-8° Terrebonne, jeudi 23 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un Brin d'histoire
Extrait de la carte de Murray, réalisée entre 1760 et 1762. (coll. Claude Martel)

Un Brin d'histoire

Claude Martel

Vendredi 6 octobre 2017

Le recensement de 1765

Les recensements sont des sources indispensables pour les historiens, car ils présentent un portrait juste et fiable à une période bien précise de l’histoire. Selon les informations contenues dans ces «portraits», le chercheur peut faire une analyse de l’évolution des lieux et de la société qui la compose. Les recensements ont été sporadiques avant 1825, voici donc un portrait de notre région en 1765.

 

Sous le régime français

Bien peu de recensements généraux de la colonie ont été effectués à l’époque française. La vallée du Saint-Laurent est en pleine expansion. Le premier recensement sur notre territoire est celui de 1681, et il nous indique que «La Chesnaye» (Lachenaie) compte 72 habitants répartis en une vingtaine de ménages. En raison de la guerre avec les Iroquois, la population lachenoise n’est que de 42 habitants au recensement de 1698. Celui de 1739 présente 506 habitants à «La Chesnaye» et 370 à Terrebonne(1). Rappelons que le territoire de Mascouche(2) relève alors de Lachenaie, mais selon nos estimations, Mascouche compte alors autour de 200 habitants.

Au lendemain de la Conquête

Après quelques années de conflits armés, le gouverneur de Montréal capitule en 1760, mettant fin à la période coloniale française. La vallée du Saint-Laurent devient la «Province of Quebec», une colonie britannique. Au lendemain du traité de Paris de 1763 qui officialise cette conquête, le gouverneur James Murray reçoit des instructions de Londres précisant ses nouvelles responsabilités. L’une d’elles prévoit la confection d’un recensement de la population et des ressources agricoles. 

Si la région de Québec avait fait l’objet d’un recensement en 1762, ce n’est qu’en 1765 que l’on effectue ce grand recensement pour les régions de Trois-Rivières et Montréal. Tout porte à croire que ce sont les curés de chacune des paroisses qui ont procédé à la recension des individus. D’ailleurs, le recensement original comprenait le nom des chefs de famille (ménage), avec le nombre de leurs enfants, le nombre de maisons, le nombre d’arpents en culture, la semence de l’année et un décompte des principales espèces de bétail. Malheureusement, on ne retrouve plus la copie d’origine présentant le dénombrement des paroisses environnantes, toutefois, les données statistiques ont été conservées.

Portrait statistique de nos localités en 1765

L’ouvrage historique de Benjamin Sulte, Histoire des Canadiens-français, publié en 1882, présente les détails statistiques pour chacune des 110 paroisses de la province. Voyons ces données pour le territoire formant l’actuelle MRC Les Moulins.  

 

Localité                      La Chenaye Mascouche   Terrebonne   TOTAL

Population                           352                 542                 540     1 434

Ménages                                80                 107                 103       290

Maisons                                  77                 104                   95       276

Hommes                               179                 274                 267       720

Femmes                                173                 268                 273       714

Mariés et veufs

 Hommes                                90                 124                 116       330

 Femmes                                 70                 116                 112       298

 Total                                     160                 240                 228       628

Enfants et non-mariés

 Hommes                                89                 150                 151       390

 Femmes                               103                 152                 161       416

 Total                                     192                 302                 312       806

Agriculture

 Arpents possédés           8 625           12 418             5 829  26 872

 Minots semés                   2 495             1 602              1 284    5 381

Bétail

 Chevaux                              152                 143                 110       405

 Bœufs                                  187                 130                 103       420

 Jeune bétail(3)                     200                 165                 119       484

 Vaches                                237                 196                 181       614

 Moutons                              458                 321                 270    1 049

 Cochons                              407                 318                 308    1 033

 

À ce nombre total, ajoutons quelques familles (entre 2 et 4) habitants le Fief Sainte-Claire (dans La Plaine), figurant parmi les 436 habitants de «Mascouche de Terrebonne», nom primitif du territoire qui allait devenir Sainte-Anne-des-Plaines.

L’analyse des données ci-dessus nous révèle qu’il y avait, en 1765, autour de 1 450 habitants sur le territoire aujourd’hui connu sous le nom de MRC Les Moulins. Pour sa part, la province de Québec comptait 69 810 habitants répartis sur les rives du Saint-Laurent, entre les localités des Cèdres à l’ouest et Gaspé à l’est. Si bien que notre territoire comptait pour 2 % de la population du Québec en 1765, et que, curieusement, il s’agit du même pourcentage en 2017.

Le territoire de Mascouche est de deux têtes plus populeux que celui de Terrebonne, ce qui s’explique par «l’immense superficie» qu’occupe cette toute nouvelle paroisse(4) qui englobe, entre autres, la majorité de l’actuel secteur de La Plaine. Les données agricoles permettent de comprendre que Lachenaie est bien établi, les terres sont productives et le bétail y est beaucoup plus nombreux que dans les paroisses voisines. De son côté, une importante portion des habitants de Terrebonne habitent dans le village, alors que Mascouche est encore en processus de défrichement des terres. La production agricole est proportionnelle au reste du Québec.

La carte de Murray

Dans la même logique que le recensement, il devenait nécessaire pour le nouveau conquérant d’avoir une carte à grande échelle du territoire afin de connaître les aménagements humains et les ressources naturelles du territoire. Réalisée de 1760 à 1762, la «carte de Murray», dont voici un extrait, existe en cinq versions. On y retrouve les routes, les maisons, les églises, les villages, les terres défrichées, les croix de chemin et les aménagements riverains.

 _____________________

 

Notes

1. Les premiers habitants de Terrebonne arrivent en 1702

2. Les premiers colons de Mascouche obtiennent leurs terres en 1717

3. Une version ancienne du recensement utilise le mot « Taurailles »

4. La paroisse de Saint-Henri-de-Mascouche voit le jour en 1750

 

Sources : Fonds de recherche de l’auteur

24 novembre 2017 Rive nord cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités