<![CDATA[Journal La Revue - Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php Mon, 20 Aug 2018 09:18:24 -0400 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Un vol sans embûches]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=826 Dernièrement, un client me faisait remarquer que la démarche pour une demande d’hypothèque ressemblait à un vol d’avion.

Un bon pilote fait tout pour éviter les perturbations et procurer un vol sans secousse. Son but est de vous mener à destination rapidement et sans heurt, tout en maintenant le contact avec vous pendant le voyage. Malgré cela, quelques turbulences sont parfois inévitables, mais nous souhaitons tous vivre un vol sans histoires et atterrir à l’heure prévue.

Même à destination, mon rôle comme courtier hypothécaire ne s’arrête pas là. Durant votre terme, je suis toujours disponible pour vous aider (refinancement, consolidation de dettes, rénovations, renouvellement, rachat de part lors d’une séparation, investissement, pénalité, assurance hypothèque, problème de taxes).

Ce que je désire vous faire comprendre, c’est que chaque fois que vous pensez hypothèque ou que votre institution prêteuse communique avec vous pour vous offrir quelque chose, VOUS M’APPELEZ. Je suis votre courtier hypothécaire.

Pensée du mois : le service à la clientèle n’est pas un département… C’est une attitude!

]]>
Tue, 08 May 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Un petit rappel à tous]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=800 Voici en vrac quelques rappels qui pourraient vous être utiles, ainsi que la question de la semaine.

1- La mise de fonds minimum pour un achat de condo/maison ou duplex occupant est toujours de 5 %.

2- Il est toujours possible de refinancer votre maison à 80 % de sa valeur pour effectuer des rénovations ou payer des dettes.

3- Avec la hausse des taux, il est important de vous faire geler un taux 4 mois à l’avance pour votre renouvellement.

4- Si vous prévoyez acheter dans les prochains mois, il est TRÈS important de vous faire préqualifier pour avoir sa capacité d’achat et justement de protéger le taux d’une hausse.

5- N’oubliez pas, pour toutes questions de financement hypothécaire, votre ressource… Jean-Luc Brien!

La question de la semaine

Devez-vous payer les frais de notaire si vous changez de banque lors de votre renouvellement hypothécaire : la réponse est NON.

En effet, si vous ne faites aucun changement à votre hypothèque, et ce, même si vous changez de banque, il n’y a pas de frais, car la banque qui prendra votre hypothèque assumera les frais de transfert. Par contre, dans le cas où vous décideriez de faire un refinancement, que ce soit pour payer/consolider des dettes, faires des rénovations, pour un investissement ou tout simplement pour avoir un meilleur taux dû aux taux vraiment très bas disponibles actuellement, vous devrez assumer les frais de notaire. Sachez par contre que certaines institutions financières vous offrent des promotions vous offrant jusqu'à 1 000 $ en frais notaire pour votre refinancement.

]]>
Tue, 20 Mar 2018 00:00:00 -0400
<![CDATA[Prêt hypothécaire : Le renouvellement anticipé, cela en vaut-il la peine?]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=791 Votre prêt hypothécaire arrive à échéance dans quelques mois.

Le taux actuel de votre prêt pour un terme de 5 ans est de 3,39 %. Votre institution financière vous offre de renouveler par anticipation, 4 mois avant l’échéance, au taux de 3,09 % pour un nouveau terme de 5 ans.

Est-ce une bonne idée?

Non, et en voici les raisons : le taux actuellement offert pourrait descendre à nouveau durant ces quelques mois précédant la date réelle du renouvellement et votre prêt ayant été renouvelé par anticipation, vous ne pourrez bénéficier de cette baisse.

De plus, les chances que le taux hypothécaire offert à l’échéance de ce nouveau terme de 5 ans soit plus élevé que le taux actuel de votre prêt sont probables, ce qui fait en sorte que vous perdrez le bénéfice d’un taux de 3,39 % pour quelques mois.

La solution : contactez votre courtier hypothécaire 4 mois avant la date de renouvellement. Celui-ci est en mesure de réserver votre taux pour une période de 120 jours et ainsi vous assurer du meilleur taux disponible à ce moment.

]]>
Tue, 06 Mar 2018 00:00:00 -0500
<![CDATA[Remise en argent du prêteur]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=782 Il y a certains avantages à profiter des programmes de remise en argent. Certains permettent même, à long terme, des économies.

Certaines institutions financières peuvent offrir aux emprunteurs une remise en argent correspondant à 5 % du montant de leur prêt si, en contrepartie, ces derniers acceptent de faire un emprunt à un taux d’intérêt plus élevé. Cette pratique peut s’avérer très avantageuse pour eux.

En effet, il est possible pour un emprunteur désirant contracter un prêt de 200 000 $, avec un terme de cinq ans au taux d’intérêt de 4 % plutôt que de 2,8 %, d’empocher immédiatement une remise en argent de 10 000 $. La hausse de 1,2 % du taux d’intérêt entraîne une augmentation de 125 $ des versements mensuels, ce qui correspond, après cinq ans, à un paiement supplémentaire de 7 500 $ et donc à une économie de 2 500 $. La remise en argent peut permettre de pallier certaines dépenses encourues par l’achat d’une propriété.

De plus, cette option peut se révéler intéressante pour les propriétaires d’immeubles locatifs, puisque les intérêts des prêts hypothécaires sont déductibles d’impôt.

Il faut toutefois prendre note que lors du remboursement total du prêt, si effectué avant l’expiration du terme, le prêteur exigera le remboursement, au prorata de la période, du montant de la remise.

]]>
Tue, 20 Feb 2018 00:00:00 -0500
<![CDATA[Pourquoi un courtier hypothécaire?]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=750 À titre d’agent hypothécaire au sein de Hypothéca AC, je vous représente auprès des institutions financières. Grâce à mon pouvoir de négociation, je suis en mesure de vous offrir des produits hypothécaires, des taux et des avantages auxquels vous n’auriez pas accès directement à votre institution financière.

Tous ces éléments pourraient vous faire économiser des sommes importantes pour votre hypothèque. Ainsi, je peux vous offrir des conseils judicieux devant la panoplie de produits hypothécaires proposés par les institutions financières et du même coup, vous garantir le meilleur taux sur le marché.

Lors de l’achat d’une maison, vous devez planifier beaucoup de choses et vous occuper d’une tonne de détails. Au moins, pour votre hypothèque, vous pouvez compter sur moi, qui suis là pour veiller au bon cheminement de vos démarches entourant cette dernière, que ce soit pour un achat, un refinancement ou un transfert.

Nous faisons affaire avec plus de 20 banques; des banques traditionnelles, des banques virtuelles, des prêteurs privés sont de ce nombre. Nous avons accès à de meilleurs taux et promotions en raison du volume que nous apportons à ces prêteurs. Cela nous confère un pouvoir d’achat plus élevé, ce qui nous donne accès à des taux plus avantageux, à des promotions ou même à des produits auxquels vous n'avez pas accès en direct.

Je ne travaille pas pour une banque en particulier, mais plutôt pour vous. Mes services sont gratuits pour vous, car ils sont payés par les banques.

]]>
Tue, 07 Nov 2017 00:00:00 -0500
<![CDATA[Faire un budget]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=706 Vous désirez faire l’achat d’une maison, mais avez-vous budgété votre projet en conséquence?

Avant de penser à acheter une propriété, il est primordial de faire un budget pour s’assurer que cette dernière ne devienne pas une prison, mais bien un endroit où il fera bon vivre. Il n’est pas nécessaire de faire une révision totale de vos revenus et de vos dépenses. Toutefois, l’achat d’une maison entraînera une augmentation de dépenses, d'où la nécessité d’avoir prévu le coup. Ainsi, votre versement hypothécaire, incluant les taxes, sera assurément plus élevé que votre paiement actuel de loyer. D’autres dépenses, dont l’entretien, sont également à prévoir.

Les dépenses usuelles, soit l'épicerie, les assurances, le paiement des cartes de crédit, le prêt automobile, l'internet, le téléphone et autres, resteront probablement inchangées. Donc, que faut-il prévoir? Le calcul est simple; si votre loyer vous coûte présentement 700 $ par mois et que la future hypothèque (incluant les taxes municipale et scolaire) sera de 1 300 $, vous devez être capable de démontrer une économie de 600 $ par mois depuis plusieurs mois, sinon vous allez rencontrer un problème de paiement. De plus, une maison demande aussi des dépenses d’entretien (environ 300 $ par mois). Il vous faut donc prendre l’habitude d’épargner environ 900 $ par mois, alors que vous êtes locataire, pour vous assurer d’être en mesure de régler les dépenses encourues lorsque l’on est propriétaire. La logique est assez simple. Si vous n’avez cumulé que 5000 $ en économies durant la dernière année pour la mise de fonds, vous avez un problème. En effet, cela démontre que vous n'avez mis de côté qu’environ 400 $ par mois alors que votre nouveau paiement exige un minimum de 600 $ par mois. C'est sans compter les imprévus et les rénovations. Vous ne serez donc pas en mesure d’assumer toutes les dépenses auxquelles doit faire face un propriétaire.

Faire un bon budget vous permettra d'assurer le succès de votre investissement. L’achat d’une maison se planifie afin d’éviter les désagréments.

]]>
Tue, 06 Jun 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Avis aux futurs acheteurs: Pourquoi vous faire «préqualifier » ?]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=665 Lorsque vous commencez les démarches dans le but d’acheter une propriété, vous devez penser à plusieurs choses, notamment à vous faire «préqualifier». La «préqualification» vous donnera plusieurs avantages. Voyons ensemble les plus importants.

Premièrement, vous obtiendrez votre capacité d’emprunt. De cette façon, vous pourrez magasiner les propriétés qui vous sont accessibles. Il n’y a rien de plus malheureux que de faire des visites pendant des semaines et d’enfin trouver la perle rare, pour ensuite vous rendre compte, après avoir sacrifié temps et énergie, que votre situation financière ne vous permet pas une propriété à ce prix. À ce moment, tout est à recommencer : les visites et le stress de trouver LA PROPRIÉTÉ  de vos rêves. La «préqualification» vous donnera accès à votre capacité bancaire (ce que la banque peut vous prêter selon vos revenus et dettes),  et plus important encore, elle vous permettra de savoir quelle est votre capacité budgétaire selon votre mode de vie.

L’autre atout majeur de la «préqualification» est le fait de pouvoir garantir votre taux d’intérêt. En effet, il est possible de geler votre taux d’intérêt durant votre période de magasinage. Vous pouvez donc faire vos visites, prendre le temps qu’il vous faut, tout en vous disant que votre taux d’intérêt pour votre future hypothèque ne peut pas grimper dû au fait que vous l’avez fait geler. Ainsi, il n’y a pas de mauvaise surprise, et vous vous protégez d’une hausse possible des taux durant vos démarches. En revanche, si le taux baisse pendant cette période, vous en profiterez.

Faire affaire avec un courtier hypothécaire, c’est bien plus qu'un simple taux. Je suis là pour vous guider, vous conseiller, et trouver les meilleures astuces hypothécaires possibles selon votre situation. Trouver le meilleur taux, c'est facile, mais avoir les bons outils et trouver la bonne personne pour vous conseiller, c'est cela le plus important.

]]>
Tue, 14 Mar 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[Pourquoi refinancer ma propriété?]]> Jean-Luc Brien, courtier immobilier hypothécaire http://www.larevue.qc.ca/blogue-jean-luc-brien-courtier-immobilier-hypothecaire-74.php?art=652 Plusieurs personnes vont hésiter à refinancer leur hypothèque, de crainte d’avoir une pénalité ou simplement la peur de retourner avec un montant plus élevé en financement hypothécaire. Pourtant, il y a plusieurs avantages à profiter de la plus-value de votre propriété.

Le refinancement est possible lorsque vous avez de l'équité sur votre maison, l'équité étant la partie claire d'hypothèque de votre résidence, cette somme d'argent est votre actif disponible pour refinancer votre maison. Cet argent peut servir à faire des rénovations pour les gens qui ont des travaux à faire, payer des dettes pour les autres qui veulent baisser leur taux d'endettement, maximiser vos REER pour les plus économes, acheter une propriété locative pour l'investisseur en vous ou acheter une propriété secondaire pour ceux qui veulent changer d'air les week-end.

L'impact d'un refinancement pour payer vos dettes
Depuis bientôt cinq ans, les taux d’intérêt sur les hypothèques sont à leurs plus bas. Plusieurs personnes vont en profiter pour payer certaines dettes avec le refinancement, ce qui peut être très intéressant. Voici un exemple bien simple : Johnny a un financement de 200 000 $ sur sa résidence qui en vaut 350 000 $ (à 3,25 %, paiement de 975 $), il a aussi une marge de crédit de 20 000 $ qu’il a prise pour rénovations (à 8 %, paiement de 250 $), et deux cartes de crédit avec solde de 16 000 $ (à 12 %, paiement de 375 $). Si on reprend un nouveau financement de 240 000 $ au taux actuel de 2,69 %, son paiement sera maintenant de 1097 $/mois, ce qui représente une économie de 500 $/mois qu'il pourra, soit directement appliquer sur son hypothèque, ce qui lui donnera 30 000 $ de moins sur son capital restant dans cinq ans, ou soit simplement le mettre en épargnes pour d'autres projets.

Jean-Luc Brien, c'est bien plus que le meilleur taux!

]]>
Tue, 14 Feb 2017 00:00:00 -0500