22° Terrebonne, vendredi 17 août 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

10 questions à Cybèle Rioux, présidente d’Alizé ressources humaines
La Mascouchoise Cybèle Rioux est la présidente fondatrice de l’entreprise Alizé ressources humaines, qui a vu le jour il y a plus de 15 ans. (Photo : courtoisie)

10 questions à Cybèle Rioux, présidente d’Alizé ressources humaines

Propos recueillis par Gilles Fontaine

Mardi 12 juin 2018

Pourquoi avez-vous choisi les ressources humaines?

Par hasard. Après un emploi étudiant dans une PME), j’ai remplacé une responsable de l’administration. L’administration, ça voulait aussi dire des ressources humaines. L’entreprise a pris de l’ampleur, alors j’en faisais de plus en plus et j’ai compris que c’était la partie que j’aimais davantage.

Quelle est la plus grande difficulté rencontrée dans la gestion des ressources humaines?

L’humain. Chacun a ses impressions, ses peurs, ses zones de confort et on doit toujours concilier ces émotions différentes pour arriver à faire travailler toute une équipe ensemble.

Quelles sont vos plus grandes satisfactions dans votre travail?

C’est de rencontrer et d’aider des gens, et de voir l’impact de ce que je fais.

Le monde du travail a beaucoup changé depuis quelques années. Comment vous y êtes-vous adaptée?

Trouver et fidéliser les employés est plus difficile qu’avant. On doit prendre plus de temps, chercher des alternatives et implanter ou améliorer des pratiques de gestions qui font que les employés demeurent dans l’entreprise.

Selon vous, quels seront les grands changements en ressources humaines au cours des prochaines années?

Plusieurs! Les progrès technologiques sont déjà en train de changer le monde du travail. Parmi ces changements, la reconnaissance vocale, l’intelligence artificielle et les véhicules qui se conduisent seuls vont probablement changer nos manières de travailler et de se déplacer pour aller au travail, ce qui aura un gros impact sur le recrutement, le travail à distance, etc.

Quels conseils auriez-vous pour les jeunes, futurs employés?

Se mettre à la place des autres, collègues, patrons ou clients. Tenir compte des perspectives des autres nous aide à être soi-même un meilleur collègue, employé ou patron.

Alizé ressources humaines a célébré ses 15 ans en 2017; quelle est votre plus grande réussite?

Pas de grandes réussites, mais plutôt la somme de petites choses : je me suis bien entourée, j’ai des collègues et des clients de longue date, dont certains sont devenus des amis, j’ai toujours du plaisir à faire ce travail, j’ai des projets qui continuent de rouler depuis 10 ou 15 ans et j’ai encore le goût d’en créer de nouveaux.

Comment expliquez-vous votre succès?

Je me l’explique seulement en partie, je suis toujours un peu surprise de ça. D’abord, je pense que je suis bien entourée, sur le plan tant personnel que professionnel : ma famille, mes amis et mes collègues sont une source nécessaire d’énergie pour continuer de bien travailler. Ensuite, mon objectif étant d’aider les autres, je crois que mes clients sentent que j’ai à cœur de trouver la meilleure solution pour eux, alors j’ai beaucoup de nouveaux clients par le bouche-à-oreille.

Autre que les ressources humaines, dans quel domaine auriez-vous souhaité œuvrer?

J’ai failli être ingénieure, puis architecte. Peut-être que je serais devenue entrepreneure dans un autre domaine aussi.

Outre votre travail, quelles sont vos principales passions?

Les voyages et l’écologie. Les voyages pour découvrir, voir des paysages différents, et l’écologie pour que nos enfants aient une planète plus en santé que maintenant.

29 janvier 2018 - Floréa (cell)

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités