16° Terrebonne, samedi 23 juin 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ENTREPRENEURE D'ICI : Josette Plastina, une femme de défis
Quinze ans après avoir fondé le premier Centre Re-Naissance, Josette Plastina est toujours motivée par son entreprise et par son travail. (Photo : Gilles Fontaine)

ENTREPRENEURE D'ICI : Josette Plastina, une femme de défis

Gilles Fontaine

Mardi 20 février 2018

Alors qu’elle était nutritionniste au Médicentre de Mascouche, Josette Plastina, femme de défis et de projets, s’est lancée en affaires en fondant à Mascouche le Centre Re-Naissance, en 2003. Sa détermination lui a permis de faire face à son sentiment d’«imposteur» et à le vaincre.

Depuis 15 ans, l’entrepreneure accompagne les couples et les femmes jusqu’à la maternité et, la plupart du temps, après la naissance également. Si elle admet que ça n’a pas toujours été facile, son travail et sa persévérance ont fait la différence.

«J’ai toujours senti que j’avais la fibre entrepreneuriale. Je crois avoir toujours montré beaucoup de leadership dans la création et la présentation de projets, mentionne-t-elle. Sans compter que mes parents étaient entrepreneurs. Ça devait être en moi.»

«L’imposteur en moi s’est surtout manifesté lorsque j’ai créé le centre et les cours prénataux. Je n’étais ni infirmière ni sage femme. J’ai décidé alors de suivre des cours d’accompagnement à la naissance. J’avais besoin d’aller chercher des compétences.»

Le réseautage

Après l’ouverture du centre en 2003, des services se sont ajoutés aux cours prénataux, aux suivis en nutrition et à l’accompagnement à la naissance. «Je me suis mise à réseauter et, graduellement, une massothérapeute s’est greffée à l’équipe, puis une professeure de yoga. Aujourd’hui, nous avons une équipe d’une dizaine de personnes et un deuxième centre.»

En effet, en 2008, Josette Plastina a ouvert une succursale à L’Assomption. «Les six premiers mois, je louais un local où je m’entraînais. J’avais deux enfants en bas âge, mon mari était aussi travailleur autonome. J’ai limité les risques. Finalement, comme l’achalandage y était, je me suis lancée et décidé d’avoir nos propres locaux.»

Le parcours de Josette Plastina est fascinant. Native de New York, d’un père américain et une mère québécoise, elle a pris racine dans Lanaudière avec sa mère à la mort de son père. Elle a eu en exemple le travail et les sacrifices que sa mère et son père adoptif ont montrés en affaires.

«Les portes ne s’ouvrent pas toujours. Il faut pousser et persister. Il faut surtout être convaincu de ce que l’on fait. Je crois avoir démontré tout ça», conclut-elle.

2018-05-21 au 06-29 - Galeries Rive-Nord CEL

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités