-2° Terrebonne, lundi 23 avril 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Personne n'est épargné
Le numéro sur Gabriel Nadeau-Dubois, le jeune député de Québec solidaire, a fait éclater de rire de nombreux spectateurs. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Personne n'est épargné

Jean-Marc Gilbert

Mardi 12 décembre 2017

SALUT 2017!

Politiciens de toutes allégeances d'ici et d'ailleurs, Éric Salvail, Safia Nolin, l'arrivée massive de migrants, la légalisation du cannabis par le gouvernement Trudeau, en passant par le cafouillage de l'autoroute 13 où des dizaines d'automobilistes sont restés coincés pendant plusieurs heures en pleine tempête : l'auteur de Salut 2017! - Cabaret politique et bouffonneries, qui avait promis de n'épargner personne, a tenu parole.

La Revue a assisté à la première de cette revue de l'année politisée dans l'amphithéâtre de l'école du Coteau, à Mascouche, le 25 novembre.

De nombreux numéros étaient présentés sous forme de chansons dont l'auteur Philippe Lemieux avait changé les paroles. À tout seigneur, tout honneur : le spectacle a débuté avec une parodie de la chanson Despacito, sans contredit la plus populaire de l'année 2017.

Après quelques pièces, deux des six comédiens ont présenté un faux bulletin de nouvelles rempli de clins d'œil sur les événements marquants de l'année.

Ont suivi des numéros musicaux sur la popularité de la recrue de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, et un autre sur la chanteuse Safia Nolin, puis un énorme Donald Trump, dans un costume sous lequel se trouvaient trois comédiens, a fait son apparition, avant l'entracte, suscitant de nombreux rires dans l'audience. Certaines blagues ont généré quelques «Ohh!» et d'autres faisaient rire jaune, ce qui était justement le but recherché.

Actualité récente

Si certains numéros étaient écrits longtemps d'avance, d'autres ont été créés à partir de l'actualité beaucoup plus récente. On a vu une personnification de Denis Coderre venir commenter sa défaite aux élections municipales du 5 novembre, au profit d'une Valérie Plante très bien imitée.

De brèves allusions ont aussi été faites au sujet du chef Giovanni, ou plutôt, Jean-Claude Apollo, ainsi que sur la commotion causée par le gérant d'une boutique Adidas de Montréal qui, lors de la réouverture du magasin, a dit qu'il allait prononcer quelques mots en français pour «accommoder» Montréal et les médias francophones.

Comme le coproducteur Sylvain Fortin l'indiquait à l'entracte, le contenu de ce genre de spectacle doit parfois être modifié à la dernière minute, selon ce qui fait les manchettes.

L'un des derniers numéros de la soirée est une version revisitée de l'hymne national canadien, truffé de nombreux gags sur la légalisation du cannabis. Les comédiens se paient aussi abondamment la tête de Justin Trudeau.

Après deux représentations à Montréal les 6 et 7 décembre, le spectacle est de retour à Mascouche le 16 et 17 décembre avant de se transporter à Québec pour le dernier week-end de l'année. On peut se procurer des billets à travers la billetterie en ligne au theatrecoteacote.com ou en téléphonant au 450 477-3075.

31 dec 2017-2018 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités