13° Terrebonne, lundi 25 juin 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un moment parfait signé Jean-Michel Anctil
L’humoriste Jean-Michel Anctil a comblé le public présent au Théâtre du Vieux-Terrebonne, le 18 octobre. (Photo : Véronick Talbot)

Un moment parfait signé Jean-Michel Anctil

Véronick Talbot

Mercredi 22 novembre 2017

Lorsqu’on va voir un spectacle de Jean-Michel Anctil, on sait déjà qu’on va passer un bon moment. Avec une simplicité désarmante et une énergie à faire rougir le lapin de Duracell, l’humoriste sait nous faire rire et susciter la réflexion à travers ses histoires et ses personnages. Et c’est exactement ce qu’il propose avec son quatrième tour de piste, Je4n-Michel, un showpersonnel qui nous fait l’aimer encore plus.

De passage au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 18 octobre, Jean-Michel Anctil a livré un long monologue qui a somme toute passé trop vite.

S’inspirant de son quotidien de jeune père de famille nouvellement dans la cinquantaine, il mise beaucoup sur le thème de la perfection. Par exemple, sur ces petits moments parfaits qui nous remplissent de joie, comme un bain de minuit à midi, ou encore ce sac de plastique pour les fruits et légumes qu’on réussit à ouvrir du premier coup à l’épicerie! Mais il aborde aussi ce désir de perfection qu’on recherche trop souvent, parfois au détriment de ses propres besoins. «Mais est-ce que l'on achète des coussins blanc cassé dernier cri pour impressionner les autres ou pour nous-mêmes? Est-ce qu’on se préoccupe trop du regard des autres?» questionne-t-il.

Au fil de ses anecdotes, de ses réflexions et de ses interrogations, il arrive à nous renvoyer à la personne que l’on est et à la société dans laquelle on vit, tout en nous faisant rire aux éclats par la véracité et l’absurdité de ses propos. Au final, on se sent encore plus près de cet homme qui vit les mêmes changements, les mêmes sentiments et les mêmes questionnements que nous. Peut-être que les spectateurs de son âge ont été encore plus interpellés par ses numéros, mais à 30 ans, je peux vous dire que les thèmes qu’il aborde ont tout autant su m’atteindre. Même les incursions de ses célèbres personnages Priscilla et Râteau ont extrêmement bien servi son propos et le fil conducteur du spectacle. J’ai quitté le Théâtre du Vieux-Terrebonne avec un mal de mâchoires et la tête remplie d’idées. Et c’est ce qui me plaît du style de Jean-Michel Anctil, qui nous a servi, comme il l’espérait, un moment absolument parfait.

Je m’en voudrais de ne pas glisser un mot sur Simon Delisle, qui a assuré la première partie du spectacle. Son stand-up a fait l’unanimité dans la salle! Un nom à retenir, assurément…

La Revue en 5 minutes CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités