20° Terrebonne, samedi 21 octobre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

De la voix des autres à sa propre voix
Yvan Pedneault découvre son propre style musical avec son premier album, mais il touche aussi au plaisir de l’écriture et de la composition. (Photo: Sarah Laroche)

De la voix des autres à sa propre voix

Pénélope Clermont

Mardi 18 avril 2017

Il chante Queen comme personne d’autre, mais cette fois, c’est sa voix qu’il met de l’avant. Sur le point de sortir son premier album, Yvan Pedneault, dévoilé à La Voix IV, vient d’entamer une tournée à travers laquelle il fait connaître ses propres chansons.

«J’ai fait beaucoup de spectacles avec les chansons des autres. Ça a été un défi de trouver mon style, explique d’entrée de jeu l’interprète, qui a notamment été de la distribution de Notre-Dame de Paris, We Will Rock You et Queen Extravaganza. Je suis capable de chanter du rock et plein d’autres choses, mais avec l’album, je devais trouver ce que j’aimais et ce qui m’allait bien.»

Pour y parvenir, aux côtés de son ancien coach et ami Marc Dupré, il a tenté différentes expériences. Il en est ressorti des pièces de folk et de pop avec une touche de country. Deux chansons tendent vers le rock, également, un style qui lui colle à la peau.

Si l’extrait récemment révélé, Au bout de nous, est né du talent de Marc Dupré, Jérôme Couture et Nelson Minville, le chanteur, que l’on connaît davantage comme un interprète, a collaboré à quatre pièces de son album éponyme, que ce soit à la musique ou à l’écriture. Parmi celles-ci, il y a Unie à nos voix, qui parle de sa femme et de sa petite fille de trois ans.

«Je n’avais jamais écrit de chansons. Il y a un début à tout, souligne l’artiste avec humilité. Je ne suis pas encore une machine à écrire des hits, mais c’est avec l’expérience qu’on apprend.»

Un lien particulier avec Queen

C’est le 27 avril, au Théâtre du Vieux-Terrebonne, que le public pourra découvrir le fruit de ce travail de création dans un spectacle plus rythmé qu’introspectif. Accompagné de quatre musiciens, Yvan Pedneault livrera également des reprises de chansons populaires, sans oublier un «vingt minutes de Queen», soulève celui qui ne pourrait pas faire autrement.

La chanson We Are The Champions l’a non seulement fait connaître à La Voix IV, mais le groupe fait partie de son répertoire depuis environ douze ans, étant donné les spectacles auxquels il a participé.

«J’étais un fan de musique quand j’étais enfant. Ado, j’aimais Bohemian Rhapsody et d’autres chansons de Queen. Comme plusieurs, j’ai découvert le groupe avec le film Wayne’s World, raconte-t-il en riant, mais j’ai appris à connaître l’historique de certaines chansons avec les spectacles que j’ai faits. C’est un répertoire tellement riche!»

Parmi les pièces qu’il aime particulièrement chanter, on compte Somebody To Love et Don’t Stop Me Now, qui figurent dans le spectacle. «J’ai dû choisir six ou sept chansons pour le spectacle, mais j’avais une liste de quinze chansons au départ», admet-il.

Pour faire son choix final, il s’est tourné vers des amis du Québec. «J’ai habité pendant dix ans en Ontario. Je savais que le Québec avait une histoire d’amour avec Queen, mais je ne savais pas quelles chansons étaient populaires», illustre-t-il.

Retour sur La Voix

Véritable performeur, le chanteur vivait il y a un an déjà l’une des expériences les plus positives de sa vie. «J’ai beaucoup aimé La Voix, affirme le finaliste. Je ne voyais pas ça comme un concours, mais plus comme une compétition avec des épreuves, ce qui était plus intéressant pour moi. J’ai eu la chance de toucher à plusieurs styles et ça s’est bien passé. Je ne peux pas me plaindre. Marc est devenu un ami et j’ai rencontré plusieurs personnes grâce à cette expérience.»

À cet effet, l’artiste a participé à quelques spectacles lors de festivals avec son ancien coach. Le Terrebonnien amènera d’ailleurs son protégé sur la scène du Festival Bières et Musique, du 4 au 6 mai au Centre Expo de Terrebonne.

Une autre occasion pour le public de Terrebonne de constater tout le talent d’Yvan Pedneault.

25 oct 2017 Pelican cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités