-6° Terrebonne, lundi 22 janvier 2018
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ENTREPRENEURE D'ICI : Marie-Thérèse Ilama, goûter l'Afrique à Terrebonne
Marie-Thérèse Ilama vous invite les bras ouverts à son commerce depuis le 4 novembre sur le chemin Gascon, à Terrebonne. (Photo : Charles Verdun)

ENTREPRENEURE D'ICI : Marie-Thérèse Ilama, goûter l'Afrique à Terrebonne

Jean-Marc Gilbert

Mardi 12 décembre 2017

Parce qu'elle souhaite rester connectée avec ses racines en cuisinant des plats qu'elle mangeait dans son Gabon natal, mais surtout parce qu'elle désire faire découvrir sa culture par le biais des plaisirs de la table, la Mascouchoise d'adoption Marie-Thérèse Ilama a récemment ouvert l'AfriquEnBouche, une épicerie spécialisée située sur le chemin Gascon, à Terrebonne.

Lorsque Mme Ilama est arrivée au Québec, en 1994, c'était d'abord pour se perfectionner en coiffure. Elle n'est finalement jamais repartie, si ce n'est qu'au cours des deux dernières années, où elle a passé la majeure partie de son temps à Terre-Neuve. Elle y travaillait avec son conjoint dans un monde complètement différent, celui de l'électricité. C'est lorsqu'elle est revenue, cet été, qu'elle a mis son projet en branle. 

Mis à part son aventure à Terre-Neuve, Mme Ilama habite à Mascouche depuis sept ans. Elle en avait assez de devoir constamment se rendre à Montréal pour trouver des produits africains dans des épiceries spécialisées.

«On avait besoin de ça ici. Il n'y en a même pas à Laval. Je pense que je suis la seule sur la Rive-Nord, affirme l'entrepreneure. Il y a de plus en plus d'immigration dans la région. J'ai d'ailleurs un couple de l'Angola qui vient ici et qui est bien content de retrouver des produits qu'il connaît», note la propriétaire du commerce, qui vend aussi sur ses rayons plusieurs produits de l'Amérique latine, d'Haïti et de Chine.

Curiosité

La propriétaire de l'AfriquEnBouche invite donc les Québécois, qu'elle considère comme «curieux et ouverts à goûter à tout», à venir découvrir certains produits qu'on ne trouve pas dans la région immédiate. «Je veux apporter de l'exotisme dans les foyers. C'est une autre façon de voyager», estime l'entrepreneure.

Pour les gens moins à l'aise de cuisiner avec des aliments et des épices qu'ils ne connaissent pas, ils peuvent se laisser tenter par les plats à emporter qui sont faits sur place six jours sur sept, soit du mardi au dimanche. Poulet, agneau, chèvre, poisson, salades; les choix sont variés. Éventuellement, un petit coin dégustation pourrait être offert à même le magasin.

Pour l'instant, Mme Ilama et son conjoint sont les deux seuls employés. Du personnel additionnel pourrait se greffer à l'entreprise lorsque le commerce sera bien établi.

Et ce n'est pas les projets qui manquent dans la tête de l'entrepreneure, qui envisage déjà, un jour, d'utiliser le deuxième étage pour revenir un peu à ses premières amours. «On pourrait vendre des produits de beauté, des mèches, des rallonges, etc.»

L'AfriquEnBouche est ouverte au 1700, chemin Gascon les mardi et mercredi de 9 h 30 à 18 h, les jeudi, vendredi et samedi de 9 h30 à 19 h, ainsi que le dimanche de 10 h à 17 h.

25 mai 2018 Implantologie cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités