<![CDATA[Journal La Revue - Clinique Physio Extra de Lachenaie :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php Sun, 19 Nov 2017 14:45:30 -0500 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Clinique Physio Extra de Lachenaie :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[L’évaluation préventive en physiothérapie]]> Simon Desrosiers, physiothérapeute http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=742 Pour la plupart d’entre nous, il est tout à fait normal de nous rendre à notre suivi préventif annuel ou bisannuel chez le dentiste. Y allons-nous dans l’espoir d’avoir des caries? Bien sûr que non! Nous voulons tout simplement nous assurer de notre bonne santé buccale.

Eh bien! Pourquoi ne pas faire la même chose pour le reste de notre corps? Ou devrais-je plutôt dire pour la santé musculo-squelettique (muscles, os, tendons) de notre corps, car il est vrai que notre médecin de famille veille au grain en ce qui a trait à la santé de nos différents systèmes organiques.

Par contre, vous prévoyez un défi sportif, vous vous préparez à faire un voyage ou vous vous sentez tout simplement bien et vous voulez continuer à vous sentir ainsi? Alors, pourquoi ne pas consulter votre physiothérapeute de famille pour la santé de votre appareil locomoteur? Le physiothérapeute est le professionnel de la santé tout indiqué pour procéder à l’évaluation du système musculo-squelettique, pour dépister des problématiques potentielles, et pour prodiguer  des conseils et exercices thérapeutiques personnalisés!

Soyons proactifs, n’attendons pas de nous tordre de douleur pour aller rendre visite à notre physio!

]]>
Tue, 17 Oct 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Pour la rentrée, gardez la tête haute!]]> Simon Desrosiers, physiothérapeute http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=730 La venue des appareils intelligents est la source de bien des maux de cou et de dos depuis les dernières années. Que pouvez-vous faire, à part limiter leur utilisation?

La tête d’un adulte pèse 5 kg. Par contre, à 45 degrés de flexion cervicale, c’est-à-dire la position dans laquelle vous consultez votre téléphone intelligent, votre ordinateur portable ou votre tablette, son poids relatif pour le rachis cervical atteint près de 23 kg, donc jusqu’à 450 % de plus!

L’utilisation des appareils mobiles dans une mauvaise position est l’une des principales sources de douleur au cou et à la tête. Un adulte normal nord-américain passe de 2 heures à 6 heures par jour dans cette position. À l’école, les enfants passent beaucoup de temps en flexion cervicale pour lire.

Que faire, alors?

La solution est toute simple : gardez votre tête au-dessus de vos épaules en rentrant légèrement le menton et réglez plutôt la hauteur de votre appareil en modifiant la position de vos bras, à l’aide de coussins sous vos bras, au besoin, lorsque vous êtes en position assise. Il est également possible d’utiliser un plan incliné pour favoriser une meilleure posture de lecture à l’école.

Bonne rentrée!

]]>
Tue, 19 Sep 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Le mal de tête et la physiothérapie]]> Émilie Chabot, physiothérapeute http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=707 Que ce soit après une mauvaise nuit de sommeil, un party de bureau bien arrosé ou en raison d’un mauvais rhume, il n’est pas rare que l’on ressente un mal de tête, aussi appelé céphalée. Il s’agit d’une condition fréquente qui a bien des origines et qui est, malheureusement, ressentie par la plupart d’entre nous à un moment ou à un autre de nos vies. Alors, si vous en souffrez, n’ayez crainte, vous n’êtes pas seul!

De toutes ces causes, l’une des plus fréquentes est ce qu’on appelle une céphalée cervico-génique, c’est-à-dire une douleur directement reliée à une problématique du cou. Des conditions telles qu’un torticolis, une entorse cervicale ou simplement une raideur articulaire de la colonne vertébrale peuvent entraîner une réaction musculaire ou une irritation d’un nerf pouvant produire des douleurs à la tête.

Mais que vient faire la physiothérapie dans tout ça?

Le physiothérapeute est expert dans l’évaluation des troubles neuro-musculo-squelettiques de la région cervicale. Grâce à son évaluation, il sera en mesure de déceler si une problématique cervicale se cache derrière vos maux de tête et de proposer le plan de traitement approprié qui sera essentiellement constitué de techniques de thérapie manuelle orthopédique, de conseils posturaux et d’exercices thérapeutiques. Dans l’éventualité où la douleur ne serait pas reliée au cou, par exemple, dans le cas d’une migraine, votre physiothérapeute saura faire le dépistage et vous orienter vers votre médecin.

]]>
Tue, 06 Jun 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[La thérapie manuelle orthopédique en physiothérapie]]> Simon Desrosiers, physiothérapeute http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=687 Contrairement à ce qu’on peut penser, la physiothérapie c’est beaucoup plus que de la glace et des exercices! En effet, le physiothérapeute dispose d’une multitude de techniques de traitement pour venir à bout de vos maux les plus souffrants. La thérapie manuelle orthopédique fait partie de cet attirail thérapeutique.

La thérapie manuelle en santé est souvent davantage associée à l’ostéopathie ou à la chiropratique. Pourtant, la thérapie manuelle orthopédique constitue un des principaux outils de travail du physiothérapeute. Elle fait partie intégrante de l’enseignement qu’il reçoit à l’université, et par la suite, le physiothérapeute peut perfectionner cette approche en s’inscrivant dans un cursus de cours avancés qui s’étendent sur plusieurs années.

La thérapie manuelle comprend non seulement des techniques de relâchement musculaire, mais également des techniques de mobilisation des articulations, tant au niveau de la colonne vertébrale que des membres. À tort, on pense souvent que la physiothérapie ne règle que les problèmes associés aux extrémités (coude, genou, épaule, etc.), mais saviez-vous que la raison de consultation no 1 dans les cabinets de physiothérapie est la douleur lombaire?

Mais à quoi sert la thérapie manuelle? Les différentes techniques de mobilisation et de manipulation utilisées par le physiothérapeute visent réduire la douleur, et surtout, à rétablir l’harmonie du mouvement. Afin que les résultats obtenus avec cette approche se maintiennent dans le temps, le physiothérapeute ciblera les meilleurs exercices pour votre condition afin d’optimiser l’approche en clinique et de prévenir les récidives. Tous ces éléments réunis ont pour but de permettre un soulagement à long terme.

]]>
Tue, 25 Apr 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[La règle des 180 pas par minute]]> Valérie Godin, physiothérapeute http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=670 Le printemps est à nos portes, et encore une fois, l’appel de la course à pied s’annonce fort cette année. Les coureurs saisonniers sortent tranquillement de leur hibernation délaissant la télécommande au profit de leurs souliers de sport. Toutefois, la saison de course pourrait être écourtée pour certains… En effet, les blessures nous guettent tous! Ne les laissons pas nous arrêter, mais initions-nous à une technique facile à appliquer pour courir d’un pas léger tout l’été!

L’objectif n’est pas de se livrer à un examen approfondi de notre technique de course ou de compter nos pas jusqu’à s’en donner mal à la tête. Toutefois, il a été démontré que des enjambées plus rapides, donc de plus faible amplitude, favorisent une technique de course plus optimale qui minimise les chocs sur les articulations. La fréquence de pas idéale se situe à 180 par minute. Voici donc deux petits trucs pour arriver à cette cadence ou du moins pour s’en rapprocher :

  1. Imaginer que le sol est aussi chaud que de la braise pour diminuer le temps d’appui au sol

  2. Utiliser la fonction métronome de son téléphone pour avoir une idée plus précise de la fréquence désirée

Impossible de parler de course à pied sans vous inviter à venir fouler le site enchanteur de la TransTerrebonne! Vous pourrez y parcourir, comme lors des éditions précédentes, une distance de 2, 5, 10 ou 21 km dans le cadre du Défi Physio Extra qui aura lieu le 13 mai prochain!

À la prochaine et bonne course!

]]>
Tue, 21 Mar 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Quand consulter en physiothérapie pédiatrique?]]> Janie Chrétien, physiothérapeute pédiatrique http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=656 La physiothérapie pédiatrique étant une branche un peu moins connue de la physiothérapie, voici une liste de questions pour vous aider à déterminer si cette approche pourrait être bénéfique pour votre enfant.

Le physiothérapeute pourra évaluer votre enfant et vous donner de nombreux conseils et exercices pour favoriser le développement moteur le plus harmonieux possible.

  • Votre bébé garde-t-il la tête tournée ou inclinée plus souvent d’un côté?

  • Garde-t-il toujours les poings fermés après 4 mois?

  • A-t-il tendance à arquer le dos ou à se pousser vers l’arrière en extension?

  • Ne tolère-t-il pas la position sur le ventre en période de jeux dès le premier mois?

  • Est-ce que bébé ne roule pas du ventre au dos et vice-versa à 7 mois?

  • Est-ce que bébé ne se tient pas assis seul à 8 mois?

  • Est-ce que bébé se déplace uniquement en position assise sur les fesses sans marcher à quatre pattes?

  • Est-ce que bébé ne marche pas à 4 pattes à 10 mois?

  • Est-ce que bébé ne marche pas quelques pas à 15 mois?

  • Est-ce que votre enfant trébuche fréquemment dans les tapis ou les petits obstacles à 2 ans?

  • Est-ce que votre enfant marche constamment sur la pointe des pieds ou les pieds vers l’intérieur, peu importe son âge?

  • Y a-t-il un retard entre son développement et ce que les autres enfants de son âge font?

    Si vous répondez oui à une ou plusieurs des questions suivantes, n’hésitez pas à consulter un physiothérapeute avec une expertise en pédiatrie.

]]>
Tue, 21 Feb 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[La physiothérapie et les étourdissements : un dossier spécial sur la rééducation vestibulaire]]> Magali Frève-Marchand, physiothérapeute experte en rééducation vestibulaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=640 Vous avez la tête qui tourne? Vous souffrez peut-être d’un problème avec votre oreille interne. L’oreille interne, également appelée système vestibulaire, joue un rôle important dans le maintien de l’équilibre et dans l’orientation du corps dans l’espace. Le système vestibulaire coordonne aussi les mouvements réflexes de la tête, du cou et des yeux.

Une dysfonction de ce système peut, entre autres, survenir suite à un choc sur la tête ou encore suite à une infection bactérienne ou virale. Cela peut entraîner différents symptômes tels que des vertiges, des étourdissements, des pertes d’équilibre et une vision brouillée. D’autres symptômes peuvent aussi y être associés, par exemple des nausées ou des maux de tête.

Le physiothérapeute qui a fait une formation supérieure en rééducation vestibulaire peut évaluer et traiter vos vertiges. En effet, par des techniques et des exercices spécifiques, le traitement en physiothérapie peut permettre de diminuer l’intensité, la durée et la fréquence des vertiges et étourdissements. Ces interventions visent aussi à améliorer l’équilibre et l’acuité visuelle. Par conséquent, la qualité de vie ainsi que l’autonomie du patient s’en trouvent grandement améliorées.

La rééducation vestibulaire est offerte dans plusieurs de nos cliniques PhysioExtra, n’hésitez pas à contacter un de nos professionnels.

]]>
Tue, 24 Jan 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[4 conseils pour éviter les blessures en pelletant]]> Simon Desrosiers, physiothérapeute http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-lachenaie-70.php?art=629 Ça y est, la neige et l’hiver sont là! Et qui dit neige dit pelleter celle-ci. Et comme tout mouvement répétitif effectué sur une période prolongée, le pelletage peut occasionner son lot de blessures. Gardez en tête qu’il s’agit d’une activité exigeante tant pour vos articulations que pour votre système cardiovasculaire. Voici donc quatre conseils pour vous aider à mieux pelleter :

 

Conseil #1 : Ayez la bonne technique

Évitez les mouvements de rotation et de torsion du tronc. À la place, dirigez vos pieds et le reste du corps dans la direction vers laquelle vous désirez envoyer la neige.

Conseil #2 : Utilisez une bonne pelle

Favorisez un traîneau à neige pour ne pas avoir à lever la neige pour la déplacer. Ceci atténuera la contrainte exercée sur les muscles dorsaux. 

Conseil #3 : Gardez le rythme

Rien ne sert d’aller trop rapidement. Optez plutôt pour une cadence régulière pour ne pas trop vous fatiguer. Le rythme recommandé est d’environ 15 pelletées par minute avec une charge maximale de 10 livres.

Conseil #4 : Soyez régulier!

Si le temps vous le permet, n’attendez pas la fin de la tempête. Allez pelleter souvent des plus petites quantités! Gardez en tête que le froid glacera la neige et la température chaude la rendra plus lourde!

À titre préventif, consultez votre professionnel de la santé de chez PhysioExtra. Il pourra vous aider à surmonter rapidement vos problèmes et vous donner de bons outils pour prévenir les blessures grâce à une évaluation biomécanique détaillée de votre condition.

Vous voilà prêt pour affronter l’hiver!

]]>
Wed, 21 Dec 2016 00:00:00 -0500