-9° Terrebonne, lundi 20 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Un vent de fraîcheur

Mardi 15 février 2005

C’est un spectacle tout en douceur que Ginette a donné le vendredi 4 février dans la salle intimiste du Moulinet.

Geneviève Chaput

La salle du Moulinet est reconnue pour sa proximité entre le spectateur et l’artiste, et ce soir-là, la limite entre Ginette et le public était presque inexistante. Très à l’aise sur la scène, toujours le sourire aux lèvres, la jeune chanteuse prenait un réel plaisir à partager ses textes, chantés en toute simplicité. Accompagnée de trois musiciens et d’une douzaine d’instruments, chaque pièce jouée était comme un bonbon à savourer. On pourrait comparer Ginette à Carla Bruni, chanteuse française, avec un quelque chose en plus qui est une structure musicale très bien orchestrée (cela lui vient peut-être de sa formation en musicothérapie), et en plus, elle vient d’ici, de la Gaspésie.

Sur la route depuis longtemps

Avant de tenter sa chance en tant que chanteuse, Ginette élevait des chèvres et cultivait des vignes sur sa terre natale. Et c’est avec beaucoup d’émotion qu’elle a parlé de son mari, qu’elle n’a pas vu depuis longtemps pour rester avec nous, et de son inquiétude devant le fait qu’il ait peut-être mangé les chèvres et fumé les vignes. De toute évidence, Ginette est une fille authentique, intègre et simple qui possède une ambition désarmante, puisque c’est en toute confiance qu’elle se laisse guider par son étoile, qui n’a pas fini de briller. Avant que nos voisins français ne se l’approprient (elle a déjà fait son passage là-bas et ils l’ont adorée), allez la voir ou la revoir, vous en ressortirez avec un vent de fraîcheur au cœur et un sourire aux lèvres, car le sien est contagieux.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités