16° Terrebonne, mardi 24 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

L’Île-des-Moulins a vibré de culture
L’artiste peintre Marie-Claude Arel, qui en est à son troisième Symposium de l’AAAVT, et son œuvre intitulée Bien-être. (Photo : Karine Audet)

L’Île-des-Moulins a vibré de culture

Karine Audet

Mardi 20 juin 2017

La septième édition du Symposium de l’Association des artistes en arts visuels de Terrebonne (AAAVT) se tenait sur l’Île-des-Moulins, du 16 au 18 juin. Une quarantaine d’exposants ont présenté leurs œuvres à des milliers de visiteurs. Peintres, photographes et sculpteurs ont su enchanter le site, dans le cadre de Terrebonne en arts.

Près de 3 000 personnes ont rendu visite aux exposants du Symposium de l’AAAVT. La grande majorité des artistes ont peint une œuvre en direct, durant la fin de semaine, tout en répondant aux interrogations des visiteurs. «Le Symposium révèle une sélection d’œuvres très diversifiées et de très haute qualité. Il y a des exposants qui viennent de partout à travers la province, même du Lac Saint-Jean», témoigne Pierre Legrand, président de l’AAAVT.

L’artiste invité d’honneur, Denis Beaudet, de Saint-Colomban, exposait plusieurs de ses toiles pour la troisième fois au Symposium. Peintre depuis 33 ans, ce dernier avait remporté le prix du jury en 2016.

Des exposants satisfaits et récompensés

Comme à l’habitude, les artistes exposaient sur l’Île-des-Moulins, un site grandement apprécié. «C’est un très beau site avec une bonne clientèle. On est aussi très bien reçus», de dire le peintre Serge Nadeau, qui en est à son deuxième Symposium. Il souhaite amener les gens à sourire devant ses œuvres.

Angèle A. Boulay exposait ses œuvres pour la première fois au Symposium de l’AAAVT. Ses sculptures sont conçues à partir d’essences de bois, dont le peuplier, le pin, le cèdre, le noyer et le tilleul. «Je m’inspire de la matière brute et j’aime aussi intégrer des roches dans mes œuvres, que je rapporte de la Gaspésie», explique-t-elle.

En ce qui concerne Marie Levac, une habituée du Symposium, l’Île-des-Moulins est un site qui l’enchante. D’ailleurs, à travers ses œuvres, il y a de l’histoire, de la magie et beaucoup de fantaisie. «C’est un monde explosé et coloré, où on y retrouve surtout des femmes et des animaux», confie la peintre.

Ginette Dumas, animalière et portraitiste de Terrebonne, en était à son tout premier Symposium à vie. «Il y a beaucoup d’ambiance et on fait de belles rencontres. C’est différent d’une exposition à l’intérieur», dit-elle. On pouvait admirer ses portraits de Charlie Chaplin, Marilyne Monroe ou bien Elvis Presley.

Pour cette septième édition, le prix Coup de cœur du public a été décerné à Jean-Philippe Munger. Ce dernier s’est aussi vu décerner le prix du député Michel Boudrias. Le prix du jury a été remis à Renée Dion, qui sera l’artiste invitée pour 2018. Puis, pour le prix du député Mathieu Traversy, c’est Stéphane Léon qui a été sélectionné. Tous les gagnants ont reçu une bourse d’un montant se situant entre 250 $ et 400 $.

De l’art pour toute la famille

Les enfants ont pu profiter gratuitement d’un atelier offert par le Camion’Art, un concept imaginé par Judith Boily et dévoilé lors du vernissage d’Artdoise, aussi présenté dans le cadre de Terrebonne en arts (voir texte en page B-5).

Il s’agit d’ateliers créatifs sur la route, présentés par un artiste de la région dans différents parcs de Terrebonne. «On veut amener le musée dans la rue, en faisant découvrir plusieurs types de médiums artistiques. Le but est de rendre l’art accessible», confie Mme Boily.

25 oct 2017 Pelican cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités