-5° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ARTS ET CULTURE : Une première BD pour l'illustrateur Mathieu Potvin
La bande dessinée «Vendredi 13 - Le mystère de l'homme-pieuvre», dont l'illustrateur originaire de Mascouche Mathieu Potvin a réalisé toutes les images, sera bientôt en vente dans les librairies. (Photo : Julia Marois)

ARTS ET CULTURE : Une première BD pour l'illustrateur Mathieu Potvin

Jean-Marc Gilbert

Mardi 12 septembre 2017

PREMIER TOME DE «VENDREDI 13»

Au terme de deux ans de travail acharné en collaboration avec l'auteure Chloé Varin, l'illustrateur Mathieu Potvin, natif de Mascouche, lance sa toute première bande dessinée, intitulée «Le mystère de l'homme-pieuvre», premier tome de la série «Vendredi 13».

La BD de 56 planches publiée aux Éditions Petit Homme s'adresse surtout aux préadolescents et sera disponible dans les librairies dès le 27 septembre. Elle raconte l'histoire d'un chat amnésique, avec une oreille coupée, perdu dans un parc durant la nuit. «Menacé par une créature terrifiante, il trouve refuge chez Lena. Celle-ci le baptise Vendredi 13 et décide de l'adopter», peut-on lire dans le résumé de l'ouvrage. «Nous sommes dans l'étrange», commente M. Potvin.

C'est lorsqu'il a recroisé Chloé, une ex-collègue de classe, à l’occasion d'un salon du livre que l'idée d'une collaboration entre l'auteure et l'illustrateur a germé. «Nous avons beaucoup discuté et ça a cliqué. On se décrit un peu comme une bibitte à deux têtes, elle et moi. Nous avons vraiment travaillé en symbiose dans tout le processus. Chloé est une auteure extraordinaire. Je recevais le scénario et je partais de ça pour dessiner», raconte l'illustrateur.

Une première

Tant pour Mathieu que pour Chloé, il s'agissait d'une première immersion dans le monde de la bande dessinée. «Nous étions vierges du neuvième art. La manière de raconter les choses dans une BD est différente. C'est très proche du film. Ça représentait un défi supplémentaire et c'est exactement ce que je cherchais», raconte M. Potvin.

La tâche était toutefois plus ardue qu'il ne le prévoyait. «La chose la plus difficile était de m'approprier les personnages. De les dessiner avec les mêmes traits et d'être constant d'une case à l'autre. Ça m'a pris un an et demi avant de pouvoir les dessiner presque les yeux fermés», relate l'illustrateur.

En effet, les images contenues dans «Le mystère de l'homme-pieuvre» ont été dessinées à la main. «C'est quelque chose qui me tenait à cœur. Je trouve que ça se perd un peu et que les images sont souvent faites par ordinateur. Je trouve important de le ramener un peu et l'éditeur m'a fait confiance là-dedans en me donnant beaucoup de liberté.»

Une suite

Ceux qui apprécieront le premier tome seront heureux d'apprendre qu'il s'agit du premier tome de la série «Vendredi 13». «Le deuxième est déjà en préparation. Nous avons plein d'idées pour le deuxième et avons volontairement laissé quelques intrigues en suspens. Il y a aussi beaucoup de choses qui n'ont pas été dites ou faites par nos personnages principaux», ajoute M. Potvin, sans vouloir en dévoiler plus.

L'illustrateur aime bien entretenir le mystère, d'ailleurs. Il affirme sur sa page Facebook être en train de «concocter quelque chose» pour le 13 octobre, qui sera... un vendredi 13!

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités