25° Terrebonne, mardi 14 août 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un premier rôle-titre pour Marilou Forgues
Marilou Forgues et son partenaire de jeu, Clifford Leduc-Vaillancourt, qui incarnent respectivement Valérie et Mehdi dans Mehdi et Val. (Photo : Radio-Canada)

Un premier rôle-titre pour Marilou Forgues

Pénélope Clermont

Mercredi 24 janvier 2018

Imaginez-vous être catapulté parmi les chevaliers, où l’on vous sert du ragoût d’écureuil pour souper. Comment cacher que vous venez du futur? C’est le défi que relèvent les personnages de la nouvelle émission Mehdi et Val, diffusée depuis le 6 janvier sur ICI Radio-Canada Télé et mettant en vedette la Mascouchoise Marilou Forgues.

Il s’agit d’un premier rôle-titre pour la comédienne de 13 ans qui cumule des personnages à la télévision et au cinéma depuis l’âge de 6 ans. On a d’ailleurs pu la voir dans Mes Petits Malheurs, aussi à ICI Radio-Canada Télé, et dans le film L'Affaire Dumont, de Podz.

Dans la nouvelle émission présentée les samedis à 9 h, Marilou incarne Valérie, qui, aux côtés de son demi-frère, Mehdi, voyage du présent au Moyen Âge grâce à de mystérieuses épées. Différentes aventures les attendent à chacune de leur visite dans la seigneurie de Languille-sous-Roche, où ils retrouvent leurs amis Roselyne, Tristan et Flora, des villageois de leur âge. Ensemble, ils sabotent les mauvais plans d’Alix de Tircavel, la terreur de Languille et fils du seigneur.

Bien entourée sur le plateau

C’est avec plaisir que la jeune fille se retrouve quatre jours par semaine sur le plateau de tournage de l’émission jeunesse pour laquelle une 2e et une 3e saison ont été confirmées. «Clifford Leduc-Vaillancourt, qui joue Mehdi, est super gentil et à l’écoute. C’est super le fun de travailler avec une personne ouverte et extravertie comme lui», relate celle qui se dit aussi heureuse de jouer en compagnie de ses meilleurs amis.

Quant à son personnage, elle ne pouvait mieux tomber. «Valérie me ressemble beaucoup, confie-t-elle. C’est une féministe numéro un. Elle est fan de personnages populaires qui ont combattu pour leurs droits. Elle est aussi accro au sport et elle agit sur des coups de tête parfois, ce qui la met dans des situations rigolotes. J’ai le don de me mettre les pieds [dans les plats], moi aussi», dévoile-t-elle avec spontanéité.

Une chance qui requiert organisation

Membre de l’agence H&M, Marilou est consciente de la chance qu’elle a de tenir un rôle de cette envergure à la télévision. «Je suis vraiment reconnaissante qu’on pense que je mérite de porter un rôle-titre», lance-t-elle, alors qu’elle a dû revoir son quotidien pour jongler avec les horaires de tournage. «C’est beaucoup d’organisation, je fais l’école à la maison avec un tuteur en ce moment», illustre la comédienne inscrite à l’école Armand-Corbeil.

Une fois son secondaire et son cégep terminés, elle songe déjà à étudier à l’École nationale de l’humour. «J’aimerais être humoriste en continuant à jouer à la télévision et au cinéma pour partager mes deux passions», conclut-elle avec aplomb.

La Revue en 5 minutes CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités