-1° Terrebonne, mercredi 22 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Des logements sociaux à Terrebonne

Mercredi 5 janvier 2005

ÉVÉNEMENT COMMUNAUTAIRE 2004

De demandes de subventions en appels d’offres, de l’esquisse du projet en 2002 à la première pelletée de terre officielle le 6 décembre 2004, les Habitations Marguerite-Lachapelle se seront laissé désirer.

Mélanie Savage

Devant l’éloquent besoin de logements sociaux dans la région, la Commission de la famille, des affaires sociales, de l’action communautaire et de la condition féminine de la Ville de Terrebonne mettait sur pied, en 2002, un comité du logement social. Celui-ci proposait peu de temps après sa formation un projet de construction de 30 logements sociaux qui viendraient en aide aux familles et aux individus dans le besoin. Situé à l’angle des rues Chartrand et Langlois, le bâtiment allait être érigé à la mémoire de Marguerite Lachapelle, une conseillère municipale qui s’est était passionnément engagée dans sa communauté.

Or, le dossier des Habitations Marguerite-Lachapelle a connu des hauts et des bas. En 2003, on avait prévu un investissement de 2 130 000 $ pour ce projet. La meilleure offre en septembre 2003 avait toutefois été de 2 747 000 $; elle avait été refusée par la Société d’hypothèque du Québec, et un nouvel appel d’offres avait été lancé. Le dossier a ainsi cheminé jusqu’à ce que l’offre de 2 697 000 $ des entrepreneurs L’Archevêque et Rivest de Repentigny, présentée le 9 juillet 2004, soit finalement acceptée. Évaluées à 3,3 M$, les Habitations Marguerite-Lachapelle sont financées par les gouvernements fédéral et provincial, et la Ville de Terrebonne.

L’immeuble, qui sera prêt au printemps 2005, comprendra 30 logements dits abordables. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les gens de la région dans le besoin, et le maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, a assuré que la Ville poursuivrait son travail en vue de soutenir les familles et les gens seuls qui éprouvent de la difficulté à se loger.

1 an Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités