1° Terrebonne, vendredi 20 avril 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un Noël sur les notes de Bach
Photo : Gilles Brissette

Un Noël sur les notes de Bach

Pénélope Clermont

Mardi 21 novembre 2017

L’Ensemble Caprice et le Studio de musique ancienne de Montréal unissent leurs instruments avec de grandes voix le temps d’un concert mettant en vedette l’Oratorio de Noël, comme l’indique le nom du spectacle. De grandes mélodies de Bach qu’il sera possible d’entendre le 2 décembre au Théâtre du Vieux-Terrebonne.

Il ne s’agit pas d’une première collaboration entre les deux orchestres. Ils avaient en effet partagé la scène de la Maison symphonique de Montréal il y a deux ans. Cette fois, c’est l’Ensemble Caprice, dirigé par Matthias Maute, qui précédera le Studio de musique ancienne de Montréal, piloté par Andrew McAnerney.

«Ce sera un deux heures de musique du 18e siècle avec des œuvres d’une splendeur et d’une accessibilité», commente M. Maute, qui promet une soirée festive au son d’un classique du temps des Fêtes interprété par 45 musiciens et chanteurs.

«Noël n’est pas un moment pour tomber dans la tristesse. Ce sera un concert festif avec des trompettes et des timbales. Les cuivres agrémenteront les œuvres, en plus d’autres instruments particuliers qui résonneront sur les notes de Noël. Tout le monde pourra embarquer», dit-il en soulignant que certaines pièces seront connues du grand public.

De l’Allemagne au Québec

C’est en 1989 en Allemagne que l’Ensemble Caprice a pris forme sous la baguette de M. Maute. Ayant épousé la codirectrice artistique de l’ensemble, Sophie Larivière, le chef d’orchestre a déménagé ses pénates au Québec 10 ans plus tard.

«Ça a été la meilleure décision que j’ai prise», dévoile l’homme qui fêtera sous peu les 30 ans de l’Ensemble Caprice, lequel a offert 100 concerts lors des deux dernières années.

Souhaitant rendre accessibles les grandes œuvres de la musique classique, en plus d’être à Terrebonne le 2 décembre, il fera un passage à Montréal, à Saint-Jérôme et à Saint-Jean-sur-Richelieu pour y présenter l’Oratorio de Bach.

Un orchestre polyvalent

Selon le chef, aussi connu en tant qu’un des meilleurs interprètes de sa génération, à la fois à la flûte à bec et à la flûte traversière, l’Ensemble Caprice se distingue par sa variété de formats de concerts.

«Nous offrons différentes formules de concerts, autant de grandes formations  avec des chœurs et des solistes que des formules de musique de chambre. Nous nous adaptons aux besoins des répertoires. Nous sommes reconnus pour notre musique baroque du 17e et du 18e siècle, mais aussi, comme je compose, pour la musique contemporaine, que nous intégrons à nos concerts», détaille-t-il.

«Nous ne voulons pas nous restreindre à une époque et à un style. Nous pouvons autant faire du contemporain que de la musique ancienne ou romantique. Nous ne sommes pas spécialistes, ce qui nous permet de couvrir toute la musique jusqu’au 20e siècle», conclut M. Maute, qui a notamment accepté le Juno du «Meilleur album de musique classique, catégorie musique vocale ou chorale» en 2009 pour Gloria! Vivaldi et ses anges.

***

 Pour assister au spectacle que présenteront l’Ensemble Caprice et le Studio de musique ancienne de Montréal au Théâtre du Vieux-Terrebonne, le 2 décembre à 20 h, procurez-vous des billets en visitant le www.theatreduvieuxterrebonne.com ou en composant le 450 492-4777.

29 janvier 2018 - Floréa (cell)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités