22° Terrebonne, lundi 25 septembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

En plein cœur

Mardi 8 février 2005

Lors de son passage au Théâtre du Vieux-Terrebonne, le musicien, chanteur et cinéaste Dan Bigras a offert tout un cadeau. Rempli de sensibilité, son spectacle frappe en plein cœur.

Marie-Joëlle Hamelin

Dan Bigras est assurément un être hypersensible. Avec ses chansons plutôt sombres, il a depuis longtemps habitué son public à son extrême sensibilité et à sa façon très noire de voir les choses. En spectacle, Dan Bigras confirme que ses tourments sont le signe d’une profonde réceptivité à tout ce qui l’entoure. Seul devant son clavier, il se livre au public sans retenu.

La beauté des chansons

Dan nous offre plusieurs pièces de son répertoire, mais il se permet aussi de présenter des nouvelles chansons. Ce qui frappe dans la musique de Dan Bigras, c’est toute la puissance des paroles et des accords. Les mots et les notes nous vont droit au cœur. Ses interprétations sont toujours aussi intenses.

L’artiste nous fait aussi le plaisir de raconter avec son humour parfois écorchant les belles histoires entourant les œuvres qu’il livre. Par exemple, son passage en Bosnie trouble tellement que les images qui nous viennent en tête sont fortes.

Deux sur scène

Ce qui est particulièrement fascinant lors de ce spectacle présenté le 3 février, c’est que même si le chanteur se retrouve seul devant son clavier, la scène ne paraît jamais vide. La recherche de l’esthétique derrière les éclairages est grande, et le résultat, absolument sublime. C’est comme si les éclairages devenaient un deuxième artiste qui jouait en duo avec Dan.

Franchement, bravo à l’éclairagiste et merci à Dan Bigras d’avoir eu envie de revenir nous voir.

6 octobre 2017 Gal Rive Nord cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités