22° Terrebonne, lundi 25 septembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ENTREPRENEUR D'ICI : Jim Auclair, de la recherche et développement au service au client
Si la maladie est en partie responsable d’avoir freiné son projet d’expansion, Jim Auclair continue d’avoir le même plaisir à guider ses clients à travers les méandres du monde de l’informatique. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

ENTREPRENEUR D'ICI : Jim Auclair, de la recherche et développement au service au client

Jean-Marc Gilbert

Mardi 12 septembre 2017

Jim Auclair a eu un parcours professionnel fort mouvementé avant d'acquérir Provincial informatique sur le chemin Gascon, à Terrebonne, en 2002. Après des années passées au sein d’une entreprise de microélectronique de ville Saint-Laurent et une expérience de travail de deux ans au Colorado, l’entrepreneur a choisi de revenir au Québec.

Fraîchement diplômé de l'Université McGill en 1976, le titulaire d’un baccalauréat en physique Jim Auclair voulait travailler en informatique, un monde qui était en pleine émergence, à des années-lumière de ce qu'on connaît aujourd'hui. «À l'époque, un disque dur de 2 Mo, c'était très gros», illustre-t-il, sourire en coin.

L'achat par une compagnie américaine de l’entreprise pour laquelle il œuvrait à Montréal l'amène à travailler pendant quelque temps aux États-Unis.

Un pied-à-terre

Au tournant du millénaire, M. Auclair décide de revenir au Québec et repart à zéro en fondant Byte-Mobile. Il offre des services informatiques à domicile.

En 2002, il s'installe à Mascouche et achètera de son ami Raynald Léonard le local de Provincial informatique, situé au 1672, chemin Gascon.

Depuis, il continue d'offrir le même service personnalisé à domicile, mais les clients peuvent aussi se rendre à son commerce, que ce soit pour le remplacement de pièces, la destruction de virus ou la configuration de Windows. Provincial informatique fait aussi la vente d'ordinateurs et de tous les accessoires s'y rattachant, indique M. Auclair.

Deuxième succursale et maladie

Après s'être bâti une solide réputation dans le secteur, l’entrepreneur part à la conquête du marché de La Plaine en 2010, en ouvrant une deuxième succursale dans un local de la Place Major, sur le boulevard Laurier. En 2015, il déménage dans des locaux plus spacieux et adéquats pour son commerce.

Persuadé de la viabilité d'une deuxième succursale, il a investi beaucoup dans le projet. Mais parce qu'il ne pas pouvait être à l'intérieur des deux magasins en même temps et en raison d’une maladie grave, M. Auclair a dû se résigner à fermer les portes de sa deuxième succursale au printemps 2017.

«On m'a diagnostiqué un cancer de la prostate avancé au moment où j'étais en train de déménager mon magasin à La Plaine. J'ai été opéré le 25 juillet, j’ai eu mon congé de l’hôpital le 26, et le 27 je peinturais dans mon commerce de La Plaine», se souvient celui qui a tout fait pour que le projet fonctionne.

Nouvelles avenues

Maintenant que l’aventure de La Plaine est derrière lui et qu’il a retrouvé la santé, l’homme de 62 ans, qui conserve la piqûre pour l'entrepreneuriat, veut maintenant consolider son magasin sur le chemin Gascon et rester à l'affût de nouvelles avenues qui pourraient être lucratives pour son commerce.

«Nous suivons le virage Internet. Nous n’avons pas de site transactionnel comme tel, mais nous sommes présents et actifs sur eBay et nous comptons l’être encore plus dans le futur. Même chose pour Facebook», conclut M. Auclair.

1 an Brisson 2018

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités