8° Terrebonne, jeudi 26 avril 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ARTS ET CULTURE : Cueillir les mots
L’auteur de Terrebonne Jean Oriol Dézemma a lancé cet automne un deuxième recueil de poésie, «À la lisière d’une droite brisée», publié aux Éditions GML. (Photo : courtoisie)

ARTS ET CULTURE : Cueillir les mots

Gilles Fontaine

Mardi 12 décembre 2017

L’auteur de Terrebonne Jean Oriol Dézemma a lancé cet automne un deuxième recueil de poésie, «À la lisière d’une droite brisée», publié aux Éditions GML. Dans ce recueil, il exprime de manière forte l’expérience humaine qu’il a vécue lors de diverses missions humanitaires auxquelles il a participé.

Né à Port-au-Prince, Jean Oriol Dézemma a toujours aimé écrire. «Bien sûr qu’il a fallu prioriser la carrière professionnelle, mais le goût d’écrire est fort en moi. C’est comme si les mots y étaient et avaient besoin de sortir.»

D’ailleurs, c’est ce même sentiment qui l’a incité à écrire un deuxième recueil de poésie. «J’étais déjà dans un projet littéraire, un recueil de nouvelles, qui était déjà très avancé. En revenant d’un long voyage humanitaire de deux ans en Afrique, je me posais beaucoup de questions et le questionnement s’est poursuivi. Je devais laisser sortir les mots, car tout était là. Je n’avais qu’à les écrire.» 

Pour l’auteur, les mots seront toujours là, «il suffit de les cueillir», souffle-t-il.

Le Terrebonnien confie s’être isolé pour écrire ce recueil. Un peu plus de trois mois de travail. «J’avais beaucoup à dire et je me suis demandé quelle forme pouvait prendre l’écriture pour exprimer l’expérience de vie humaine.»

Le poète dit s’être inspiré de ses propres expériences, le recueil étant sa façon d’exprimer la beauté, le trajet d’une vie humaine et son mystère.

La poésie

«Quand on fait sa catharsis personnelle, cette battue dans notre for intérieur pour retrouver un peu de lumière, l‘écriture poétique est pour moi le meilleur médium pour y arriver.»

Dans ce recueil, il a surtout abordé le thème de l’exil, mais l’exil dans le temps. «En avançant, on perd et on enfouit des choses, notamment des souvenirs, ce qui pourrait être source de douleur, de fissures et de plaies.»

Il est vrai que l’auteur s’est inspiré de son expérience personnelle. «Il y a aussi un cheminement, dans le recueil, pour arriver à la lumière et trouver une paix et un apaisement.»

Conseiller pour l’organisme Carrefour international, l’auteur est à terminer le recueil de nouvelles qu’il avait entamé avant que la poésie prenne le dessus. Il prévoit une publication en 2018 aux Éditions GML. Pour se procurer les recueils de poésie de Jean Oriol Dézemma, il suffit de visiter le www.editionsgml.ca.

La Revue en 5 minutes CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités