16° Terrebonne, mercredi 26 septembre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Le communautaire interpelle les maires
Des dizaines de représentants du monde communautaire sont venus interroger les maires de la MRC Les Moulins sur plusieurs sujets. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Le communautaire interpelle les maires

Jean-Marc Gilbert

Mercredi 21 février 2018

Le monde communautaire moulinois avait de nombreuses questions à adresser aux premiers magistrats de Mascouche et de Terrebonne à l'occasion du tout premier rendez-vous annuel sociocommunautaire des maires organisé par plusieurs tables d'organismes de la région, le 25 janvier.

Plus de 80 personnes représentant 60 organismes différents ont pris part à ce rendez-vous matinal à la Coopérative de solidarité le Chez-Nous du Communautaire, à Mascouche.

Les maires Marc-André Plante et Guillaume Tremblay ont chacun livré un discours d'introduction pour présenter l'état actuel du milieu communautaire des deux villes et partager leur vision des choses.

M. Plante a notamment indiqué qu'il n'y a pas de frontières entre Terrebonne et Mascouche lorsqu'il est question d'enjeux sociocommunautaires, puisque de nombreux organismes desservent les deux municipalités.

Cette réalité guidera d'ailleurs Terrebonne dans sa révision de la politique de soutien aux organismes pour mieux soutenir le communautaire, tout en s'assurant d'être équitable envers chaque organisation.

Guillaume Tremblay a abondé dans le même sens en disant que «les villes doivent jouer un rôle de facilitateur à tous les niveaux pour les organismes».

Nombreuses questions

Une période de questions de plus de 75 minutes a suivi pour permettre aux organismes représentés de s'exprimer. Des responsables d'une quinzaine d'organismes, tous secteurs confondus, se sont avancés au micro pour demander aux maires de se prononcer sur différents sujets tels que l'intégration des nouveaux arrivants ou le soutien envisagé pour encourager la prévention dans le cadre de la légalisation prochaine du cannabis, par exemple.

MM. Plante et Tremblay ont aussi répondu à des organismes œuvrant auprès des jeunes, des aînés et d'autres groupes de la société, sur des enjeux comme le transport et le logement, deux thèmes particulièrement récurrents.

La coordonnatrice du Chez-Nous du Communautaire, Mélissa Moffette, a animé la discussion matinale. Rencontrée au terme de cette première édition, elle a immédiatement indiqué que l'exercice allait devenir une tradition annuelle.

«On cherchait une activité pour mobiliser le milieu et on voit que les gens sont au rendez-vous, indique-t-elle, faisant référence à la participation d'une soixantaine d'organismes. Nous allons le refaire l'an prochain. Est-ce qu'on pourrait éventuellement faire le même exercice avec les députés? On verra», suggère Mme Moffette.

10 janvier 2018 - Brisson (cellulaire)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités