15° Terrebonne, vendredi 19 octobre 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Les quatre saisons de François-René
Quatre tableaux, quatre saisons, Sortir du cadre est l’œuvre de l’artiste François-René Despatis-L’Écuyer. (Photo : Gilles Fontaine)

Les quatre saisons de François-René

Gilles

Fontaine

presse@larevue.qc.ca

Jeudi 21 décembre 2017

Depuis le mois d’octobre, quatre toiles de l’artiste multidisciplinaire François-René Despatis-L’Écuyer sont bien en vue dans le hall d’entrée de la salle des spectacles du Collège Saint-Sacrement. Tableaux contemporains, ces œuvres hors normes nous montrent toute la créativité de l’artiste.

«J’ai voulu créer une œuvre nouvelle, qui irait au-delà de tout ce que j’ai pu créer avant. L’amalgame de couleurs des quatre tableaux est harmonieux et forme un ensemble presque indissociable, bien que chaque tableau soit indépendant», a mentionné François-René pour expliquer ce projet qu’il a appelé Sortir du cadre.

Les couleurs, la lumière, les pigments et la phosphorescence sont entremêlés avec grandeur pour nous dévoiler les quatre saisons imaginées et senties par l’artiste.

Des lucioles en été, une lune-ciel portée par l’espace bleu en hiver, les toiles éblouissent l’œil et les sens.

L’artiste communicateur

Sortir du cadre, c’est donc quatre tableaux représentant de manière créative nos quatre saisons sur 179 pieds carrés de surface.

«Il est important de trouver de nouvelles façons de rejoindre les gens et de communiquer avec eux. Les artistes ont toujours été des communicateurs. Ici, au Collège, c’est un merveilleux endroit pour communiquer et partager l’art, c’est un lieu de culture et d’apprentissage», a commenté le Terrebonnien.

C’est en poésie et en musique que le peintre nous a dévoilé son projet, qui a été rendu possible grâce à l’aide financière de la Ville de Terrebonne et de son programme de soutien à la créativité.

Et pour ambiancer le vernissage, Raphaël Daigneault, étudiant du Collège, a joué quelques mélodies au violon.

31 dec 2017-2018 Lise Viau cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités