12° Terrebonne, samedi 21 avril 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

PERSONNALITÉ CULTURELLE DE L'ANNÉE : Une vision qui laisse son empreinte
De plus en plus, Louise Martin, en poste depuis 2015, semble laisser son empreinte au sein de la SODECT, qui a connu une année fort dynamique en 2017. (Photo : archives)

PERSONNALITÉ CULTURELLE DE L'ANNÉE : Une vision qui laisse son empreinte

Pénélope Clermont

journaliste@larevue.qc.ca

Jeudi 21 décembre 2017

Directrice générale et artistique de la SODECT, Louise Martin serait sans doute la première à dire que c’est le travail de toute une équipe qui fait rayonner l’organisme culturel depuis 30 ans, mais la vision qu’elle apporte à cette équipe et le souffle nouveau qu’elle a conféré à la SODECT en 2017 en font notre personnalité culturelle de l’année.

L’organisme a en effet connu une année remplie de nouveautés et de créativité en 2017. On n’a qu’à penser au projet Les Tannants, quatre volets d’activités favorisant les découvertes culturelles chez les 4 à 11 ans, dont un grand festival de trois jours qui a su attirer 2 000 participants : Les Rendez-vous des Tannants.

Il y a aussi eu Frénésie, le 30e lancement de programmation du TVT qui, pour l’occasion, tenait en une journée d’activités dans le Vieux-Terrebonne. Différentes scènes ont accueilli une foule d’artistes, comme des centaines de personnes réunies pour en profiter.

D’autres nouveautés, notamment 1804 : l’événement!, ont aussi été appréciées des visiteurs du Vieux-Terrebonne et de l’Île-des-Moulins.

Décloisonner la culture

On remarque un point en commun entre toutes les nouveautés lancées cette année par la SODECT, qui regroupe l’Île-des-Moulins, le Théâtre du Vieux-Terrebonne et la Maison Bélisle : elles sont réalisées dans une perspective de médiation culturelle.

«Cela passe entre autres par la collaboration avec les acteurs de notre milieu, le jumelage de différentes disciplines, et le décloisonnement entre nos interventions et nos lieux de diffusion», comme le soulignait Mme Martin dans le Reflet économique de la MRC Les Moulins en octobre, témoignant par le fait même d’une grande partie de la mission de l’organisme.

Preuve du rayonnement et de la qualité de l’offre de la SODECT, en 2017, le CALQ a bonifié de 106 000 $ la subvention annuelle qu’il lui verse. De quoi permettre à Mme Martin et à son équipe d’en mettre encore plein la vue en 2018.

La Revue en 5 minutes CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités