13° Terrebonne, dimanche 27 mai 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Faire jaillir beauté classique et contemporaine
Avec La science du cœur, Pierre Lapointe aborde l’amour avec son regard lucide, voire extra lucide, et nous entraîne dans son univers sans artifice, sensible et sans pudeur. (Photo : John Londono)

Faire jaillir beauté classique et contemporaine

Pénélope Clermont

Mardi 16 janvier 2018

Pendant l’enregistrement de La science du cœur, Pierre Lapointe savait qu’il serait impossible de porter tel quel son dernier album sur scène. Une nouvelle opportunité de créer et de surprendre venait ainsi avec la possibilité de faire jaillir encore plus de beauté.

La science du coeur sorti en octobre dernier comme le spectacle qui en découle font le pont entre la musique classique contemporaine et la grande tradition de la chanson française, mais avec des approches bien différentes. Le public du Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) pourra le constater le 25 janvier.

Si l’album, grâce à la collaboration de David François Moreau, superpose les ensembles de cordes et donne lieu à des arrangements plus grands que nature, le concert se veut plus intime, disons. Pour des raisons de logistique bien sûr, mais aussi pour transporter le public ailleurs, selon Pierre Lapointe.

«Sur scène, les détails sont moins omniprésents. C’est un prétexte pour chercher autre chose. Les gens veulent vivre un moment et rencontrer un artiste. Ils ne veulent pas écouter l’album. […] J’aurais pu le reprendre avec un band, mais j’avais envie d’aller plus loin», introduit l’auteur-compositeur-interprète, qui sera accompagné d’un ou une pianiste ainsi que de João Catalão, au marimba.

C’est notamment par ce xylophone africain que le lien entre tradition et modernité prend forme. «C’est un des instruments les plus récents de la musique classique. Le marimba à 5 octaves, comme celui qu’on utilise, est arrivé dans les années 60. Il permet un clin d’œil à Reich et Glass», expose l’artiste qui, malgré un travail complexe de création, promet un spectacle simple, fluide et naturel, sans être dépourvu de spontanéité et d’humour.

«Le public rit quand je parle. Il voit que je ne me prends pas au sérieux, même si tout est travaillé et qu’il y a un côté introspectif et sombre dans les chansons», évoque le principal intéressé, qui admet toucher aux extrêmes. «Ça donne des moments vrais», note-t-il.

Regard lucide sur l’amour

À cet effet, il ne faudrait pas négliger l’émotion, qui sera certainement du rendez-vous, avec des textes abordant le thème «surécrit» de l’amour, croit Lapointe. «L’idée est de trouver un angle qui surprendra, soulève-t-il. J’apporte à des sujets qui ont déjà été traités, comme le regret, la solitude, l’amour et les désillusions, mon regard lucide, voire extra lucide. C’est ma façon d’écrire.»

Plutôt que de s’imposer des thèmes, des angles de prise de parole, il laisse son inspiration puiser autour de lui, pour ne pas dire à l’intérieur de lui, dans l’optique de créer des «sensations».

Pour le spectacle La science du cœur, il souhaitait faire place à de la beauté. Une beauté qu’on a déjà vue, mais qui est fondamentalement nouvelle, que ce soit par l’éclairage et son dispositif sculptural que par le son. «Je voulais créer des tableaux extrêmement envahissants et beaux. Une beauté qui déstabilise tout le temps, mais qui reste belle», conclut-il.

Si le spectacle est à l’image de l’album, nul doute que la beauté se trouvera sur la scène du TVT, le 25 janvier.

***

Pour assister au spectacle de Pierre Lapointe, La science du coeur, présenté au Théâtre du Vieux-Terrebonne, le 25 janvier à 20 h, procurez-vous des billets en visitant le www.theatreduvieuxterrebonne.com ou en composant le 450 492-4777.


18 janvier 2018 - Vitrerie Gascon Cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités