-14° Terrebonne, dimanche 17 décembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Pedno rencontre la perfection
L’artiste peintre Stéphane Pedno a tenu son vernissage le 1er juin dans les nouveaux locaux des Portes Bourassa à Terrebonne. (Photo : Marie-Pier Tremblay)

Pedno rencontre la perfection

Marie-Pier Tremblay

Mardi 7 juin 2011

C'est mission accomplie pour l'artiste peintre Stéphane Pedno, qui procédait au vernissage de son exposition «L'art rencontre la perfection» le 1er juin dans les nouveaux locaux des Portes Bourassa, à Terrebonne. Avec des couleurs flamboyantes et des modèles envoûtants, l'artiste a su percer le mystère de la beauté à l'état pur.

En plus de transposer des beautés sans égales, l'art de Stéphane Pedno frise effectivement la perfection. Ses œuvres, des plus éblouissantes, se distinguent sans conteste des portraits typiques. Pourtant empreintes d'un grand réalisme, ses toiles sont justes assez fantaisistes pour captiver l'observateur et susciter une véritable fascination.

Exerçant le métier de coiffeur-styliste depuis de nombreuses années, Stéphane Pedno a lui-même développé une fascination pour la beauté. «On peint souvent ce que l'on connaît, et travailler dans le milieu de la mode m'a amené à côtoyer la beauté quotidiennement. Ainsi, je m'inspire soit de modèles vivants, soit d'hommes et de femmes issus de mon imagination. D'ailleurs, plusieurs de mes toiles reproduisent l'image que me renvoie le miroir lorsque je coiffe quelqu'un», raconte-t-il.

L'artiste se démarque autant par son style unique que par sa méthode. En effet, dans le style pop art, Stéphane Pedno allie les techniques modernes et anciennes. Il utilise notamment beaucoup l'époxy, ce qui donne un effet lustré absolument réussi aux toiles.

Ainsi, le peintre expose ses réalisations des deux dernières années chez Les Portes Bourassa, fabricant et installateur de portes depuis 22 ans. Conçues sous l'égide de Thrace Graphistes Conseil, les œuvres y seront présentées jusqu'au 30 juin. Stéphane Pedno mentionne avoir profité de l'éclairage idéal des nouveaux locaux des Portes Bourassa, maintenant situés au 1447, rue Nationale, pour exhiber le fruit de son travail.

Encan silencieux

Lors du vernissage qui avait lieu le 1er juin, plus de 350 invités se sont déplacés.

De plus, l'artiste a généreusement mis une de ses toiles à l'encan silencieux, au profit du Centre de recherche en cancérologie de l'Université Laval (CRC). «C'est une cause qui me tient beaucoup à cœur et il y a encore énormément de chemin à faire en recherche. C'est pourquoi toutes les occasions sont bonnes pour amasser des dons», a indiqué l'artiste.

C'est Benoit Forcier qui est l'heureux acquéreur de la toile «Carmine», pour un montant de 1 350 $. La totalité sera remise au CRC pour contribuer au développement des connaissances et des ressources scientifiques de pointe dans la lutte contre le cancer.

Par ailleurs, le peintre continuera d'exposer ses œuvres au Québec, mais également à travers le monde. En effet, l'artiste a déjà fait voyager ses toiles à Miami, New York et en Sicile.

«Mes toiles ne sont pas typiquement québécoises, puisque l'humain n'a pas de frontières. Ainsi, mon art parle partout dans le monde.»

Néanmoins, ceux qui voudraient visiter l'atelier de Stéphane Pedno à Montréal peuvent le faire sur rendez-vous. Pour plus d'information, tapez le www.art-pedno.com.

31 dec 2017 Ptit Creux

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités