-2° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Dernier tour de piste pour Angèle Dubeau et La Pietà
Photo : Luc Robitaille

Dernier tour de piste pour Angèle Dubeau et La Pietà

Pénélope Clermont

Mardi 7 novembre 2017

Après avoir foulé les scènes du monde entier, Angèle Dubeau a décidé qu’il était temps pour elle de déposer ses valises. Elle nous rassure cependant : son violon, lui, continuera de vibrer, mais plus lors des grandes tournées auxquelles elle nous a habitués. Afin de marquer le coup, elle s’offre un dernier tour de piste aux côtés de La Pietà avec Pour une dernière fois.

Grande habituée du Théâtre du Vieux-Terrebonne, la musicienne viendra saluer le public le 19 novembre. «C’est un concert bourré d’émotions, une belle façon de remercier le public qui était au rendez-vous. C’est du bonheur sur scène!» dit-elle du spectacle qu’elle présentera au Québec jusqu’en décembre avant de se transporter en Amérique du Sud, en Asie et en Europe en 2018.

Il lui reste donc encore plusieurs prestations à offrir avant de s’éloigner de la scène. Comptant bien en profiter pleinement, la musicienne se déclare sereine avec sa décision.

«Ça fait plus de 40 ans que je voyage partout dans le monde, j’ai joué dans plus de 50 pays, et pratiquement chaque deux ans, je faisais le tour du Québec. Je suis tout le temps partie. La tournée engendre de la fatigue et du stress. Ce sont des déplacements quasi quotidiens, présente-t-elle. J’ai réalisé qu’il était temps que je me donne du temps.»

D’autres projets à venir

Ceci dit, Angèle Dubeau espère bien continuer d’émouvoir les gens par l’entremise de son violon. «J’ai encore plein de compositeurs à faire découvrir et j’ai encore la passion, mais il y a des projets spécifiques que j’aimerais développer», souligne-t-elle en ayant en tête des initiatives pour valoriser la musique dans les écoles.

Consciente que le statut qu’elle a acquis au fil des ans lui permet de prendre cette décision, elle rassure son public en confirmant que cette décision n’est pas liée à sa santé. «Je n’aurais pas pu faire ça en début de carrière et je ne m’assois pas sur mes lauriers, mais je veux arriver à m’économiser. Et ça n’a rien à voir avec le fait que j’aie été malade. Je vais bien et je veux justement garder cette santé», insiste-t-elle.

Survol d’une carrière

Pour clore cet épisode professionnel, voire cet épisode de vie, la violoniste a peaufiné un programme composé d’œuvres adorées et redemandées du public, des œuvres qui ont marqué sa carrière ainsi que les 20 ans son orchestre, La Pietà.

«Le choix était très large. Mon violon a pu me faire réaliser tellement en plus de 40 ans! J’ai rencontré de grandes personnalités, j’ai joué pour Nelson Mandela, la reine d’Angleterre, le président de la Chine... J’ai aussi beaucoup joué de compositeurs, dont des Canadiens», se remémore-t-elle à voix haute.

Dernièrement, elle reprenait avec La Pietà les créations de Max Richter pour en faire l’album Portrait : Max Richter. Trois pièces de cet opus sorti en 2017 feront partie du programme du 19 novembre.

 

***

Pour assister au spectacle que présenteront Angèle Dubeau et La Pietà au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 19 novembre à 15 h, procurez-vous des billets en visitant le www.theatreduvieuxterrebonne.com ou en composant le 450 492-4777.

1 an Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités