5° Terrebonne, samedi 25 novembre 2017
Restez informés, abonnez-vous aux infolettres
La Revue Télé

La Revue

L'hebdo des gens d'action

Rechercher Menu

Fil RSS

ÉVÉNEMENT ÉCONOMIQUE 2014 : Mascouche se résigne à fermer son aéroport
Après 30 ans à contribuer au développement économique de Mascouche, l’aéroport fermera ses installations d’ici novembre 2016. (Photo : archives La Revue)

ÉVÉNEMENT ÉCONOMIQUE 2014 : Mascouche se résigne à fermer son aéroport

Karine Limoges

Vendredi 26 décembre 2014

L’avenir de l’aéroport de Mascouche a soulevé les passions au cours de l’année 2014. Les défenseurs et détracteurs du projet de l’administration Tremblay ont échangé les coups, enfilant tour à tour les gants de combat. La Ville de Mascouche projetait de délocaliser la piste en terres agricoles aux frais des pilotes-propriétaires afin d’implanter en bordure de l’autoroute 640 son pôle multifonctionnel aux retombées économiques estimées à près d’un milliard de dollars.

D’un côté, l’Union des producteurs agricoles (UPA) Lanaudière défendait les intérêts des agriculteurs de la rue Louis-Hébert, et les citoyens du quartier 2 – Laurier ont décidé de s’organiser afin de s’opposer. De l’autre, la Corporation et l’Association des pilotes et propriétaires de l’aéroport de Mascouche (APPAM) défendaient les futurs plans de vol, qui ne prévoyaient plus voler au-dessus de résidences, ainsi que la viabilité du projet.

Le sort en a décidé autrement : une impasse financière du côté de la Corporation aura eu raison du projet.

La Ville fermera son aérodrome d’ici deux ans, en novembre 2016. Par ailleurs, elle vendra les terrains par appel d’offres public au coût estimé de 30 M$, toujours en lien avec l’élaboration d’un futur parc d’affaires axé vers des secteurs de pointe comme ceux de l’aéroportuaire, des biotechnologies, du bioalimentaire et de l’automatisation. À terme, Mascouche espère des entrées de taxes de l’ordre de 11 M$ annuellement, un revenu récurrent sur un horizon de 5 à 10 ans.

29 nov 2017 ALBI NISSAN cell

Commentaires

Vous désirez commenter cet article?
Vous devez être membre

Publicités