-2° Terrebonne, vendredi 17 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

Les violoncelles d’Ô-Celli chantent pour vous
Ô-Celli met de l’avant des musiciens aux origines et au parcours divers ayant comme passion commune la musique classique et, bien sûr, le violoncelle.

Les violoncelles d’Ô-Celli chantent pour vous

Pénélope Clermont

Mardi 3 octobre 2017

L’octuor de violoncelles Ô-Celli, basé en Belgique, entreprendra sous peu sa toute première tournée canadienne incluant neuf villes, dont Terrebonne. C’est en effet le dimanche 22 octobre à 15 h que le Théâtre du Vieux-Terrebonne accueillera ces huit violoncellistes, chambristes ou concertistes, provenant des quatre coins du monde.

Dégageant une chaleur particulière, le violoncelle, dit-on, est l’instrument qui se rapproche le plus de la voix humaine. «Le violoncelle possède un registre très large, même plus large que la voix humaine. Il possède aussi une vibration très large qui peut se rapprocher de l’émotion vocale. C’est sans doute pour cette raison qu’on fait cette analogie, introduit Alexandre Beauvoir, cofondateur d’Ô-Celli. Le chant est ce qui a de plus naturel. On essaie donc de garder ça le plus naturel possible, en faisant chanter notre instrument.»

Ce qui fait la beauté de l’ensemble est la multiplicité des instruments. Un violoncelle est déjà magnifique à entendre, imaginez-en huit au même moment. Lorsque le violoncelle est confronté à lui-même, ses qualités s’additionnent, forment un son unique et plein, permettant toutes les fantaisies de répertoire. «Avec huit violoncelles, nous jouons les instruments d’un orchestre», confirme le musicien originaire de France.

Mélange de classique et de simplicité

Ô-Celli parcourt un répertoire de compositions originales et d’arrangements «sur mesure». «C’est en 2011 que Sébastien Walnier (violoncelle solo de l’Orchestre de la Monnaie) et moi avons créé le groupe, qui a évolué depuis, explique-t-il. L’idée de base était de faire de la musique classique dans une ambiance plus détendue que ce qu’on retrouve dans les concerts traditionnels.»

Quant au choix d’instrument, il ajoute : «Le violoncelle est un instrument qui est de plus en plus populaire et pratiqué, que les gens aiment. Il offre aussi une palette de possibilités très vaste.»

Conscients que le défi était grand, MM. Walnier et Beauvoir ont su créer des compositions originales combinées à des arrangements «faits à la main» qui, tout en demeurant des œuvres «sérieuses», proposent une musique plus actuelle et «sans prise de tête».

«Le spectacle est conçu pour que les gens passent un bon moment. Nous voulions montrer que la musique classique peut être chouette à vivre, même si nous présentons un programme de très haut niveau. C’est vraiment une performance que nous offrons», assure M. Beauvoir.

À Terrebonne, le public sera à même d’entre La Forza del destino, de Guiseppe Verdi, L'Oiseau de feu, d’Igor Stravinsky, De la pointe au talon, d’Harold Noben, La Strada, de Nino Rota, des tangos d’Astor Piazzolla et

Danzon n°2, d’Arturo Marquez

Une passion commune, le violoncelle

Composé dans sa version officielle de MM. Walnier et Beauvoir ainsi que de Jean-Pierre Borboux, de Lidija Cvitkovac, de Corinna Lardin, de Shiho Nishimura, de Jorin Jorden et de Gregorio Robino, Ô-Celli met de l’avant des musiciens aux origines et aux parcours divers ayant comme passion commune la musique classique et, bien sûr, le violoncelle.

Dans le cas de M. Beauvoir, sa rencontre avec l’élégant instrument s’est faite tout à fait par hasard. «Après une année de solfège, il me fallait choisir un instrument. Toutes mes copines ont opté pour le piano, alors j’ai fait la même chose, mais il n’y avait plus de place pour moi. La directrice a demandé à ma mère quel genre d’enfant j’étais pour me guider vers un instrument, et ma mère a répondu que j’étais tranquille, un peu bonhomme et pas très dégourdi. Alors la directrice a dit : "On va lui donner le violoncelle, il sera toujours assis"», se rappelle avec amusement le principal intéressé.

Il faut croire que le hasard aura bien fait les choses. Se décrivant comme un chambriste, M. Beauvoir est l’un de ceux qui réalisent des transcriptions pour Ô-Celli.

 

***

 

Pour assister au spectacle que présentera Ô-Celli au Théâtre du Vieux-Terrebonne, le 22 octobre à 15 h, procurez-vous des billets en visitant le www.theatreduvieuxterrebonne.com ou en composant le 450 492-4777.

18 nov 2017 Ecole Vision cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités