-14° Terrebonne, dimanche 17 décembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

D’importantes pertes pour des organismes moulinois
À l’avant, Carmello Carosielli, gestionnaire du bingo Le Petit Palais de Mascouche, Bertrand Lefebvre, conseiller municipal, Michel Hall, du Club Lions de Terrebonne, Martine Larivière et Sabina Gallovich, du CPA L’Oiseau bleu de Mascouche, ainsi qu’à l’arrière, Paul Trudel, du Club Lions de Terrebonne, Maryse Guénette, de l’Association de parents d’enfant trisomique-21 de Lanaudière, et Lucie Doyon, du CPA de Terrebonne. (Photo : Pénélope Clermont)

D’importantes pertes pour des organismes moulinois

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

Mardi 5 décembre 2017

C’est avec beaucoup d’émotion que le gestionnaire du bingo Le Petit Palais de Mascouche, Carmello Carosielli, a tenu sa dernière soirée de bingo dans les locaux qu’il occupait depuis trois ans au 3100, boulevard Mascouche. Une fermeture qui aura un impact certain dans le budget de cinq organismes locaux, qui recevaient chacun annuellement 30 000 $ des bénéfices du bingo.

Comme le veut la Régie des alcools, des courses et des jeux, un gestionnaire de bingo est tenu de remettre un certain pourcentage de ses gains à des organismes locaux. Le Petit Palais de Mascouche redistribuait chaque année quelque 150 000 $ à la fabrique de la paroisse Saint-Louis-de-France de Terrebonne, au Club Lions de Terrebonne, au CPA L’Oiseau bleu de Mascouche, au CPA de Terrebonne et à l’Association de parents d’enfant trisomique-21 de Lanaudière (APETL). Parce que les revenus devenaient plus importants, l’Association régionale de patinage artistique Lanaudière allait figurer parmi les bénéficiaires cette année, en tant que sixième organisme.

Or, le bail de la salle venant à terme et la bâtisse ayant été vendue, aux dires de M. Carosielli, ce dernier n’avait d’autre choix que de libérer le local. N’ayant pu trouver un autre endroit dans la MRC Les Moulins, il déménage donc ses activités à Blainville, à la salle Jacques-Harvey (75, boul. des Châteaux), et le bingo reprendra au printemps 2018.

Un important manque à gagner

Les organismes soutenus continueront de l’être par le gestionnaire, mais ils devront se partager les gains avec plusieurs autres organismes du nouveau territoire d’accueil. «C’est un 30 000 $ qui est en jeu, résume avec regret Maryse Guénette, coordonnatrice de l’APETL. Ce sont les employés qui vont s’essouffler à trouver d’autres sources de revenus parce qu’on doit maintenir notre offre de services. Déjà les parents sont obligés de débourser des montants qui ne leur étaient pas demandés auparavant.»

Pour les clubs de patinage artistique, la somme reçue de M. Carosielli leur permettait de présenter un spectacle de fin d’année d’envergure et de remettre des cadeaux à leurs athlètes, ce qui pourrait changer.

«Il nous faudra être créatifs pour trouver d’autres sources de revenus», note pour sa part Michel Hall, du Club Lions de Terrebonne.

L’espoir d’un retour

Attristé de quitter une région qui l’a bien accueilli – il remercie d’ailleurs la Ville de Mascouche pour son soutien des dernières années –, le gestionnaire travaille déjà pour revenir dans Les Moulins, et ce, dès 2018.

«J’ai déjà entrepris des démarches pour la construction d’une nouvelle salle pour laquelle je serai propriétaire. Enfin, nous ne serons plus expatriés», informe celui qui n’en est pas, en effet, à un premier déménagement.

Son souhait : revenir sur le territoire (possiblement à Terrebonne) «pour pouvoir demeurer accessible à notre fidèle clientèle avec une salle embellie et exclusivement réservée au bingo, avec amplement de stationnements», conclut-il.

31 dec 2017 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités