-7° Terrebonne, mardi 21 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Quel sort sera réservé à l’exécutif ?

Mardi 18 janvier 2005

Au moment d’écrire ces lignes, le sort du comité exécutif de la Commission scolaire des Affluents (CSA) n’avait toujours pas connu son dénouement, mais cela pourrait bien s’être réglé hier soir, à la séance du 18 janvier.

Éric Ladouceur

À la séance du conseil des commissaires du 11 janvier, Yves St-Denis a déposé un avis verbal du ministère de l’Éducation spécifiant qu’il fallait obtenir le vote des deux tiers du conseil pour forcer la destitution du président (M. St-Denis) et de la vice-présidente (Michèle Ross) de l’exécutif. Le vote avait été de 13 «pour» et de 10 «contre».

Cet avis s’inspire d’un jugement qui avait été rendu en 1999 dans une cause similaire survenue à la Commission scolaire de Montréal. «Si on se fie à ce jugement, la fin du mandat du comité exécutif votée le 21 décembre n’est pas légale. C’est pour cette raison que nous avons retardé l’élection d’un nouvel exécutif prévue le 11 janvier. Le conseil des commissaires attend un avis définitif du Ministère avant la prochaine séance du 18 janvier», a expliqué Yves St-Denis.

Climat tendu

L’exécutif pourra ainsi reprendre ses activités, mais dans quel climat? Michèle Ross, vice-présidente du comité exécutif, avait traité M. St-Denis, son président, de «cancer qu’il faut tuer». Le 11 janvier, trois semaines plus tard, elle a toutefois indiqué aux journalistes «qu’elle ne voulait pas faire de chicane».

Plusieurs commissaires ont demandé à Mme Ross de s’excuser auprès de M. St-Denis, mais celle-ci a toujours répondu : «Si M. St-Denis veut des excuses, qu’il les demande lui-même», ce que le principal intéressé n’a pas fait. En entrevue, accompagnée du vice-président du conseil des commissaires, Daniel Thiffault, Mme Ross semblait cependant avoir atténué ses propos concernant M. St-Denis.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités