-5° Terrebonne, jeudi 18 janvier 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Libre opinion

Gilles Bordonado

Mercredi 15 novembre 2017

Changement

La semaine dernière, je faisais écho à la volonté de changement exprimée par les citoyens de Terrebonne lors du scrutin municipal du 5 novembre. Ils seront servis.

Le discours de Marc-André Plante lundi soir à son assermentation et ses premières déclarations montrent qu’il entend donner une nouvelle orientation aux affaires municipales.

«Gouvernement de proximité», trois mots qui résument la philosophie du premier magistrat et de son équipe. «Gouvernement» dans le sens où le rôle de l’élu représentant du peuple sera valorisé, et «proximité» réaffirmant le rôle essentiel des citoyens dans les prises de décision des élus. Voilà le changement majeur souhaité par la nouvelle administration de l’ADT.

L’élu est responsable et imputable des décisions à prendre, mais le citoyen sera interpellé dans les changements qui le touchera, qu’il s’agisse de zonage, du budget ou de l’établissement des priorités dans les diverses sphères de la vie municipale. Il n’est pas ici question de retarder l’avancement des projets, mais bien de s’assurer que ceux-ci soient acceptés par le plus grand nombre, qu’ils répondent aux besoins et qu’ils servent la population.

L’administration municipale pourra agir sur les enjeux les plus larges. Il peut s’agir de certaines infrastructures collectives, des relations avec les gouvernements supérieurs et du développement économique. D’ailleurs, ce dernier aspect semble prioritaire pour le nouveau maire, qui veut voir la Ville jouer un rôle central dans la création de la richesse collective et de l’emploi.

En quelques jours, Marc-André Plante et son équipe ont déjà pris les rênes de la Ville. Le programme abondant de l’ADT donne des lignes de conduite, et l’administration Plante les a fait connaître. On n’a pas traîné et on a énoncé clairement les orientations souhaitées aux cadres et à plusieurs fonctionnaires. Il n’y a pas eu de tergiversations. On veut de l’audace et des solutions novatrices. Toutes les méthodes et tous les systèmes actuels seront à l’étude et pourraient être revus pour un rendement le plus optimal possible de chaque dollar payé en taxes par les contribuables. On veut éviter le gaspillage et favoriser une plus grande efficience des services aux citoyens.

Malgré ce branle-bas de combat, tout semble se dérouler dans le respect.

Les conseillers qui ne sont pas de la bannière ADT ont été presque tous rencontrés et un esprit de grande collaboration se dessine déjà.

Une nouvelle ère est lancée. Un nouveau pan de l’histoire de Terrebonne s’écrit.

31 dec 2017 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités