<![CDATA[Journal La Revue - Clinique Physio Extra de St-Roch :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-st-roch-79.php Fri, 24 Nov 2017 17:18:05 -0500 http://www.larevue.qc.ca/images/logo_la_revue.gif <![CDATA[Journal La Revue - Clinique Physio Extra de St-Roch :: Blogues de La Revue]]> http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-st-roch-79.php Zend_Feed http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss <![CDATA[Se vêtir adéquatement pour garder plaisir et confort lors de vos activités sportives hivernales]]> Carole-Anne McMillan http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-st-roch-79.php?art=747 Vous vous êtes décidé à ne pas faire la marmotte pendant l’hiver et vous êtes prêt à rester actif physiquement pendant la saison froide? Bravo! Voici quelques conseils de votre physio pour garder plaisir et confort lors de vos activités sportives hivernales.

Il est important de respecter le principe des «3 couches» : lors d’une activité en plein air, nous dépensons plus d’énergie pour garder notre température corporelle à un niveau harmonieux. Si nous sommes trop habillés, le corps dépensera beaucoup d’énergie en évacuant l’excès de chaleur par la transpiration. De plus, si le sous-vêtement est en coton, il absorbera l’humidité et se refroidira au contact du froid extérieur!

1re couche : Cette couche, dite basale, est celle qui est en contact avec notre peau. Par exemple, un sous-vêtement en laine mérinos, une matière «respirante», permet d’évacuer l’excès d’humidité vers la couche intermédiaire.

2e couche : La couche intermédiaire est généralement mince et aérée à certains endroits. Elle est prévue pour conserver la chaleur corporelle en chassant l’excès d’humidité vers l’extérieur.

3e couche : La dernière couche, dite externe, est celle qui doit s’adapter aux conditions météorologiques (pluie, vent ou neige). Elle combine imperméabilité à aération pour permettre, elle aussi, d’évacuer l’humidité (souvent par des glissières aux aisselles).

N’oubliez pas de vous munir de bonnes chaussettes, d’une paire de gants et d’un bonnet, car nous perdons en moyenne 50 % à 70 % de la chaleur corporelle par la tête et les extrémités!

Il ne me reste à présent qu’à vous souhaiter un bon hiver actif et en santé!

]]>
Wed, 01 Nov 2017 00:00:00 -0400
<![CDATA[L’ergothérapeute en santé physique, que fait-il au juste?]]> David Gagnon http://www.larevue.qc.ca/blogue-clinique-physio-extra-st-roch-79.php?art=724 Le rôle de l’ergothérapeute consiste à évaluer l’impact d’une lésion sur la capacité d’une personne à réaliser l’ensemble de ses activités telles que le travail, les activités de la vie quotidienne (ménage, cuisine, etc.) et les loisirs.

L’ergothérapeute en santé physique œuvre notamment auprès de personnes accidentées du travail (CNESST) et accidentées de la route (SAAQ) pour optimiser leurs capacités fonctionnelles afin qu’elles soient en mesure de reprendre leur emploi et leurs activités prélésionnelles. Les interventions peuvent prendre la forme d’exercices de renforcement, de simulations de tâches de travail, de conseils d’hygiène posturale et de conseils sur la gestion de la douleur. C’est pourquoi l’on dit souvent que l’ergothérapie est la thérapie par l’activité.

L’ergothérapeute est en mesure de décortiquer les activités pour lesquelles vous présentez des difficultés et d’en établir les exigences particulières. Par la suite, il établit un plan d’intervention personnalisé qui sera adapté en fonction de l’évolution de votre condition. En cas d’incapacités résiduelles, l’ergothérapeute utilise une approche compensatoire en évaluant les besoins en aides techniques et en vous aidant à développer des méthodes pour pallier la problématique.

L’ergothérapie est une profession qui couvre un large spectre du domaine de la santé. La santé physique en est une branche et la santé mentale est aussi une sphère touchée par l’ergothérapie. En effet, plusieurs ergothérapeutes chez Physio Extra ont développé leurs compétences dans le domaine de la santé mentale par le biais de formations spécifiques, ce qui leur permet de travailler auprès d'une clientèle aux prises avec un trouble mental courant, comme l’anxiété et la dépression.

]]>
Tue, 29 Aug 2017 00:00:00 -0400