-9° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

VOTRE HISTOIRE : Qui est Ernest-Séraphin Mathieu?
Photo : Fonds Aimé-Despatis, SHRT

VOTRE HISTOIRE : Qui est Ernest-Séraphin Mathieu?

Mardi 7 novembre 2017

Le nom de ce personnage a été donné à une rue et à un édifice de Terrebonne.

 

Notaire, banquier, homme d'affaires, philanthrope, homme de grande culture, secrétaire-trésorier et président de la commission scolaire, secrétaire-trésorier, conseiller municipal, puis maire de Terrebonne, voilà ce qui résume la vie d’Ernest-Séraphin Mathieu (1861-1940), personnage marquant de Terrebonne.

Au cœur d’une grande famille de notables de Lachenaie, ce notaire s'établit à Terrebonne en 1887, prenant la succession de l'étude de Gédéon-Mélasippe Prévost. Dès 1888, il est nommé secrétaire-trésorier de la Commission scolaire de Terrebonne (20 ans) et de la Ville de Terrebonne (12 ans). En 1902, il fait le saut en politique municipale comme conseiller municipal. Il devient maire en 1905 et le reste jusqu'en 1916. Il sera président de la Commission scolaire de Terrebonne pendant de nombreuses années.

Comme maire, on lui doit la construction du «vieux pont» de Terrebonne, l'acquisition du parc Masson, la municipalisation du réseau électrique – en vendant à la Ville «sa» compagnie électrique. Reconnu pour son honnêteté et sa perspicacité, il revint à la barre de la Ville de 1927 à 1929, pendant l’affaire du secrétaire-trésorier Ange-Lys Beaupré, coupable de malversation.

Fondateur et directeur de la Compagnie d'éclairage électrique de Terrebonne (1892), il fournissait l'électricité à Terrebonne. Il établit en 1902 la première banque de Terrebonne, une succursale de la Banque provinciale. En 1917, il fait construire et préside la Globe Shoe, une usine de fabrication de chaussures.

Cet homme de culture, passionné de lecture et grand voyageur, fonde plusieurs organismes liés à la culture et s’implique auprès de la Chambre des notaires ainsi qu'à l'Association du notariat canadien.

Afin d'honorer sa mémoire, la Ville de Terrebonne attribua son nom à une rue. En 1988, son nom est donné à l'édifice du 790, rue Saint-Pierre.

 

Source : Claude Martel, La Revue, chronique «Un brin d’histoire», 9 mars 2011

29 nov 2017 ALBI NISSAN cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités