13° Terrebonne, vendredi 19 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

La fondation de la ville de Terrebonne au théâtre
Créateurs, comédiens et collaborateurs vous présentent Terrebonne 1840-1860 – De censitaires à citoyens. (Photo : Pénélope Clermont)

La fondation de la ville de Terrebonne au théâtre

Pénélope Clermont

Mercredi 7 février 2018

Aucun d’entre nous n’y était au milieu du 19e siècle lorsque Terrebonne, qui en était déjà à la moitié de son parcours, a pris la forme que l’on connaît aujourd’hui, devenant officiellement la ville de Terrebonne. C’est cette partie de notre histoire que la Société d’histoire de la région de Terrebonne (SHRT) explorera dans Terrebonne 1840-1860 – De censitaires à citoyens.

Pour sa 4e pièce de théâtre historique, laquelle sera présentée le jeudi 8 mars à 19 h 30 à l’auditorium du Collège Saint-Sacrement, la SHRT revient en effet sur cette période marquante où, à la fin de la rébellion des patriotes, la société québécoise tente de se réorganiser. On assistera entre autres à la mise en place d’un gouvernement responsable, à l’abolition du régime seigneurial et à la naissance de la ville de Terrebonne.

Le public aura ainsi la chance de découvrir des personnages marquants, tels que Lord Durham, Louis-Hippolyte Lafontaine, Gédéon-Mélasippe Prévost, Sophie Raymond-Masson etle curé AdrienThéberge. Sans oublier des citoyens de l’époque moins connus, mais tout aussi influents pour la communauté.

Une personnalité bien ancrée dans le présent agira par ailleurs comme invité d’honneur de la soirée. Le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, fera office de digne représentant des élus qui gouvernent l’institution municipale depuis plus de 150 ans, comme l’ont annoncé les organisateurs.

25 comédiens sur scène

Selon la coauteure de Terrebonne 1840-1860 – De censitaires à citoyens, Marie-France Despatie, l’histoire se déroulera tantôt sous forme de tragédie, tantôt sous forme de comédie, permettant de mieux se plonger dans le quotidien de nos ancêtres.

La SHRT s’associe également avec le Collège Saint-Sacrement afin de permettre l’ajout de jeunes comédiens, d’une chorale, de solistes et d’une fanfare. Se réuniront en effet sur scène quelque 25 comédiens dans un feu roulant de faits entremêlés de fantaisies.

«Vous serez sans doute déstabilisés par la mise en scène. Il y aura des turbulences, et de nombreux décors arriveront "comme par magie", comme le disait Robert, un génie de la création, un sorcier enchanteur et séducteur du patrimoine», a annoncé Mme Despatie en conférence de presse, le 2 février.

Un legs de Robert Chapleau

Comme l’a introduit cette dernière, la représentation du 8 mars se veut également un hommage à un grand complice, Robert Chapleau, coauteur de la pièce décédé il y a quelques semaines à peine. L’émotion était palpable entre les murs du Collège Saint-Sacrement lors du dévoilement du projet.

Si elle a failli annuler la présentation du spectacle, l’équipe s’est plutôt inspirée de la passion qui habitait l’homme pour mener à bon port ce qui sera devenu sa dernière contribution artistique et historique, portée notamment par sa fille,Laurelou Chapleau, à la mise en scène.

Information et billets : 450 492-7477 ou info@shrt.qc.ca. Coût d’entrée : 25 $ (20 $ pour les étudiants).

29 janvier 2018 - Floréa (cell)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités