-1° Terrebonne, vendredi 19 janvier 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Libre opinion

Gilles Bordonado

Mardi 12 décembre 2017

Êtres d’exception

Olivier Jean est un sportif hors du commun. Cette personnalité originale ne jouit pas d’une grande publicité, mais c’est avec fierté que nous vous le présentons sur notre page couverture cette semaine.

Rares sont les athlètes pouvant se vanter d’avoir pris part à une Olympiade et voilà qu’Olivier en sera à ses troisièmes Jeux olympiques. Et comme si ce n’était pas assez, il y participera en patinage de vitesse longue piste, une discipline qu’il ne pratique en compétition que depuis deux ou trois ans, car l’athlète de 33 ans privilégiait auparavant le patinage sur courte piste.

Son palmarès est impressionnant dans cette discipline : champion olympique de 2010 au relais de 5 000 mètres, champion du monde de 2012 au 500 mètres, médaillé d’argent des championnats du monde de 2011 au 500 mètres, médaillé de bronze des championnats du monde de 2009 au 500 mètres et trois fois champion du monde au relais 5 000 m (2013, 2012, 2011). C’est vous dire l’athlète d’exception qu’est Olivier Jean. Se qualifier ainsi pour les Jeux de PyeongChang en Corée du Sud en patinage de vitesse longue piste relève de l’exploit.

Qui plus est, Olivier Jean est un sapré bon gars. Il représente le Canada, le Québec et Terrebonne avec beaucoup de fierté. Ce n’est pas pour rien qu’il a été maintes fois honoré par le Gala du Griffon d’Or de Terrebonne comme athlète adulte et ambassadeur par excellence par le passé. Il s’est relevé de blessures graves et même du sabotage d’un patin par un adversaire en 2012.

Bravo, Olivier! Amuse-toi bien aux Jeux!

***

Parlant de bonnes personnes, un mot en terminant sur Marc-Antoine et Alex-Anne Gagnon, deux skieurs acrobatiques en bosses qui tentent de se qualifier pour les Jeux. Revenu récemment à la compétition à la suite d’une grave blessure, l’aîné, 26 ans, a pris part aux Jeux de Sotchi en 2014, terminant au 4e rang. Sa benjamine, 22 ans, prend part au circuit de la coupe du monde depuis deux ou trois ans. Ces deux Terrebonniens, des êtres charmants comme leurs dévoués parents, sont les deux en plein processus de sélection pour les prochains Jeux. Nous leur souhaitons la meilleure des chances. Ils mériteraient aussi d’y être.

Qu’il s’agisse d’eux, d’Olivier ou des centaines d’athlètes d’élite, se dévouer autant pour la pratique d’un sport force l’admiration. Ce sont des êtres d’exception.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités