-4° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

BONJOUR LANAUDIERE, par Bob Petit

Mercredi 15 décembre 2004

LA MOTONEIGE, UN SPORT MERVEILLEUX

Même si depuis deux semaines les gens parlent seulement de ce jugement d’une "madame la juge" sur l’ancienne voie ferrée du nord, je me rends bien compte que la motoneige suscite encore beaucoup d’intérêt, même pour "monsieur et madame tout l’monde" qui ne font pas de motoneige. Il est difficile de comprendre ce dangereux précédent créé par ce jugement : la motoneige est là depuis une cinquantaine d’années, et les manufacturiers ont toujours amélioré les irritants. Aujourd’hui on retrouve des motoneiges qui roulent comme des voitures, donc plus de bruit et les odeurs désagréables d’avant ont disparu. Parlez-en aux motoneigistes qui passent leurs vacances d’hiver au Québec en motoneige.

UNE QUARANTIÈME SAISON

Au moment d’écrire ces lignes, le 10 décembre, c’est mon anniversaire, et j’ai 65 ans. Je réalise que je suis vraiment un privilégié d’avoir assisté depuis 39 ans à l’évolution de cette passion qui m’enivre chaque hiver, et c’est toujours en compagnie de mes meilleurs amis que j’entreprends ma nouvelle année par une randonnée de motoneige au paradis de Lanaudière. Tout comme moi, ce sont des dizaines de milliers de touristes étrangers et de Québécois qui, grâce à des centaines de bénévoles, profitent chaque hiver de ce grand réseau de 33 000 kilomètres de sentiers uniques au monde, dont Québec s’est doté il y a 30 ans. Je termine en espérant que les côtés positifs de la motoneige reviennent et permettent la conservation des milliers d’emplois qui s’y rattachent, et qu’elle continue à promouvoir le tourisme d’hiver au Québec. À tous, bonne saison!

1 an Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités