-1° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Belle Gabrielle

Mardi 25 janvier 2005

DE PASSAGE À L’ÉCOLE ARMAND-CORBEIL

Belle Gabrielle

Dans le cadre de leur projet "Nos coups de cœur québécois", les élèves de Dominique Chartrand et de Lucie Maillette ont reçu de la bien belle visite en la personne de la toute aussi belle Gabrielle Destroismaisons.

Valérie Maynard

"Depuis deux mois, nous travaillons le français à travers les chansons québécoises", expliquent les enseignantes en difficultés langagières Dominique Chartrand et Lucie Maillette. C’est ainsi que les Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Gerry Boulet et Gabrielle Destroismaisons se sont retrouvés au cœur même de l’enseignement dans ces deux classes de l’école secondaire Armand-Corbeil. À la suite du projet, chacun des élèves devra rédiger la biographie d’un chanteur québécois de son choix. Toutes les biographies seront ensuite publiées dans un même livre, lequel sera simplement intitulé "Nos coups de cœur québécois".

Gabrielle l’authentique

En guise d’encouragement pour tout le travail accompli par leurs élèves depuis deux mois, les enseignantes ont eu l’idée d’inviter la chanteuse Gabrielle Destroismaisons. Telle une véritable bouffée d’air frais, Gabrielle est arrivée, jeune, belle et authentique.

Généreuse à souhait, la chanteuse a d’emblée accepté de répondre aux questions des élèves, racontant avec humour et simplicité son expérience dans le monde la chanson, son cheminement, ses succès et ses craintes. "La vie d’artiste, c’est pas vrai que c’est toujours facile. Comme partout, il y a des hauts et des bas", a-t-elle lancé avant d’ajouter : "Mais la plus belle partie de mon travail, c’est de vous rencontrer aujourd’hui et de pouvoir chanter pour vous." Ce qu’elle a fait de brillante façon en interprétant, a capella, la très belle chanson "Kaboul" et son premier grand succès, "Et Cetera". "Kaboul", une très belle chanson dont les paroles sont signées Richard Petit et la musique, Éric Lemieux, figure sur le plus récent album de la chanteuse.

Aujourd’hui âgée de 22 ans, Gabrielle Destroismaisons affiche une étonnante maturité. Jouissant d’un succès notoire au Québec, elle rêve aussi de faire carrière sur le plan international. "J’aimerais beaucoup avoir une carrière internationale, mais pas au prix de mon bonheur", lance-t-elle résolument. Et son bonheur, c’est auprès de sa famille qu’elle le trouve. Et dans l’écriture et la composition de ses chansons, une avenue qu’elle a davantage explorée depuis son troisième album. C’est aussi en demeurant elle-même et en s’entourant de gens vrais. "Il y a deux ans, j’ai signé un contrat avec une maison de disques en France, mais ils ont tellement changé mon image et mon style que je n’étais pas bien. Heureusement, la maison a fait faillite peu de temps après", raconte-t-elle en riant. Reste que la France l’attire toujours. Mais quand elle y retournera, ce sera à ses conditions. "Ils devront me prendre comme je suis. Sinon, tant pis", lance-t-elle avec aplomb.

18 nov 2017 Ecole Vision cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités