25° Terrebonne, vendredi 22 juin 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un Brin d'histoire

Claude Martel

Vendredi 2 mars 2018

Brève histoire de Repentigny

Allons faire une petite visite chez notre voisin de l’est : Repentigny. Tout comme nous, c’est une ville très ancienne dont on retrouve encore de beaux vestiges historiques.

 

La seigneurie de Repentigny

Le 16 avril 1647, la Compagnie de la Nouvelle-France concède une vaste seigneurie à Pierre Legardeur de Repentigny, mais ce dernier meurt l’année suivante et la seigneurie passe aux mains de son fils, Jean-Baptiste. La guerre avec les Iroquois empêche toute forme de colonisation du territoire, si bien qu’il fallut attendre un premier traité de paix avant que le seigneur Legardeur puisse faire construire son manoir seigneurial, en 1670, à la jonction des rivières des Prairies, de L’Assomption et du fleuve Saint-Laurent. Au cours de cette année, Legardeur vend la majorité de sa seigneurie à Charles Aubert de Lachenaie, mais conserve la petite partie de Repentigny.

La colonisation

Un premier noyau de colons recruté parmi les soldats de Legardeur s’installe sur les terres voisines du domaine; ils sont déjà une trentaine en 1677. Une chapelle est érigée sur la terre du seigneur en 1678. Le premier missionnaire arrive en décembre 1679, et dessert également Lachenaie et l’île Jésus. Le recensement de 1681 présente 114 habitants, favorisant la création d’une paroisse en 1684. Mais la reprise de la guerre avec les Iroquois fait chuter la population de nouveau, jusqu’au traité de paix de 1701. C’est d’ailleurs au cours de cette année que le curé Volant décide de relocaliser l’église paroissiale au centre de la côte, ce qui déplut fortement au seigneur Legardeur qui intenta des recours, mais en vain; un nouveau cœur paroissial naît au centre de la paroisse. On ajoute à ce territoire, en 1722, tous ceux qui habitent le long de la rivière L’Assomption, dans la seigneurie de Lachenaie. Si bien qu’en 1723, on entreprend la construction d’une église paroissiale en pierre, laquelle est complétée en 1729-1730.

Le recensement de 1739 révèle la présence de près de 500 habitants. La croissance se poursuit jusqu’à la fin du XVIIIe siècle; d’ailleurs, en 1790, on retrouve 1 282 habitants. Le réseau routier se développe principalement au cours des années 1730. Le territoire de Repentigny demeure un lieu essentiellement agricole. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, un tout petit village se forme autour de l’église. L’arrivée du moulin à scie Cushing, en 1858, confère un peu d’activité «forestière» au petit village. En 1856, toute la partie au nord de la rivière L’Assomption se détache avec la création de la paroisse de Saint-Paul-l’Ermite, connue à compter de 1978 sous le nom de Le Gardeur.

En 1897, l’arrivée d’un tramway au bout de l’île de Montréal apporte un contingent de touristes aux abords du fleuve. En 1905, on compte déjà une dizaine de villégiateurs qui ont établi leur villa d’été à la pointe ouest de Repentigny. Quelques familles viennent y résider en permanence, si bien qu’en 1915, l’on crée une commission scolaire distincte, celle de Repentigny-les-Bains, qui donne son nom au secteur. Une petite chapelle suit en 1925.

L’ouverture du pont Le Gardeur, en 1938, change radicalement le visage de Repentigny. De 1940 à la fin des années 1960, la villégiature occupe une place importante; on retrouve d’ailleurs sept plages à Repentigny. Mais rapidement, à la sortie de la Deuxième Guerre mondiale, l’ouest de Repentigny s’urbanise. Des 862 habitants en 1941, on passe à 19 500 en 1971. L’obtention du statut de «ville», en 1957, est un repère historique. Après cette date, plusieurs infrastructures s’implantent sur le territoire, pensons à l’hôpital Le Gardeur (1961), à la polyvalente Jean-Baptiste-Meilleur (1962), à l’aréna (1972) ou aux Galeries Rive Nord (1975), pour ne nommer que celles-ci.

En 2002, les villes de Repentigny et de Le Gardeur unissent de nouveau leur destinée. On y retrouve aujourd’hui 85 000 habitants, soit la 13e ville en importance démographique au Québec.

 

_______________________

Source : Christian Roy (1995), Histoire de Repentigny, Société d’histoire de la MRC de L’Assomption.

2018-01-16 au 12-31 Monde à Vie CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités