-3° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Élection d’un nouvel exécutif dans un climat tendu

Mardi 25 janvier 2005

Apparaissant très déterminée, la présidente du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Affluents, Pierrette Beauvais, a décidé de trancher et a déclaré parfaitement légal le vote de fin de mandat du comité exécutif tenu le 21 décembre.

Éric Ladouceur

Mme Beauvais a appuyé ses dires en présentant au conseil le résumé d’une conversation téléphonique entre elle, Denis Roy, directeur général, et deux hauts responsables du ministère de l’Éducation (MEQ), qui ont cependant refusé de fournir un avis juridique écrit.

"Selon eux, le vote du 21 décembre est conforme aux procédures, mais ce n’est pas dans la politique du MEQ de donner des avis juridiques écrits", a précisé la présidente.

De son côté, le commissaire Yves St-Denis s’est déclaré peu impressionné par la démonstration de Mme Beauvais et a tenu à préciser que les choses n’en resteraient pas là. "Il n’y a rien dans ce qu’elle a dit qui concerne la règle des deux tiers, qui stipule que ça prend les deux tiers des votes pour destituer un président ou un vice-président de comité exécutif. C’est sûr que nous allons poursuivre la bataille pour nous assurer que toutes les règles ont été bien respectées."

Tentatives infructueuses

Après plusieurs tentatives pour faire repousser le vote, Yves St-Denis et son nouvel acolyte, Michel Gratton, se sont butés à une présidente qui avait visiblement la ferme intention de procéder à l’élection d’un nouvel exécutif.

Questionnée sur ses volte-face devant ses collègues membres de l’équipe, dont elle est supposée être la chef - le Rassemblement scolaire des Moulins -, la présidente du conseil a répondu : "Il n’y a pas d’élection, je n’ai donc pas à respecter de ligne de parti. Moi, je vote et je prends des décisions en fonction des intérêts des élèves. Et non, je ne suis pas devenue commissaire indépendante. Je suis là comme présidente pour faire l’unité des commissaires", a mentionné Mme Beauvais.

La guerre

Pour l’unité, on repassera. La guerre entre l’Équipe Whittom et les membres du Rassemblement scolaire des Moulins est à son comble, comme on a pu le constater lors de l’élection des cinq nouveaux membres du comité exécutif.

Trois tours ont été nécessaires pour compléter les postes vacants. N’eut été de deux abstentions au troisième tour, la bataille ultime que se sont livrée Mario Harvey et Yves St-Denis pour le dernier poste disponible serait encore à 11-11.

C’est donc dans un climat très tendu que Jacques Rivet, Robert Morin, Sylvain Leblanc, Lorraine Dépelteau et Mario Harvey ont été élus. Pierrette Beauvais, présidente du conseil, Daniel Thiffault, vice-président, ainsi que les deux commissaires-parents, René Labrie et Christian Lajoie, sont membres d’office du comité exécutif.

Fait à souligner, le mandat du comité exécutif est cette fois-ci limité à un an. Le mandat de l’ancien comité exécutif devait s’étirer sur quatre ans.

Ross enterre la hache

Point positif s’il en est un, la commissaire Michèle Ross a présenté ses excuses au commissaire Yves St-Denis pour les propos qu’elle a tenus le 21 décembre. Un petit pas dans la bonne direction, pour un conseil des commissaires divisé.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités