17° Terrebonne, samedi 26 mai 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un Brin d'histoire
Le bureau de poste de Terrebonne, Oregon. (Photo : Wikipédia)

Un Brin d'histoire

Claude Martel

Vendredi 26 janvier 2018

Terrebonne - USA

Notre petite recherche de la semaine dernière visant à trouver les différents endroits portant le nom de Terrebonne au Québec a piqué ma curiosité au point d’étendre cette recherche chez nos voisins du Sud. À ma grande surprise, la «magie du Web» m’a permis de découvrir la présence de trois localités portant le nom de Terrebonne aux États-Unis.

 

Terrebonne, LA

Le triste épisode de la déportation des Acadiens va amener un petit groupe à s’établir dans un bayou sur le bord du golfe du Mexique, vers 1760. La communauté acadienne originaire de la Nouvelle-Écosse vit alors de façon isolée. En raison de la fertilité du sol, le bayou prend le nom de Terrebonne. La grande paroisse (Parish) de Terrebonne est officiellement fondée le 22 mars 1822 et compte 2 100 milles carrés, soit la deuxième plus grande paroisse de la Louisiane. En 1834, les terres de Richard H. Grinage et Hubert M. Bélanger donnent naissance à la principale ville du lieu, appelé Houma en hommage à la tribu amérindienne qui occupe la région. Dès 1828, les plantations de coton s’incrustent dans le paysage et vont devenir un élément capital de l’économie locale. Dans les années 1980, une délégation de Terrebonne (Québec) s’est rendue en Louisiane. En 2010, la population est de 110 860 habitants, dont environ 10 % parlent le français à la maison. On est ici au cœur de la culture cajun.

Terrebonne, MN

La plus agréable découverte. En 1879, un groupe de 53 personnes de la région montréalaise vient s’établir au nord-ouest du Minnesota, dans le comté de Red Lake. Au printemps 1879, le père Pierre Champagne de Red Lake fonde la mission de Terrebonne et y fait construire la première église en 1882, sur la terre de Louis Cadieux. Deux ans plus tard, les cultivateurs du comté y fondent la Terrebonne Milling Company, mais le moulin est détruit par un incendie en 1954. En 1895, le père W. T. Roy fait construire la majestueuse église Saint-Antoine-de-Padoue, la fierté du petit village. Outre le moulin, le village compte une beurrerie, un forgeron, un magasin général et une cantine exploitée par madame Lajeunesse.

Cette communauté rurale agricole décline après la guerre. L’église ferme en 2000 et brûle le 29 avril 2016. Le cimetière témoigne encore d’une présence française, bien que peu de gens parmi les 140 habitants (37 familles) de l’endroit s’expriment toujours en français. Il ne reste plus que huit maisons dans ce village quasi-fantôme. La recherche n’a pu déterminer pourquoi les colons ont appelé ce lieu Terrebonne. Il est clair qu’il y a d’excellentes terres agricoles. Mais on peut aussi supposer que parmi les premiers colons, il y en avait qui étaient originaires de Terrebonne!

Terrebonne, OR

Une petite ville dans une belle vallée au pied des Rocheuses (Cascade Range), c’est Terrebonne, Oregon. Des trappeurs québécois fréquentent la région au 18e siècle pour le compte de la Compagnie de la Baie d’Hudson et y découvrent la rivière des Chutes; c’est aujourd’hui le nom du comté. Isolée, difficile d’accès, la région se développe au début du 20e siècle et c’est l’arrivée du chemin de fer Oregon Trunk qui permet l’essor du village. Il porte d’abord le nom de Hillman, une contraction des noms Hill et Harriman, provenant des deux magnats du chemin de fer qui se sont disputé l’accès à ce territoire. Mais un jour, un spéculateur immobilier véreux du nom de Hillman fait face à la justice et la population ne voulait pas être associée à son nom. C’est pourquoi, en 1911, les citoyens votent pour changer de nom en faveur de Terrebonne. Bien que le milieu soit anglophone, il y avait-il un engouement ou une nostalgie de certains métis établis dans le coin pour influencer le choix d’un nom francophone?

Enfin, on retrouve un restaurant spécialisé dans les desserts, du nom de «Terrebonne Po’Boys» dans le «fin fond» du Kansas, plus précisément au 805 Vermont St., dans le village de St. Lawrence.

___________________

Source : Recherches sur le Web

10 janvier 2018 - Brisson (cellulaire)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités