliger l’installation puisque ce type de piscine peut durer toute votre vie!

À vous de faire le choix répondant le mieux à vos besoins!

Truc de pro

Afin d’éviter de coûteuses réparations et pour vous permettre d’économiser sur l’installation, il est toujours préférable de sonder où se trouve la nappe phréatique. Une piscine installée au-dessus du sol peut aussi vous permettre d’économiser au niveau des coûts d’excavation de la piscine, des terrasses et des chemins piétons en périphérie. Cela améliorera aussi l’apparence de votre aménagement en créant différents niveaux!

Sur ce, bon magasinage!

]]>
Tue, 07 Feb 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[Eh oui, 2017 est déjà arrivé et nouvelle année dit nouvelle tendance!]]> Isabelle Lord, architecte paysagiste http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=630 En aménagement paysager, ce n’est pas différent : les tendances aussi changent malgré que les produits de base et les principes restent plutôt similaires. Chaque année ou presque, les fournisseurs révisent leurs produits afin de nous montrer les différentes possibilités d’un même produit. Ils tentent d’ailleurs toujours de se parfaire, de pouvoir offrir de nouveaux modèles ou de sortir de nouvelles couleurs, mais les produits disponibles ne changent pas aussi rapidement que la mode vestimentaire! Les tendances, quant à elles, changent relativement souvent afin de stimuler l’engouement des gens, mais elles sont aussi nombreuses afin de correspondre aux différents styles possibles. C’est pourquoi il est important de respecter le style d’aménagement qui convient à vos goûts et à vos besoins, mais qui conviendra aussi à mettre votre propriété en valeur.  Pour cela, il est préférable de bien se faire conseiller sur les produits disponibles et les agencements possibles afin de créer cet effet tant recherché!

Un aménagement bien pensé et un style bien adapté assureront que votre aménagement sera tendance pour des années, et ce, sans se démoder! Certaines tendances sont toutefois un gage de succès et de longévité et je vais donc vous aguiller sur certains coups de cœur très tendance à garder en tête lors de la planification de votre projet. L’utilisation et l’ajout d’éléments naturels à votre aménagement tels que des roches de très grandes dimensions, du paillis d’ardoise ou encore des galets de pierre sont toujours des éléments qui enrichissent et qui, lorsque bien intégrés, donnent un effet assuré.

L’utilisation de la pierre naturelle est un élément haut de gamme très recherché puisqu’il est sans aucun doute une valeur sûre, c’est pourquoi une des très fortes tendances 2017 est l’imitation de la pierre naturelle dans les pavés de béton préfabriqué.  Il faut toutefois avoir un produit de qualité lorsqu’on se dirige dans ce type d’imitation afin d’obtenir le résultat désiré.  Les couleurs unies et les produits de grands formats sont aussi définitivement à l’honneur cette année, mais afin de créer un aménagement unique et qui passera les années, il est judicieux de faire des agencements de textures et de couleurs pour enrichir votre projet. Mettez de côté le moderne lisse et sans vie. Osez les mélanges intelligents et la diversité; vous verrez que votre environnement sera plus stimulant et aussi facile d’entretien!

Truc de pro

Mon conseil est d’utiliser les fameuses images d’inspiration afin de comprendre ce qui vous plaît d’un aménagement et ainsi mieux pouvoir le recréer avec les produits qui seront disponibles ou encore plus adaptés à votre budget. Sachez qu’un effet peut être aussi bien réussi et efficace même si les produits utilisés ne sont pas identiques. Il faut savoir s’inspirer des textures, des couleurs et des essences que l’on aime tant de notre aménagement «chouchou» pour pouvoir le réaliser avec succès chez soi!

L’équipe Dumoulin vous souhaite donc une bonne planification de votre projet de rêve!

]]>
Tue, 10 Jan 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[L’écorce incluse, vous connaissez?]]> Luc Dethier http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=620 On a souvent l’impression qu’on doit attendre que les arbres soient gros pour les tailler et les entretenir. En réalité, si on commence à former les arbres quand ils sont jeunes, on réussira à avoir une bonne structure à moindre coût. L’objectif est d’aider l’arbre à développer un bel axe principal et des branches charpentières bien insérées dans ce tronc. Une bonne structure est le meilleur gage pour éviter que les branches de l’arbre ne se brisent par le verglas, la neige mouillée ou les grands vents d’été.

Le défaut de structure le plus fréquent et le plus fragilisant pour les arbres est l’écorce incluse. Cette situation se produit lorsque l’angle d’une fourche, le V, est de 45 o ou moins. En fait, plus l’angle est aigu, pire est la situation. Dans l’évolution de la croissance de l’arbre, les deux troncs, grossiront et l’écorce située à l’intérieur du V ira s’accoter l’un sur l’autre. De l’extérieur, l’apparence sera un gros tronc, mais en réalité, chacun des deux morceaux n’est aucunement lié à l’autre, car il y a de l’écorce insérée entre les morceaux. Cette écorce incluse rend la fourche fragile. De plus, les branches de chaque tronc pousseront du côté extérieur du V. Par conséquent, une fois les branches chargées de neige ou de verglas, le poids tirera de chaque côté du V. Par principe de levier, plus les troncs sont longs, plus la force est grande à la fourche où l’écorce incluse est située. Si le poids est suffisant, un des deux troncs se déchirera et vous perdrez la moitié de votre arbre.

Pour éviter ce problème, quand l’arbre est petit, si deux troncs se compétitionnent pour devenir la tête de l’arbre, on doit choisir la tête la plus vigoureuse, la plus droite et la conserver. L’autre doit être subordonnée, c’est-à-dire que nous la réduisons d’au moins la moitié, en prenant soin de la tailler à l’embranchement d’une branche latérale. On attend un an ou deux que l’axe principal sélectionné ait grossi. Après ce temps, l’axe sélectionné doit avoir atteint au moins le double du diamètre de l’axe que l’on souhaite supprimer. Une fois le ratio 2 pour 1 atteint, on peut enlever l’axe qui avait été préalablement subordonné. Le tronc principal cicatrisera rapidement la blessure causée par cette taille. Pris à temps, on peut, en quelques coupes de sécateur, corriger la structure de notre arbre.

Truc du pro

Si le tronc de votre arbre est déjà gros et dans la fragile situation d’avoir un gros V avec écorce incluse dans sa structure, il est possible de le haubaner, c’est-à-dire utiliser des techniques spécifiques pour retenir les deux parties du V. La plus fréquente est l’utilisation de câbles spécialisés dans le tiers supérieur de l’arbre.

Luc Dethier, biologiste

Arboriculteur certifié ISA

 

]]>
Tue, 06 Dec 2016 00:00:00 -0500
<![CDATA[Une bonne planification: la clé pour un aménagement qui aura du succès!]]> Vincent Dumoulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=610 L’automne s’effeuille peu à peu pour laisser place aux températures plus froides ainsi qu’aux premières gelées au sol. Ces changements annoncent donc l’arrivée des flocons de neige et de la saison hivernale! Pour nos équipes en aménagement paysager, ces changements signifient donc la fin d’une saison de travaux bien remplie, mais aussi le début d’une nouvelle saison à planifier.

Effectivement, il est idéal de penser à vos projets extérieurs avant l’arrivée de la neige afin de pouvoir préparer et planifier vos projets pour la saison prochaine!

Comment planifier son aménagement extérieur?

Tout projet d’aménagement extérieur vient avec un investissement monétaire assez important. Cet investissement se doit donc d’être mûrement réfléchi et mis entre de bonnes mains! C’est pourquoi l’outil principal dans toute bonne planification est la conception d’un plan d’aménagement détaillé qui mettra en lumière les différents éléments concrétisant votre environnement extérieur.   Cette méthode vous offrira donc l’opportunité de choisir chaque détail de votre projet, passant des matériaux aux structures, des types de végétaux à l’éclairage d’appoint. Bref, il vous offrira cette vue d’ensemble qui vous permettra de bien comprendre votre projet avant qu’il ne soit réalisé. Il sera d’ailleurs plus facile d’éviter les erreurs coûteuses en termes, bien évidemment, de budget, mais aussi en termes de design et d’espace.

Le plan d’aménagement extérieur réalisé par des architectes paysagistes vous assure donc une maximisation des espaces ainsi qu’une planification design et originale qui saura mettre en valeur votre propriété. Ce professionnel dans l’aménagement paysager est votre allié afin de penser pour vous au moindre détail. Il sera là pour vous aiguiller face aux différentes contraintes qui peuvent exister telles que la topographie de votre terrain, l’ensoleillement présent, le type de sol, l’écoulement des eaux, les réglementations en vigueur dans votre quartier, mais aussi sur les types de matériaux et de végétaux à préconiser selon vos besoins. Cela vous permettra de profiter de votre extérieur au maximum durant la belle saison grâce à une programmation optimale des différentes zones de vie!

Truc de pro

Avec le temps des Fêtes qui arrive à grands pas, les réceptions se feront nombreuses et il n’y a pas de raison de rester encabané! Sortez de l’ordinaire et planifié un 5 à 7 ou une fin de veillée autour de votre foyer extérieur!  Effectivement, il est très tendance de maximiser l’utilisation de votre aménagement extérieur durant la saison hivernale. Pour faire de votre réception une réussite, planifier de l’éclairage d’appoint tel que des guirlandes lumineuses ou encore des flambeaux extérieurs. Pensez à dégager une zone autour de votre foyer extérieur ou de planifier une zone temporaire pour y faire un feu. Préparez-vous un bar extérieur avec une sélection de breuvages chauds réconfortants et de digestifs pour augmenter l’ambiance! Sortez vos manteaux chauds et des couvertures pour vos invités et vous ferez de votre réception un événement magique qui aura un grand succès! 

L’équipe de Dumoulin vous souhaite une belle saison hivernale remplie de réjouissance!

]]>
Tue, 15 Nov 2016 00:00:00 -0500
<![CDATA[Votre arbre a besoin de vous!]]> Luc Dethier http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=594 «Mon arbre fait trop de cochonneries, il attire trop les bibittes ou il fait trop d’ombre sur mon terrain.  Il faudrait l’abattre.»

Et pourtant, votre arbre est utile localement et globalement.  En effet, il vous permet d’avoir une belle fraicheur en été, il coupe le vent l’hiver, il améliore la qualité de l’air, il réduit le bruit et il augmente la valeur de votre maison. Globalement, il embellit le quartier, il réduit la pollution atmosphérique, il régule les nappes phréatiques, il améliore la qualité des eaux peu profondes, il réduit l’érosion du sol et il favorise la biodiversité.  Vos arbres jouent donc un rôle primordial il est important de connaître les type de travaux que vous pouvez faire afin d’avoir un arbre en santé.

Entretien d’un arbre

L’arrosage est un facteur essentiel à l’implantation de votre arbre durant les deux premières années suivant la plantation.  Prévoir et veiller à la taille de votre arbre est la meilleure façon d’assurer une croissance optimale.  Il est donc important de faire appel à des professionnels qualifiés afin de sélectionner les branches qui formeront l’ossature principale qui assurera la santé et la solidité de votre arbre. Il est conseillé de procéder à l’élagage aux 3 à 5 ans selon l’espèce.  Ce travail vous permettra d’obtenir une ramification beaucoup plus éclaircie, ce qui palliera au problème d’ombre dense  souvent observé  sur les terrains résidentiels.

Votre arbre a donc besoin de vous, puisque contrairement à un arbre qui pousse en forêt, celui-ci a besoin d’avoir une structure solide puisqu’il grandit seul et n’a pas le support des autres arbres pour affronter les grands vents. Dans cet esprit, en milieu forestier, l’arbre profite du support et de la protection des autres arbres afin de l’aider à grandir et à survivre. Dès son jeune âge, il grandit dans la pénombre, ce qui le stimule à former un tronc principal dominant.  Nos arbres en milieux urbains ont donc besoin d’une attention particulière, afin de nous offrir un milieu de vie sécuritaire, agréable et sain.

Truc de pro

(La photo de l’arbre va avec cette partie)

L’élagage bien fait change peu l’apparence de l’arbre, contrairement à l’écimage qui vise à réduire sa hauteur.  En effet, si on supprime la tête et les branches principales, une multitude de gourmands (tiges à pousse rapide) émergeront.  Ces nouvelles branches denses et plus fragiles réduiront la circulation de l’air, favorisant ainsi la pourriture du tronc.  Ayant à lutter contre ce stress, l’arbre aura moins de réserves disponibles pour se défendre contre les insectes, les maladies ou encore  le manque d’eau.

L’automne reste un moment propice pour les travaux d’élagage. N’hésitez pas à communiquer avec notre équipe d’arboriculteurs qualifiés pour prendre un rendez-vous!

]]>
Tue, 18 Oct 2016 00:00:00 -0400
<![CDATA[Des couleurs à l'automne, pas seulement dans les arbres!]]> Vincent Dumoulin http://www.larevue.qc.ca/blogue-amenagement-paysager-dumoulin-inc-64.php?art=573 Pour certains, le mois de septembre sonne comme étant la fin des vacances, la fin de la saison estivale, le retour à l’école ou encore le retour au travail. Pour d’autres, elle signifie la saison où il n’y a rien d’autre à faire que de regarder les changements de couleur du feuillage des arbres et attendre l’arrivée de la neige. En tant que professionnel de l’aménagement paysager, le mois de septembre est pour nous le début d’une nouvelle saison de floraison haute en couleur!

En effet, l’automne est une excellente période pour admirer la beauté des aménagements paysagers grâce à des nuances de lumière tout simplement magnifique. Avec les fêtes familiales qui arrivent à grands pas telles que l’Halloween et l’Action de grâce, il est temps de rehausser vos aménagements extérieurs et de profiter de cette saison unique! Bien que certaines personnes ne s’en doutent pas, l’automne est un moment idéal pour la plantation. En effet, une fois que les chaleurs et la sécheresse de l’été sont passées, la combinaison d’une météo douce et humide permet une implantation facile des végétaux.

Mais comment obtenir l’effet tant désiré dans nos plates-bandes durant cette saison?

Les fleurs d’automne les plus populaires et efficaces sont entre autres le dahlia, le sedum, l’aster, le chrysanthème, l’anémone, la rudbeckie et l’échinacée. N’hésitez pas à utiliser les différentes couleurs telles que le rouge écarlate, le fuchsia, le jaune vif et l’orange flamboyant pour créer des massifs colorés et ainsi égayer votre aménagement.

Le secret d’un aménagement d’automne réside d’ailleurs dans l’amalgame des fleurs d’automne et des épis floraux que procure l’intégration de graminées, telles que le calamagrostis et le miscanthus. Vous obtiendrez donc de belles teintes grâce à des épis argentés, dorés et même rougeâtres! Afin de peaufiner l’intensité des couleurs, un aménagement performant se doit d’être agrémenté d’arbustes d’intérêt automnal tels que le fusain ailé (euonymus alatus) qui procurera une coloration des plus rouges à votre plantation, ainsi que de quelques conifères aux aiguilles aux écailles bleutées, jaunâtres ou encore vert émeraude.

Il ne faut donc pas miser uniquement sur la floraison à l’automne, mais bien sur la diversification des feuillages, des couleurs et des floraisons!

Truc de pro

Transformez vos pots décoratifs garnis d’annuelles en les remplaçant par des plantes plus résistantes aux températures automnales telles que des choux décoratifs, des plantes succulentes, des graminées, des feuillages variés, des branches, ainsi que des éléments typiques comme les citrouilles. Ajoutez-y des guirlandes lumineuses pour créer des effets et ainsi pallier au manque de lumière typique à cette saison. Vous rehausserez ainsi votre aménagement et vous ferez sensation auprès de vos voisins et de vos invités!

Dans tous les cas, l’automne reste un moment propice pour les travaux d’aménagement extérieur et l’équipe d’Aménagement paysager Dumoulin, formée de techniciens qualifiés, d’architectes paysagistes ainsi que d’un biologiste, est à votre disposition pour tous vos projets!

Nous vous souhaitons une belle fin de saison horticole!

 

Vincent Dumoulin

Technicien en paysage et horticulture

]]>
Tue, 27 Sep 2016 00:00:00 -0400